Chroniques de Manon·Jeunesse·Science-fiction

Vampyria, tome 1 : La cour des ténèbres de Victor Dixen

Note : ★★★★☆ — « Vampyria, c’est un récit original, fluide, et qui se lit à une vitesse incroyable. J’ai apprécié découvrir la cour du roi (Roy) soleil sous un œil différent. L’univers est sombre et le rythme très soutenu. Me voilà impatiente de lire la suite ! »

La mort vivante, c’est donc ça : cette pétrification totale à laquelle se succèdent des mouvements d’une rapidité surnaturelle

Résumé :

« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang…
EN L’AN DE GRÂCE 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.
TROIS SIÈCLES PLUS TARD, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Chronique :

Me voilà de retour après de longues semaines d’absence pendant lesquelles je n’ai pas beaucoup lu : malheureusement en ce qui me concerne, dire que je ne sais pas faire deux choses en même temps est véridique… Si je suis à fond dans une série, je ne fais rien d’autre, si je suis dans un mood jeu-vidéo, c’est la même chose. Mais quand je suis lancée dans la lecture, la réciproque est également vraie !

Revenons à notre livre, et honnêtement, je ne m’attendais pas à un récit aussi sombre. Avant d’ouvrir ce livre, je me doutais bien que les vampyres allaient être les méchants de l’histoire, mais je ne m’imaginais pas des descriptions aussi sanglantes.

Avec le recul, parce que cela fait quand même quelques semaines que j’ai refermé ce livre, je me souviens d’une histoire lue très rapidement et fluide. Nous nous retrouvons dans un environnement extrêmement noir dans lequel la vie des humains ne compte pas et les vampyres sont surpuissants. A première vue, personne ne semble se rebeller contre ce mode de vie contraint, on dirait que tous les humains se sont fait « une raison » et vivent ainsi puisque plus aucune autre manière n’est envisageable. Et croyez-moi, ce n’est vraiment pas la joie !

Jeanne va vivre un réel enfer, et mettre les pieds à l’école des jeunes nobles sans savoir ce qui l’attend. Heureusement, notre héroïne est maligne et ne manque pas de ressources. Elle va se faire des amis, mais aussi des ennemis, qui lui permettront peut-être de mener à bien la mission qu’elle s’est finalement donnée, et peut-être bien que tous les humains ne sont pas si résignés que cela.

On retrouve donc visiblement un schéma déjà vu : l’entrée dans une école, la découverte, les amis, les ennemis, les intrigues, les trahisons. Rien de très original de ce côté, pourtant c’est un schéma qui ne dérange pas et personnellement me plaît toujours énormément. Le seul petit côté négatif que je pourrais pointer, et encore pour moi ce n’en est pas vraiment un, serait les personnalités de nos différents personnages de l’école, surtout les étudiants, qui sont un peu clichées.

En revanche, le Roy est très impressionnant, les vampyres et les créatures nocturnes le sont aussi. Le schéma est peut-être déjà vu mais la manière de traiter l’histoire et d’en inventer la teneur est très originale. Les vampires, on connait, je pense personnellement à Twilight dans lequel ils sont plutôt « gentils » ou encore Vampire Academy dans lequel les vampires ne sont pas forcément très sympas et plutôt tueurs, pourtant dans Vampyria, ce sont des créatures totalement à l’opposé de ce qu’on a déjà pu voir. Cette lecture a réellement été une manière de voir ces êtres de légende d’une manière radicalement différente.

Vampyria, c’est un récit original, fluide, et qui se lit à une vitesse incroyable. J’ai apprécié découvrir la cour du roi (Roy) soleil sous un œil différent. L’univers est sombre et le rythme très soutenu. Me voilà impatiente de lire la suite !

14 commentaires sur “Vampyria, tome 1 : La cour des ténèbres de Victor Dixen

  1. J’aime beaucoup Victor Dixen mais je n’ai pas encore lu ce livre ! j’essaie d’abord d’avancer dans mes partenariats et pal car je ne sais plus trop où donner de la tête 😦 j’ai hate de m’y plonger en tout cas !

    J'aime

    1. Haha je comprends c’est dur de s’y retrouver quand on a tant de livres à lire !
      Je suis aussi perdue lorsque ma PAL est remplie et que je ne sais pas vers quel genre de lecture me tourner… 🙂

      J'aime

    1. J’ai été super déçue de ne pas aimer Phobos ! J’ai beaucoup aimé le premier tome, puis j’ai essayé plusieurs fois de lire le deuxième mais rien à faire… Je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à rentrer dedans.
      Effectivement j’ai été intriguée par l’époque aussi, et je n’ai pas été déçue par celui-ci, ça change beaucoup !

      J'aime

    2. Je fais partie de ceux qui ont adoré la conclusion de Phobos. D’ailleurs je suis très tenté par une relecture.
      En attendant avec Vampyria, me voila réconcilier avec sa plume.

      J'aime

  2. J’ai la même tendance que toi à ne pas savoir me consacrer à plusieurs choses à la fois. Au fil des années j’ai finis par m’adapter en parvenant à jongler entre séries et livres mais le peu que je m’investisse un minimum dans un jeu vidéo et je disparais de la nature pendant une semaine – oups. J’ai essayé d’en apprendre le moins possible sur ce livre qui m’intrigue beaucoup même si j’essaie d’attendre quand même la fin de la hype autour de lui avant de me lancer. Du coup, je n’avais jamais remarqué que l’intrigue se passait plus ou moins dans une école et oui ça a le don d’attiser encore plus ma curiosité !

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère réussir à jongler comme toi au fil du temps ! En ce moment j’ai énormément envie de jouer mais je suis en plein dans un livre…
      J’adore les histoires qui se passent dans les écoles, suivre un héro dans son apprentissage est ce que je préfère (je pense par exemple à Eragon ou alors typiquement Harry Potter).
      Je comprends que tu aies envie d’attendre la fin de la hype, je n’aime pas trop non plus me lancer dans un livre comme dans une série quand tout le monde en parle ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s