Classique

La Récompense d’une Mère d’Edith Wharton

Note : ★★★☆☆ — « Malgré un manque certain d’approfondissement de la part d’Edith Wharton, j’ai apprécié retrouver le style et la plume de cette dernière. A travers une intrigue familiale singulière, parfois assez extravagante, l’auteure évoque avec maitrise et subtilité les sujets qui la tiennent à cœur et dont elle raffole nous enivrer. »

Résumé :
À Nice, au début du XXe siècle, Kate Clephane lutte pour sa survie sociale. Issue de la haute société new-yorkaise, elle vit aujourd’hui parmi les parias : tous ceux qui, comme elle, ont failli aux yeux du beau monde. Alors qu’elle était une jeune mariée et une jeune mère, Kate a eu une aventure avec un artiste et, rejetée par tous, a fui New York pour la France. Mais, presque vingt ans après son départ, sa fille Anne lui écrit : le mari de Kate est décédé et la fille veut retrouver sa mère. De retour en Amérique, Kate se construit avec Anne un foyer idyllique, que seul un homme pourrait venir troubler…
Dans ce roman de 1925, Edith Wharton revient sur un thème qui lui est cher : la tension entre les désirs d’un individu et le poids des conventions sociales. Comme dans Le Temps de l’innocence et Ethan Frome, elle dépeint des personnages en combat permanent pour trouver une place dans un monde qui devrait être le leur. La Récompense d’une mère est l’une de ces tragédies dorée.

Chronique :
Lorsque je me lance dans la lecture d’un roman d’Edith Wharton, je ne sais jamais si je vais totalement l’adorer ou tu juste l’apprécier. Seulement, je suis certain de retrouver les thèmes chers à l’auteure ainsi que sa plume toujours aussi plaisante et belle à lire. Il en est ainsi avec La Récompense d’une Mère dont j’ai apprécié la narration mais moins la construction.

En effet, j’ai ressenti beaucoup trop de simplicité et de rapidité dans l’histoire qui nous est amenée à découvrir. En très peu de temps l’auteure nous emmène au cœur d’une intrigue familiale aux tonalités dramatiques, à la limite tragiques. Par conséquent, je n’ai pas retrouvé la finesse d’esprit dont use d’habitude Edith Wharton et à laquelle je suis habitué. Cette dernière nous dévoile qu’une facette assez superficielle de la construction de ses personnages et je regrette énormément ce choix qui a freiné mon immersion. Ainsi, je ne me suis pas senti totalement concerné par ce roman et je suis resté simple spectateur de cette lecture. Néanmoins et malgré mon absence d’implication, il est indéniable que j’ai apprécié retrouver l’élégance et la beauté du style de l’auteure. J’ai pris plaisir à voguer entre Nice et New-York et quand bien même tout n’est pas parfaitement approfondi, Edith Wharton traite de nouveaux de sujets forts qui lui tiennent à cœur, tels que la place de la femme au sein de la société, l’image du sexe féminin de l’époque, les mariages arrangés, la solitude et bien d’autres encore. C’est vraiment plaisant de voir à quel point ces thèmes sont une source inépuisable d’inspiration pour cette dernière.

Paradoxalement, je dois bien admettre avoir été étonné de mon attachement envers l’héroïne de ce roman. En effet, je ne m’attendais pas à autant apprécié Kate Clephane. Il faut dire que les premiers chapitres ne la mettent pas en valeur et décrivent une femme indépendante, presque fière qui, pour retrouver sa liberté, s’est vue abandonné sa fille. Heureusement, mon incompréhension et mon désaccord se sont dissipés au rythme que je progressais dans l’histoire. J’ai appris à la connaître et j’ai fait force d’empathie pour l’apprécier à sa juste valeur finalement. De plus, cette dernière pensait avoir fait la paix avec son passé mais celui-ci ressurgit en même temps que ses retrouvailles avec sa fille perdue des années plutôt et alors que Kate tente de retrouver un semblant de paix intérieure, c’est une autre tournure que lui réserve l’auteure. En effet, à travers Anne, sa fille, Edtih Wharton ne cessera de la torturer et de lui rappeler son funeste destin.
Par ailleurs et malgré un côté rocambolesque de certaines situations, j’ai apprécié la tournure romantique de ce roman grâce aux personnages d’Anne et de Chris Fenno. C’est autour de ce futur mariage que l’intrigue évolue et ce sont les conséquences de cette union sur la relation mère-fille qui m’a le plus séduit de par sa subtilité et sa maitrise. Entre complicité et désaccord, l’auteure ne cessera de jouer avec le lecteur.

Finalement et malgré un manque certain d’approfondissement de la part d’Edith Wharton, j’ai apprécié retrouver le style et la plume de cette dernière. A travers une intrigue familiale singulière, parfois assez extravagante, l’auteure évoque avec maitrise et subtilité les sujets qui la tiennent à cœur et dont elle raffole nous enivrer.

6 commentaires sur “La Récompense d’une Mère d’Edith Wharton

  1. Super chronique !! J’ai lu Le temps de l’innocence de cette même Autriche l’année dernière, dans un cours de littérature générale et comparée, et j’avais beaucoup aime toute cette ambiance bourgeoise New Yorkaise et du XIXe siècle, j’avais beaucoup accroché aus personnages, comme toi pour La récompense d’une mère, et j’avais trouvé l’oeuvre globalement super intéressante… Mais le film 😵🤫

    J'aime

    1. J’ai aussi lu ce roman et même si j’avais apprécié ma lecture, ce n’est pas mon préféré. Je trouve que le cadre ne correspond pas à l’image que je me fais d’un classique. Je préfère largement les landes anglaises. Néanmoins et pour le moment, le roman qui m’a fait le plus vibré de Wharton reste La Splendeur des Lansing 😉

      J'aime

      1. Ah oui, je comprends !! Oh je n’ai pas lu celui-là, je ne connais pas beaucoup de classiques, je t’avoue… Il faudrait que je m’y mette un peu 🙏🏻

        J'aime

    1. Merci beaucoup pour ce compliment qui fait plaisir à lire.
      Cependant, comparés à d’autres, les articles font pâles figures mais j’essaie d’apporter un avis le plus prêt de mon ressenti.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s