Classique·Jeunesse

Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson

Note : ★★★★★ — « Je recommande cet ouvrage à tous pour son incroyable dimension initiatique qui a su raisonner au plus profond de moi. Je ressors de cette lecture complètement apaisé et je suis certain qu’elle me préoccupera encore très longtemps. Je suis plus que satisfait d’avoir découvert la si délicate et poétique plume de Joan G. Robinson. »


Une intime et poétique publication de Monsieur Toussaint Laventure.
Le roman adoré par Hayao Miyazaki et adapté au cinéma par le studio Ghibli.

Résumé :
Envoyée sur la côte est de l’Angleterre pour profiter du climat, Anna va rencontrer la fantasque Marnie. D’une écriture délicate et pudique, construit autour d’une relation aussi intemporelle que mystérieuse, ce roman empreint de poésie et de douceur est une évocation de la jeunesse où le besoin d’être et d’être accepté semble si vital qu’il en devient douloureux. Souvenirs de Marnie est une œuvre captivante et intime, le récit d’une amitié inébranlable.

Chronique :
Souvenirs de Marnie m’a avant tout attiré pour sa très grande qualité en tant que livre-objet, signée Monsieur Toussaint Louverture et qui n’est pas sans rappeler la magnifique ligne éditoriale d’Anne de Green Gables. Qu’à cela tienne il ne m’en fallait pas moins pour craquer, si ce n’est ce mystérieux et énigmatique résume qui me laisse toutefois encore songeur quand bien même sa lecture achevée.

Il faut dire que ce magnifique et mélancolique conte est rempli de mystères, lui apportant une très large dimension onirique. J’ai été subjugué par son ambiance et son atmosphère à la limite du fantasmagorique et de l’imaginaire. Cette limite, entre rêve et réalité, se dévoile si fine que tout au long de ma lecture, je ne savais pas si ce que je lisais était réel ou non. Ainsi, j’ai laissé mon imagination prendre le pouvoir et c’est un véritable retour en enfance que m’a été offert par Joan G. Robinson. Avec sensibilité, je me suis laissé porter par sa plume délicate et poétique et je me suis laissé emporté par ses tonalités totalement mélancoliques et nostalgiques. Bien qu’il ne se passe quasiment rien de palpitant dans ce roman, je m’y suis plongé corps et âme. Comme il s’agit avant tout d’un ouvrage parfaitement initiatique, ce dernier transmet énormément de messages optimistes et de belles valeurs, comme le partage par exemple ou bien l’importance de l’appartenance à un groupe social, je suis ressorti de cette lecture avec un sentiment d’aboutissement et d’apaisement et d’une profonde plénitude. Sans trop savoir pourquoi cette lecture m’a fait écho au deuil du fait que celle-ci se réalise en plusieurs étapes, allant de l’incompréhension, en passant par l’acceptation. Ce sont vraiment des émotions floues et fortes qui m’assaillent suite à cette lecture qui, à travers une quête d’identité, permet une magnifique rétrospective de la propre histoire du lecteur.

Ainsi, au cours de cette lecture je n’ai cessé de me mettre à la place d’Anna, cette jeune orpheline semblant incomprise de tous, permettant un attachement total et sincère envers cette dernière. J’ai tout simplement vibré au rythme de ses émotions et suivre ses illusoires aventures ainsi que ses nombreuses déceptions ont fait naître en moi de nombreux sentiments  C’est simple, son histoire a raisonné en moi et je suis certain qu’elle raisonnera en chaque lecteur tellement le message de l’auteure est puissant. D’autant plus que ce classique se veut inspiré du propre vécu de Joan G. Robinson, faisant de cette histoire une véritable thérapie pour cette dernière et lui apportant une dimension encore plus touchante. Au bas mot, Anna est l’enfant que chacun a été un jour, l’enfant qui se construit actuellement et surtout celui qui naitra demain !

C’est pourquoi, je recommande cet ouvrage à tous pour son incroyable dimension initiatique qui a su raisonner au plus profond de moi. Je ressors de cette lecture complètement apaisé et je suis certain qu’elle me préoccupera encore très longtemps. Je suis plus que satisfait d’avoir découvert la si délicate et poétique plume de Joan G. Robinson et j’ai très envie de découvrir ce qu’en a fait le studio Ghilbli.

19 commentaires sur “Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson

    1. Nous sommes totalement d’accord. Ils publient des textes soigneux à l’image de leur travail soigné. Ils rendent hommage aux auteurs et donnent vie à leurs œuvres. J’apprécie de plus en plus leurs parutions !

      J'aime

  1. Je n’ai pas lu le livre, mais j’ai vu l’adaptation au cinéma il y a quelques années mais j’avais été assez déçu… peut être que le livre me toucherait plus 🙂

    J'aime

  2. On sent à travers tes mots à quel point cette lecture t’a touché. Ça donne envie de se laisser attirer dans ses pages pleine de poésie, la couverture déjà donne un subtil avant goût ✨ merci pour cette découverte Steven !

    J'aime

    1. C’est exactement ça. C’est réellement un roman puissant qui a pleinement raisonné en moi ! J’espère donner envie à chacun de tenter l’aventure.
      C’est avec plaisir 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Quel beau billet qui me donne une furieuse envie de me plonger dans l’histoire. Je vais en attendant visionner la version des studios Ghibli. Je suis actuellement en train de lire Miss Charity et je débute bientôt Anne d’Avonlea. J’ai cependant hâte d’enchaîner avec Souvenirs de Marnie. Mes parents m’offrent le livre pour anniversaire et c’est la semaine prochaine. Je voudrais déjà pouvoir le parcourir. L’édition est magnifique ! 😍😊

    J'aime

    1. Et encore je le trouve aussi confus que mes émotions ! J’ai vraiment été emporté par cette lecture poétique et mélancolique. J’espère sincèrement qu’il en sera de même pour toi. Il me tarde à moi aussi de découvrir d’adaptation du studio Ghibli.
      Quel joli cadeau d’anniversaire. Je suis vraiment admiratif des ME qui embellissent tant le livre !

      Très bonne lecture à toi, de mon côté j’ai commencé Heidi 😉

      J'aime

      1. Ah je l’ai aussi en anglais! Tu lis en version originale? Je lis pour l’instant en parallèle Black beauty mais ce sera aussi sans-doute le prochain. Je me rends que je ne connais pas du tout l’histoire d’Heidi. Belle fin d’après-midi!

        J'aime

      2. Oui, rappelle-toi je l’ai eu chez noz, en même temps que Black Beauty 😉
        Cela m’arrive rarement par nécessité quant une suite n’est pas traduite par exemple mais la, le challenge s’y prête bien je trouve.
        Il en est de même pour moi. Je ne connais que vaguement le dessin animé.

        En tous les cas, mon week-end aura été placé sous le cottagecore et ça fait du bien ! Merci à toi 😉

        Aimé par 1 personne

      3. Ah je suis contente que le Cottagecore te plaise. Je viens tout juste de poster un billet sur une lecture sombre et je n’avais qu’une envie me précipiter sur une lecture plus optimiste. Bon week-end!

        J'aime

  4. J’allais justement te demander si l’adaptation de Ghibli était fidèle mais j’ai vu à la fin que tu ne l’avais pas encore vu. En tout cas dans le doute, je l’ai aussi acheté. Impossible de résister à un si bel objet. Et ta chronique me fait croire que j’ai eu raison 😊

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s