Chroniques de Steven·Science-fiction

Le Dernier Jardin, tome 3 : Rupture de Lauren DeStefano

Note : ★★★☆☆ — « Lauren DeStefano avait de grandes idées mais celle-ci n’a pas été au bout de leur potentiel et ce dernier tome n’a pas été à la hauteur de mes espérances. Je m’attendais à une conclusion haletante mais je me suis retrouvé face à de très nombreuses longueurs et face à des révélations assez improbables pour être totalement réalistes. »


« Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ? »

Résumé :
Le vingtième anniversaire de Rhine approche… l’âge de sa mort annoncée. Après avoir enduré les pires tortures de la part de Vaughn, son geôlier, la jeune fille trouve un allié inattendu en la personne de son oncle par alliance. Elle se réfugie chez lui, avec la complicité de Cecily, sa soeur-épouse, et de Linden, son mari. Mais, alors que Rhine n’aspire qu’à trouver la paix, un secret de famille que ses parents n’ont jamais eu l’occasion de lui révéler explose, bousculant le peu de certitudes qui lui restait.
Les implications de cette découverte remettent en cause l’avenir même de l’humanité…

Chronique :
Alors que Lauren DeStefano opérait un important virage dans le tome précédent et laissait entrevoir une tome passionnant à découvrir, je dois dire que je suis assez déçu par la conclusion apportée par cette dernière.

Effectivement, Rhine s’était retrouvée de nouveau prise au piège par Vaughn et avait du subir ses nombreuses tortues et autres expériences. Ainsi, nous retrouvons une héroïne affaiblit et perdue qui doit apprendre à se reconstruire afin de découvrir les nombreux secrets de son univers mais surtout, retrouver la trace de son frère jumeau tant évoqué dans les précédents volets. Malheureusement et même si ces idées étaient bonnes et possédaient un réel potentiel, l’auteure n’a pas su m’entrainer dans les possibilités de ces dernières. Au contraire et bien que ça ne m’avait pas dérangé précédemment, le manque d’action m’a tout simplement ennuyé. Pourtant la mort prématurée de notre personnage approchant à grand pas je m’attendais à découvrir une haletante course contre la montre sauf que j’ai eu l’impression d’être face à une accalmie peu attrayante. Pire encore, je me faisais une joie de retrouver enfin la trace de Rowan mais là aussi ce fût une douche froide. Les retrouvailles ne sont malheureusement d’aucune utilité et ce dernier reste totalement effacé et n’apporte guère de pertinence au récit.
Cependant, j’ai enfin trouvé les réponses à mes nombreuses questions. J’ai été surpris par quelques unes des révélations dévoilées par Lauren DeStefano mais j’admets que beaucoup m’ont semblées assez improbables pour paraître réalistes. D’autant plus que ces réponses sont apportées dans les dernières pages à un rythme beaucoup trop conséquents pour pouvoir être digérer aisément par le lecteur. Néanmoins, cet ultime volet, à l’image de la trilogie, se lit avec autant de facilité et, finalement, avec beaucoup trop de légèreté.

Il en est de même pour les protagonistes de cette saga. J’avais déjà décelé une certaine passivité de la part de Rhine et je fais de nouveau le même constat. Certes, celle-ci finira enfin par évoluer mais j’ai ressenti une énorme lenteur dans son accomplissement. De plus, je reste assez déçu qu’à la fin de cette lecture, je ne sois pas parvenu à m’attacher à l’héroïne de cette saga.
De plus, dans cette conclusion, seule mes retrouvailles avec Linden m’a plu. J’appréciais déjà ce personnage pour sa complexité et j’ai apprécié son émancipation. Page à page, il parviendra à se détacher des agissements de son père, Vaughn et à trouver son identité. Bien qu’avant tout psychologique, cette évolution m’a convaincu. J’ai aussi apprécié retrouver des personnages passés et malgré leur funeste sort, leurs présences m’a enchanté.

Finalement et quand bien même Lauren DeStefano avait de grandes idées, celle-ci n’a pas été au bout de leur potentiel et ce dernier tome n’a pas été à la hauteur de mes espérances. Je m’attendais à une conclusion haletante mais je me suis retrouvé face à de très nombreuses longueurs et face à des révélations assez improbables pour être totalement réalistes.

4 commentaires sur “Le Dernier Jardin, tome 3 : Rupture de Lauren DeStefano

  1. Mais c’est que tu as été super vite dis donc ! Maintenant je peux dire que je suis rassurée dans la mesure où ma mémoire ne me fait pas défaut quand à la qualité de ce dernier tome.. Et d’ailleurs du peu que je me souviennes, ce qui m’a fait vraiment abandonner ce tome c’est le traitement de Linden qui finalement était devenu le seul personnage qui m’intéressait 😔 Je vois qu’il en va de même pour toi.

    J'aime

    1. Ne m’en parles pas, je n’ai absolument pas compris l’intérêt. Et puis les éléments surviennent beaucoup trop rapidement juste pour conclure la saga et rien d’autre. L’univers est totalement mis de côté et les personnages, surtout Rhine, sont beaucoup trop passifs.
      Ce n’est pas grave, j’aurais au moins terminé une saga cette semaine !

      Aimé par 1 personne

  2. Ton avis en demi-teinte sur la conclusion de cette saga me convainc de remiser le premier tome. J’ai tellement de livres à lire que je préfère me concentrer sur les séries qui assurent un final plus convaincant ou qui, du moins, soient un peu plus palpitantes…

    J'aime

    1. Tu fais bien, j’ai passé un bon moment mais je vais vite tenter de revendre ce roman. C’est dommage car l’auteure avait réellement du potentiel mais n’a pas réussi à vraiment aller au bout de ses idées.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s