Chroniques de Steven·Classique

Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell

Note : ★★★★★ — « Avec Nord et Sud, Elizabeth Gaskell a su me séduire grâce à ses sujets traités avec justesse et sincérité malgré leur dureté. A l’aide de sa plume incisive et de son style efficace, cette dernière offre une véritable critique de la société de l’époque, opposant riches et ouvriers. Le romantisme victorien reste présent mais laisse place à une intrigue sociale palpitante à parcourir. »

« Son coeur battait la chamade à l’idée de la voir arriver. »

Résumé :
C’est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l’héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l’Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l’Eglise et déracine sa famille pour s’installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s’adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s’éveille à travers les liens qu’elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l’opposent à leur patron, John Thornton.

Chronique :
Je me réjouis chaque semaine de compléter ma collection de Romans Éternels car celle-ci me permet de découvrir des auteurs ainsi que des ouvrages dont j’ignorais l’existence. Quand bien même quelques déceptions pointent leurs nez, bien souvent je fais face à de très bonnes surprises comme ce fut le cas avec Nord et Sud.

En effet, j’ai beaucoup aimé l’histoire qu’il m’a été présentée par Elizabeth Gaskell. Celle-ci ne se contente pas d’offrir une énième romance de l’époque victorienne mais dresse une véritable critique de la société de l’époque, celle du boom industriel où règne une réelle opposition entre les classes sociales. J’ai beaucoup aimé que ce sujet de l’histoire soit mise en avant tout au long de ce récit. Ainsi, l’auteure traite de sujets forts et découvrir les différences sociales, toujours présentes de nos jours, m’a vraiment plu. Découvrir les conditions de vies difficiles des ouvriers ainsi que de leurs familles a été totalement rafraîchissant dans le genre. De plus, cette dernière ne donne jamais dans le mélodrame et offre une critique justement dosée qui est parfaitement touchante à lire. Je me suis senti concerné car j’ai souvent pensé à mes ancêtres qui se sont bien trop battus pour nos acquis sociaux. Ces combats sont souvent oubliés mais n’en restent pas moins toujours d’actualité. De plus et bien que relayé au second plan, le romantisme victorien reste néanmoins palpable et j’ai apprécié que celui-ci soit moins présent car les parties le concernant m’ont parues bien plus poignantes et assez salvatrices.
Cependant, il est clair que sans la plume et le style d’Elizabeth Gaskell, je n’aurais certainement pas apprécié autant ma lecture. Ces derniers se veulent particulièrement faciles à lire même s’il m’a fallut quelques chapitres pour m’immerger totalement de l’ambiance britannique et industrielle si fièrement dressées par l’auteure. L’écriture de cette dernière se veut direct et incisive pour mon plus grand bonheur. De ce fait, je ne me suis pas ennuyé un seul instant et les pages n’ont cessé de défiler.

Il en est de même du côté des personnages de Nord et Sud. J’ai beaucoup aimé Margaret et je me suis très rapidement attaché à cette jeune femme, basculée dans un univers dont elle niait l’existence. Elle qui avait été élevée dans la chaleur et le luxe de son foyer va découvrir un monde ou les chances de survie ne sont pas les même pour chacun et dans lequel les inégalités demeurent. Rencontrer en même temps que notre héroïne la dureté de la vie de chacun permet une réelle empathie et, ainsi, j’ai vibré au rythme de ses émotions. Il faut dire que celle-ci n’a finalement pas sa langue dans sa poche et son altruisme et criant de sincérité. Bien entendu, comme le veut le genre, c’est sans grande surprise que sa rencontre avec Mr Thornton ne sera pas fortuite.
En effet, derrière son assurance et sa rigidité, se cache un personnage complexe et intéressant à suivre. Bien souvent, ce dernier se cachera derrière son rôle de patron et il faudra faire preuve de patience pour que la candeur de se personnage soit dévoilée. J’ai pris plaisir à suivre leurs nombreuses interactions et l’évolution de leur relation se fait de manière nuancée et parfaitement cohérente.
Mieux encore, une très large partie de la société est présentée, offrant une véritable fresque j’ai apprécié apercevoir. Des parents de Margaret au boucher du coin, chacun est travaillé avec parcimonie et la psychologie de tous est mise en avant.

Ainsi, avec Nord et Sud, Elizabeth Gaskell a su me séduire grâce à ses sujets traités avec justesse et sincérité malgré leur dureté. A l’aide de sa plume incisive et de son style efficace, cette dernière offre une véritable critique de la société de l’époque, opposant riches et ouvriers. Le romantisme victorien reste présent mais laisse place à une intrigue sociale palpitante à parcourir.

13 commentaires sur “Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell

  1. Je connais de nom mais je ne me suis jamais intéressée à ce livre, ni à ses adaptations. Mais j’aime bien l’idée de cette Angleterre coupée en deux avec les thèmes de cette époque victorienne.

    J'aime

    1. Je te rassure sans cette collection, je n’aurais jamais découvert ce roman et surtout cette auteure que j’ai aimé lire ! L’histoire est vraiment passionnante et encore plus les sujets abordés.

      J'aime

    1. Je ne peux qu’approuver cette décision. L’auteure dépeint une merveilleuse fresque sociale, doublée d’une audacieuse critique de son époque.
      Pour l’édition, il s’agit d’un roman de la collection Romans Eternels 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Cette couverture est superbe, je le vois beaucoup passé sur les réseaux sociaux ce livre ! 😊 Je ne suis pas une grande fan des histoires d’époques dans les livres, j’ai tendance à apprécier notre temps 😇 mais je me laisserais peut être tenté par l’adaptation TV (d’après ce que j’ai lu dans les commentaires), ça me permettra de me faire une idée et d’assouvir ma curiosité 🤭 merci pour cet article, bonne soirée ✨

    J'aime

    1. J’aime beaucoup l’historique en général et découvrir des auteurs d’antan fascine totalement. J’apprécie à chaque fois la critique de leurs sociétés que chacun apporte. Je pense moi aussi tenter l’adaptation, d’autant plus qu’elle a l’air assez fidèle.

      Très belle soirée à toi 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Je suis très contente que tu aies apprécié ce roman que j’aimerais beaucoup relire, d’autant que je l’avais lu en anglais et que si cela m’a permis d’apprécier au plus près la plume de l’autrice, cela veut aussi dire que j’ai dû passer à côté de certaines choses…

    J'aime

    1. Je ne suis pas certain que tu sois passée à côté car c’est un style assez simple malgré l’époque, ou alors c’est la traduction qui fait défaut 😉 En tous les cas bravo car il s’agit d’un petit pavé malgré tout !

      Aimé par 1 personne

      1. Je l’ai lu à une époque où j’étais bien moins à l’aise avec l’anglais, mais je garde, en effet, le souvenir d’un style étonnamment accessible !

        J'aime

    1. Je vois beaucoup de monde parler de cette adaptation. Je pense que je devrais l’apprécier. Il faudrait que je me penche sur la question du coup.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s