Fantasy·Jeunesse

Les Belles, tome 1 de Dhonielle Clayton

Note : ★★★★★ — « Grâce à une plume parfaitement visuelle et maitrisée, Dhonielle Clayton présente un premier tome à l’univers riche, complexe et éblouissant que j’ai adoré redécouvrir et dans lequel les apparences sont bien trompeuses. Une fois les masques tombés, il m’a été impossible d’arrêter ma lecture, faisant de ce roman un véritable page-turner. »
lalocataire

Ne souffrez plus pour être une Belle.

Résumé :
Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses sœurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…

Chronique :
Je me souviens encore de l’immense campagne marketing réalisée lors de la sortie de ce roman et de l’euphorie que j’ai pu ressentir. Je me souviens aussi avoir adoré cette lecture et alors que j’attendais la suite avec impatience, l’éditeur vient de m’informer que cette série était retirée de leur catalogue. Même si je trouve cela regrettable, ce n’est pas grave car je tenterais certainement une lecture en VO du second tome. En attendant, je ne sais pourquoi mais j’avais très envie de réaliser une relecture de ce volet et finalement, j’ai redécouvert une grande partie de celui-ci tellement j’avais oublié sa richesse et ses rebondissements incessants !

C’est simple, Les Belles est avant tout un roman à l’univers purement et simplement visuel. C’est incroyable à quel point Dhonielle Clayton a su réaliser et proposer un monde coloré, illuminé et éblouissant dans lequel chaque page m’en a mis plein les yeux. C’est un univers fortement enchanteur qui nous est ouvert, dans lequel les strass et les paillettes prennent la première place mais cachent une certaine noirceur. Derrière cette mise en avant de la beauté règne une réelle perversité. Cette antagonisme est magnifiquement bien maîtrisé par l’auteure et ce dernier m’a complètement captivé. De plus, la mythologie spécifique au royaume des Belles est intrigante et percutante malgré un côté assez singulier qui peut paraître déjà-vu. Malgré cela, j’ai pris plaisir à découvrir comment fonctionnait cette monarchie, aux membres à la plastique de rêve et où seul le bas peuple se dévoile terne et gris. Cette classement et cette catégorisation sociétale m’a vraiment convaincu. Mieux encore, l’auteure apporte une très large partie ésotérique grâce à la magie des arcanes, ces captivants dons divins que seules certaines élues détiennent et qui leur permet de remodeler et de transformer à leur guise le physique du peuple. À l’époque où les apparences n’ont jamais autant primé que sur le reste, j’ai trouvé que certaines situations concordaient parfaitement à nôtre société et en deviennent finalement pertinentes. Cependant, ce premier volet ne détient absolument pas la prétention de délivrer une quelconque critique de la société et reste avant tout un récit de fiction.

Concernant les personnages, ces derniers scintillent tout autant que l’univers dépeint par Dhonielle Clayton. C’est simple, j’ai adoré suivre les traces de Camélia Beauregard au sein de la cour d’Orléans. Cette jeune femme pleine d’ambition m’a très vite charmé de par sa force de caractère et ses grandes convictions. Néanmoins, derrière son avidité et son aspiration à devenir la nouvelle favorite de la Reine se dévoile une certaine sensibilité et une très grande délicatesse. Sans trop en dévoiler et bien que ses motivations restent louables, une certaine naïveté et crédulité assez touchante guident notre héroïne. Ainsi, accompagnée de ses sœurs, dont sa meilleure amie Amber, celles-ci découvriront très rapidement l’envers du décor et le véritable enjeu de leur condition.
De plus, une importante palette de personnages est présentée au lecteur et j’ai aimé en détester certains. A commencer par Sophia, la princesse en attente de couronnement. Cette bravache remplit son rôle de peste à la perfection et ses nombreux caprices m’ont très souvent agacé. J’ai vraiment pris plaisir à exécrer cette lâche, tout comme j’ai pris plaisir à découvrir le véritable caractère d’Amber et Rémy, ces deux protagonistes aux intentions incertaines qui m’ont bien souvent fait douter de leur rôle et de leur bonne-foi. Malheureusement, certains restent assez en retrait mais n’en reste pas moins intéressants à suivre, comme Bree, cette fidèle alliée qui fera preuve de loyauté envers notre héroïne.

En bref, grâce à une plume parfaitement visuelle et maitrisée, Dhonielle Clayton présente un premier tome à l’univers riche, complexe et éblouissant que j’ai adoré redécouvrir et dans lequel les apparences sont bien trompeuses. Une fois les masques tombés, il m’a été impossible d’arrêter ma lecture, faisant de ce roman un véritable page-turner.

