Chroniques de Steven·Thriller

Agatha Raisin enquête, tome 1 : La Quiche fatale de M. C. Beaton

Note : ★★★★☆ — « M. C. Beaton conte un récit gentillet, sans prise de tête et qui fait du bien au moral ! Sa plume et son style allient simplicité et efficacité. Je me suis très vite attaché à Agatha, cette femme au mauvais caractère que j’ai adoré apprendre à connaître au fil de cette folle aventure qui m’aura fait passer un très agréable moment de lecture. »

lalocataire

Résumé :
Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Chronique :
Depuis ma découverte du cosy mystery avec Les Enquêtes de Lady Hardcastle de T. E. Kinsey, j’ai eu très envie d’épancher ma curiosité en me lançant dans ce qu’il s’emble être la série phare de ce genre littéraire. Je ressors une nouvelle fois ravi de ma lecture aussi légère qu’entrainante et qui fait du bien.

Il faut dire que je suis très vite tombé sous le charme d’Agatha Raisin, cette fraiche quinquagénaire à la langue bien pendue et au caractère bien trempé. Dès les premières pages le ton est donné et c’est une véritable Tatie Danielle qui nous est présentée. Après avoir mené et dicté sa vie comme une véritable cheffe, cette ancienne grande figure et patronne, tout récemment retraitée, décide de quitter la ville pour s’installer à la campagne afin de gouter à la vie paisible et du calme au grand air. Néanmoins, notre héroïne et sa pétulance détonnent totalement dans ce nouveau paysage et ce contraste m’a largement fait sourire. En effet et malgré son côté agaçant, je me suis très vite attaché à ce bout de femme et j’ai vraiment pris plaisir à suivre son arrivée et son ascension fulgurante au sein de la population de Costwolds. Entre ses piques acérés et ses manières exubérantes, cette dernière aura bien du mal à trouver sa place au sein de cette nouvelle société aux allures bien plus sombres et agitées qu’elle laisse présager. Ainsi, c’est à l’occasion d’un simple concours de tarte que l’accalmie tant attendue par Agatha explosera et que cette dernière se retrouvera au centre de l’attention.

Je me suis donné à cœur joie dans cette enquête légère et drôle au possible. Certes ce n’est pas du Hercule Poirot mais je me suis laissé porter par la plume de M. C. Beaton et quand bien même cette dernière peu manquer de surprise, je ne me suis pas ennuyé un seul moment. D’autant plus que l’enquête reste secondaire et que ce sont toutes les interactions et autres mondanités entre notre enquêtrice et son nouveau voisinage qui sont mis en avant. C’est avec légèreté et simplicité, mais néanmoins efficacité, que l’auteure rythme ce premier volet. Avec son format court, il ne m’a pas fallu beaucoup de chapitres pour être totalement immergé par ce récit, dans lequel je me suis très vite retrouvé grâce à l’ambiance britannique, retranscrite avec brio. Je peux même assurer que ce dernier à un côté addictif malgré par moments un style pouvant paraitre assez daté.

En ce sens, M. C. Beaton conte un récit gentillet, sans prise de tête et qui fait du bien au moral ! Sa plume et son style allient simplicité et efficacité. Je me suis très vite attaché à Agatha, cette femme au mauvais caractère que j’ai adoré apprendre à connaître au fil de cette folle aventure qui m’aura fait passer un très agréable moment de lecture.

21 commentaires sur “Agatha Raisin enquête, tome 1 : La Quiche fatale de M. C. Beaton

  1. Je vois souvent ce nom revenir dans les recommandations et les avis de lecteur mais je ne me suis jamais vraiment penché dessus. Ton article est le premier que je lis a son sujet et je dois dire que la comparaison avec Tatie Danielle me plaît bien 🤭

    J'aime

    1. Je n’ai jamais tenté les livres audios de peur de me sentir trop passif et par conséquent, assez peu immergé.
      Mais effectivement, le rythme est si efficace que cela doit raisonné totalement 😉

      J'aime

  2. J’ai lu les deux premiers tomes et j’ai bien aimé mais ensuite j’ai vu la série télévisée alors je ne vais pas lire les romans. J’ai préféré la série Son altesse royale de Rhys Bowen 😉

    J'aime

    1. Oh, je ne savais pas qu’il y avait une adaptation de cette saga. Je vais faire quelques recherches.
      Je te rassure j’ai aussi Son Altesse Royale dans le viseur ainsi que d’autres séries cosy mystery 😉

      J'aime

  3. Le premier tome est dans ma PAL depuis des lustres, mais ton avis donne envie de l’en sortir. J’aime beaucoup ce que tu dis autour des interactions et des mondanités autour des personnages…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s