Contemporaine·Jeunesse

American Royals, tome 1 de Katharine McGee

Note : ★★★★☆ — « Certes ce n’est pas de la haute littérature et ce n’est pas non plus parfait, mais il faut avouer que je me suis laissé prendre au jeu sans m’en rendre compte. Il m’a fallu un peu de temps pour assimiler chaque personnage mais une fois plongé dans cette dynastie, je n’ai plus décroché. Il m’a cependant réellement manqué le côté monarchie et politique pour apprécier totalement cette lecture. »


« Et si une famille royale régnait sur les États-Unis ? »

Résumé :
Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…
À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.
Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

Chronique :
Alors qu’est sorti il y a peu le second tome de cette saga, j’ai préféré effectuer une relecture de celui-ci afin de m’imprégner de son ambiance qui m’avait totalement convaincu malgré un manque certain d’une réelle intrigue.

Il est vrai que même si j’ai adoré ma lecture je regrette énormément que l’auteure n’ait pas pensé à développer davantage son univers par des conflits politiques et/ou monarchiques afin de rendre totalement attrayante cette dernière. Néanmoins, malgré cela je me suis complètement laissé prendre au jeu des amours royaux de nos différentes héroïnes. Il ne se passe finalement rien mais pour autant ce premier tome a un côté girly et acidulé idéale pour une lecture légère et sans prise de tête. C’est le point que j’ai le plus apprécié et j’admets avoir aimé jouer les voyeurs et découvrir les coulisses de la haute société. De plus, Katharine McGee parvient à s’approprier les codes des grands classiques anglais pour les remettre au goût du jour, ce que j’ai trouvé totalement audacieux et divertissant au possible. A travers ses différents personnages et leurs points de vue, cette dernière offre un récit addictif et fluide qui se lit avec facilité et avidité avec une critique minime de la société. En effet, pas moins de trois voix sont présentés en alternance au lecteur ce qui permet malgré les thèmes assez similaires à chacune de diversifier son roman.

Ainsi et concernant les personnages, celui de Béatrice est celui qui j’ai préféré et j’ai vraiment adoré suivre l’apprentissage et le futur couronnement de celle-ci. Ainsi c’est une personne réservée et pondérée qui nous est présentée et sa sagesse m’a émue. De par sa position et son statut, l’aînée des sœurs devrai mettre ses propres sentiments pour le bien de la nation et même si cela peut paraître parfois révoltant, j’ai adoré découvrir ses différentes idylles. De plus, Béatrice évolue au fil de ce premier tome ce qui n’est jamais négligeable et déplaisant lorsque je me lance dans une saga littéraire.
A contrario, sa cadette Samantha et pleine d’insouciance et de vie. C’est un véritable tourbillon à suivre et ses réactions sont bien souvent à son image. Ainsi, ces dernières m’ont bien souvent agacé bien que compréhensibles. Malgré sa liberté due à sa seconde place au sein de la monarchie, Samantha souffrira de l’ombre que lui fera inconsciemment sa sœur. Heureusement, cette dernière pourra compter sur son acolyte et frère jumeau, Jeff, pour s’évader.
Nina, la meilleure amie de Béatrice est malheureusement l’héroïne la plus effacée et j’aurais apprécié que son comportement soit un peu moins constant. Je m’attendais à ce qu’elle m’étonne mais cela n’a pas été le cas. Néanmoins, j’ai tout autant apprécié découvrir son histoire et sa vie par procuration à travers Béatrice et la famille royale.
Mieux encore, malgré la diversité des héros, l’auteure peuple ce premier tome de nombreux autres personnages tout aussi intéressant à la trame principale. Cela permet de renouveler ses intrigues qui au final s’imbriquent totalement entre elles.

Certes ce n’est pas de la haute littérature et ce n’est pas non plus parfait, mais il faut avouer que je me suis laissé prendre au jeu sans m’en rendre compte. Il m’a fallu un peu de temps pour assimiler chaque personnage mais une fois plongé dans cette dynastie, je n’ai plus décroché. Il m’a cependant réellement manqué le côté monarchie et politique pour apprécier totalement cette lecture.

6 commentaires sur “American Royals, tome 1 de Katharine McGee

    1. Oui c’est vraiment dommage, j’aurais apprécié que le peuple américain fasse partie intégrante de de l’intrigue mais ce n’est absolument pas le cas.
      Bon ça reste léger et plaisant mais il m’a manqué un réel manque d’intérêt !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.