32 commentaires sur “Les Belles, tome 1 de Dhonielle Clayton

  1. Dommage que la maison d’édition est lâchée la saga dès le premier tome, c’est bête pour ceux qui ne lisent pas en anglais.
    La grosse campagne autour du livre a l’époque ne m’avait pas donné envie, pirtant le livre a l’air très bien.

    J'aime

    1. Oui car même si les ventes n’étaient pas au rendez-vous, le potentiel est bien présent.
      C’est drôle car, comme toi, beaucoup ont été freinés par cette campagne alors que ça a été tout l’inverse pour moi.

      J'aime

  2. Quel dommage d’arrêter une série, surtout dès le premier tome. C’est triste pour les lecteurs et c’est aussi surprenant si la maison d’esitiont avait tout donner en terme de communication au lancement de la série.
    Cela dit, l’univers à l’air très chouette, j’aime beaucoup l’idée de voir de l’autre côté du miroir. Tout les rêves ne sont pas bons a découvrir. Malheureusement je ne le tenterais pas, puisque pas de suite 😶 merci en tout cas pour cette belle chronique 😊

    J'aime

    1. Surtout que je pensais que ce premier tome s’était vendu de manières convenables et encourageantes sauf qu’il semblerait du contraire.
      C’est vraiment dommage car c’est un univers si particulier et éblouissant qui est offert aux lectures mais je peux comprendre que tu ne désires pas tenter l’aventure.
      C’est avec plaisir 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Commencer l’histoire en sachant que je n’aurais pas la suite, ça m’enleverait un petit plaisir a la lecture alors je vais rester prudente 🤭 Qui sait, un autre éditeur sera peut tenter pour la relancer sur le territoire français ☺️

        J'aime

  3. J’avais tant aimé ce T1 lors de sa sortie VF ! Mais j’ai appris la retraite de l’éditeur de cette saga à cause des mauvaises ventes…un petit peu dégoûté. Mais bon, je rachèterai le T1 en VO pour pouvoir la continuer ! Mais je crois de plus que l’auteure a mis en pause sa saga même en VO puisque le T2 est sorti il y a près de 2 ans et nous n’avons jamais entendu parler d’une suite….? Enfin bref, je suis content de voir que tu aimes également cette œuvre !

    J'aime

    1. Mais tellement, c’est si regrettable vu le potentiel de ce premier tome ! Je ne sais pas si c’est en pause ou quoi, mais effectivement l’auteure tarde a publier sa conclusion. Bon entre temps on a eu son autre série qui, elle, a l’air d’avoir fait un carton mais qui m’attire moyennement.

      J'aime

      1. Je t’en prie, c’est avec plaisir. Après le second tome est disponible en VO mais je pense que l’univers est assez complexe avec la magie des Belles mais je tenterais certainement.

        Aimé par 1 personne

  4. C’est vrai qu’il y avait eu une très grosse campagne lors de sa sortie et je crois que ça m’avait un peu refroidi étonnamment ! Et finalement, je n’ai jamais sauté le pas… Mais ton avis me donne très envie de le découvrir 😊 Par contre, c’est vraiment plus que dommage que l’éditeur arrête en cours de route… J’ai un peu de mal à comprendre ce genre de comportement… M’enfin ! Dans ce cas, je commencerai peut-être directement la série en VO alors 😉

    J'aime

    1. Oui, c’était assez fou à l’époque avec des livres cachés dans Paris si mes souvenirs sont bons. Je te conseille de commencer en VO et de reprendre en VF si l’univers te parait assez compliqué. Il n’y a pas a prorprement parlé de termes techniques mais l’univers reste assez complexe malgré tout 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Test de la relecture validé pour toi, cela signifie qu’il est peut-être temps pour moi de passer celui d’une première lecture, d’autant que le roman a l’air d’avoir un univers très bien pensé et développé..

    J'aime

  6. Je ne comprends pas qu’un éditeur puisse lâcher comme ça en cours de route une saga… Surtout que celle ci a de quoi plaire aux fans de dystopie et qu’elle ne doit pas être si longue que ça je parie.

    J'aime

    1. Je t’avoue que je regrette ce choix, surtout quand je repense à la campagne derrière cette publication. Ils avaient mis les petits plats dans les grands. M’enfin, maintenant je n’ai pas le choix que de tenter la lecture en VO si je veux connaître les réponses à mes questions 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s