Chroniques de Steven·Classique

Mansfield Park de Jane Austen

Note : ★★★★☆ — « Comme à mon habitude, je me suis laissé bercer par la poésie et le style de Jane Austen. Cependant et même si cet opus ne sera pas mon préféré, il n’en reste pas moins admirable pour sa construction et sa narration différente mais totalement pertinente. »


On ne peut jeter les yeux sur la plus humble des créations de la nature sans y trouver matière à laisser la bride à son imagination.

Résumé :
Fanny Price est issue d’une famille pauvre qu’elle quitte à l’âge de dix ans pour vivre avec son oncle et sa tante, Sir Thomas et Lady Bertram, à Mansfield Park. Sir Thomas désire en effet aider Mrs. Price, la mère de Fanny et la sœur de Lady Bertram, en prenant en charge l’éducation de Fanny.
Celle-ci est donc élevée avec ses cousins, légèrement plus âgés qu’elle, Tom, Edmund, Maria et Julia, mais il lui est presque constamment rappelé qu’elle leur est inférieure. Seul Edmund fait preuve de gentillesse à son égard; Maria et Julia la méprisent, Tom ne lui prête pas attention. Fanny maintient une correspondance régulière avec son frère William, officier de la Royal Navy. Elle acquiert en grandissant, notamment au contact d’Edmond, un sens moral qui lui sert de guide pour toute chose. La gratitude et l’affection qu’elle éprouve à l’égard de son cousin se transforment au fil des ans en un amour qu’elle garde secret.
Les jours passent calmement à Mansfield Park, jusqu’au jour où Lord Bertram part aux Caraïbes et que de nouveaux jeunes gens font leur arrivée dans les environs : Mr. et Miss Crawford, frère et sœur de la femme du nouveau pasteur. Leur arrivée bouleverse la vie austère de Mansfield Park, sous les yeux de Fanny…

Chronique :
Lorsque je me lance dans un roman de Jane Austen, j’ai comme l’impression que je vais retrouver de vieux amis et je suis certain d’être dépaysé par le folklore de l’auteure. Cette fois-ci encore ces sensations ont été au rendez-vous bien que j’ai ressenti une évolution dans son style et dans sa narration.

En effet, Mansfield Park m’a paru bien plus alambiqué et complexifié que ses autres romans. J’ai du faire preuve de concentration pour déceler toute la profondeur des nombreuses subtilités dont use Jane Austen. J’ai adoré sortir de cette zone de confort concernant mon approche de cette dernière. Ce roman m’a tout simplement percuté et bien que l’histoire et les sujets traités restent identiques, la manière dont ils sont amenés et traitée est totalement grisante. De manière générale j’ai autant été surpris par le ton donné à ce récit. En effet, celui-ci est beaucoup plus sombre que ce à quoi Jane Austen m’a habitué et même si l’histoire ne manque pas de romantisme, celui-ci est beaucoup moins pétillant et bien plus nuancé et développé.
De plus, l’auteure réalise un réel effort dans la construction de son récit malheureusement gâchée par une traduction quelque peu maladroite choisie par l’éditeur. Heureusement, cela n’a pas gâché mon plaisir de lecture.

A nouveau j’ai apprécié fouler cette Angleterre à la société parfois frivole et hautaine, néanmoins criante de vérité. A travers l’évolution de son personnage Fanny, Jane Austen dresse un roman d’apprentissage dans lequel il est bon et pardonnable de faire des erreurs. En effet, notre héroïne, moins éclatante que ses consœurs n’en est pas moins la plus attachante. J’ai pris plaisir à découvrir ce que renfermait sa grande timidité et son extrême douceur. Basculée dans une société qui n’est pas la sienne, celle-ci devra apprendre à composer avec afin de grandir et se construire tout en restant celle qu’elle est.
Ainsi, Fanny est le pilier central et le lien entre chaque protagoniste présent dans ce classique. Je suis à chaque fois émerveillé par ce procédé. Jane Austen tisse une fresque incroyable de caractères démontrant à tour de rôle leur utilisé scénaristique.

Enfin, comme à mon habitude, je me suis laissé bercer par la poésie et le style de Jane Austen. Cependant et même si cet opus ne sera pas mon préféré, il n’en reste pas moins admirable pour sa construction et sa narration différente mais totalement pertinente.

9 commentaires sur “Mansfield Park de Jane Austen

    1. Oui, j’ai comparé et cette traduction est un pool trop amputée ce que je trouve regrettable. Heureusement, j’ai quand même beaucoup aimé l’histoire et j’espère qu’elle te plaira autant qu’à moi.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s