Chroniques de Steven·Jeunesse

Girlhood de Cat Clarke

Note : ★★★★☆ — « Cat Clarke ne déroge pas à son style si particulier et plaisant à lire. Malheureusement, je trouve que ce roman est le moins abouti de cette dernière. Les idées sont bonnes mais manquent de profondeur lorsque l’on connaît l’ampleur de son talent. J’ai malgré tout passé un bon moment lecture et je ne peux que vous inviter à découvrir cette auteure. »


« L’amitié, c’est comme une allumette… »

Résumé :
L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.
J’ai sombré quand ma sœur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…

Chronique :
Cat Clarke est sans conteste l’auteure phare en ce qui concerne les thrillers young-adults. Elle fait partie de mes auteurs favoris qui parviennent à me faire ressentir tout un panel d’émotions et j’avais hâte de me lancer dans l’un de ses derniers romans parus.

Malheureusement et même si j’ai fortement apprécié cette lecture, je suis quelque peu déçu, ou du moins frustré, par celle-ci. En effet, l’auteure m’a habitué à vivre, au travers de ses remarquables héroïnes, d’incroyables aventures, desquelles je ne ressors pas indemne tellement je suis touché par le sort qui leur est réservé. Ici, j’ai apprécié découvrir Harvey et ses premiers pas en pensionnat. Ainsi, nous redécouvrons avec plaisir les joies et les peines des premières rencontres et la dureté de l’intégration d’un nouveau lieu. D’autant plus que celle-ci est maintenant parfaitement intégrée et qu’à son tour elle participe avec ses amies à celle d’une dernière venue, Kirsty. Un personnage troublant mais parfois assez exubérant.
Suivre le quotidien de cette bande m’a totalement plu et permet de mettre en place de fortes scènes, allant de l’amitié, à la solidarité tout en passant par la jalousie. En somme, un quotidien que nous connaissons tous. Pour autant je ne suis pas parvenu à m’attacher à aucune d’elles. Bien que le passé de notre tandem formé de Harvey et Kirsty ne manque pas de mystère, je m’attendais à être beaucoup plus surpris. Il m’a manqué un réel manque de développement quant à cet aspect pourtant si prometteur et alléchant.

Fort heureusement et comme à son habitude, Cat Clarke parvient à planter un sombre décor et une atmosphère haletante comme je les aime. La tension est présente et s’accroît de chapitre en chapitre. Cette dernière détient ce talent et cette facilité de maintenir la curiosité du lecteur à son maximum. J’aime vraiment cette dimension de sa plume. Il est indéniable que son style est totalement unique et identifiable entre tous. De plus, une fois n’est pas coutume, l’auteure traite de sujets de société forts et d’autant plus actuels. C’est une des rares auteurs que je connais qui soutienne autant la cause LGBT. Chacune de ses œuvres renferme de véritables leçons de vie sans pour autant tomber dans le ton moralisateur. Concernant Girlhood, il est surtout question de deuil, d’acception et de pardon. J’ai beaucoup aimé comment chaque émotion était traitée, même si je m’attendais à un résultat beaucoup plus émouvant.

En conclusion, Cat Clarke ne déroge pas à son style si particulier et plaisant à lire. Malheureusement, je trouve que ce roman est le moins abouti de cette dernière. Les idées sont bonnes mais manquent de profondeur lorsque l’on connaît l’ampleur de son talent. J’ai malgré tout passé un bon moment lecture et je ne peux que vous inviter à découvrir cette auteure aux multiples messages de tolérance.

5 commentaires sur “Girlhood de Cat Clarke

  1. Quelle coïncidence ! J’ai lu ce livre il y a deux semaines à peine. Et je suis bien d’accord avec toi, ce roman n’est vraiment pas le meilleur qu’elle ait écrit. L’ambiance est chouette, mais comme toi je n’ai pas réussi à m’accrocher aux personnages (surtout à Kristy, qui ressemble assez à une psychopathe !). Les motivations de Kristy étaient d’ailleurs assez floues, et je ne trouve pas que le drame avec sa mère justifie toutes ses manipulations… Mais ce n’est là que mon avis 🙂

    J'aime

    1. Ah oui ? Je vais aller voir ta chronique dans ce cas. Effectivement je suis bien d’accord avec toi, je m’attendais à quelques choses de beaucoup plus incroyables, comme sait le faire l’auteure !

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis complètement d’accord avec toi lorsque tu dis que Cat Clarke est un peu la reine du thriller YA. J’aime ses romans pour les messages qu’ils contiennent, souvent très importants. Girlhood est dans ma PAL ainsi que Cruelles. J’avais lu Confusion que je n’avais pas trop aimé (comme son titre l’indique, j’avais trouvé ça… confus) mais j’ai par contre adoré Revanche ! 😊

    J'aime

    1. J’ai tous ses romans traduits dans ma bibliothèque et je les ai tous lus sauf Confusion… Du coup tu me donnes envie. Concernant Cruelles, je l’ai adoré ! Je te conseille aussi Perdue et Retrouvée ainsi que We are young dans la même veine. A kiss in the Dark est différent mais j’adore le message de tolérance qui est relayé.
      Finalement, Girlhood est sympathique mais c’est celui que j’apprécie le moins.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s