Classique

Juvenilia de Jane Austen

Note : ★★★★☆ — « Cette lecture fut donc une merveilleuse surprise. J’ai trouvé stimulant de découvrir la moindre esquisse de l’auteure et de suivre son évolution. Ainsi et sous mes yeux, son style s’affirme et sa plume s’affine pour devenir ceux que tout le monde connait et que beaucoup idolâtrent toujours bien des années plus tard. »

Résumé :
Les Juvenilia regroupent des textes composés lorsque Jane Austen était encore adolescente. Certains, comme Catherine, préfigurent les romans de la maturité, tandis que d’autres, à l’image d’Histoire d’Angleterre, laissent surtout s’exprimer librement un goût de la dérision, de la parodie et même de l’absurde. À la lecture des Juvenilia, l’on s’étonne du sens de l’humour et de la lucidité de cette si jeune fille. Ces oeuvres, moins connues et plus spontanées, permettent de mieux saisir les qualités d’un écrivain subtil et secret.

Chronique :
Avant de commencer la chronique de ce roman, il est important de préciser que malgré son titre, ce nouveau numéro de la collection Romans Eternels est trompeur et qu’en réalité il est l’ouvrage qui regroupe l’intégralité des nouvelles composées par Jane Austen depuis son plus jeune âge. Ce fut donc une merveilleuse surprise de découvrir tous ces textes mais aussi quelques pages de poésie et de prières ainsi que certaines critiques recopiées par cette dernière à propos de ces célèbres oeuvres parues.

C’est donc naturellement que j’ai trouvé la lecture de ce volume totalement exaltant et intimiste. Grâce à cette lecture, j’ai l’impression d’avoir eu la chance de retracer la jeunesse de l’auteure, ce qui accentue encore davantage mon attachement la concernant. Le moins que l’on puisse dire c’est que Jane Austen n’a jamais manqué ni de charme, ni de talent. Ainsi, dès son plus jeune âge et dans le but de divertir sa famille, cette dernière conte et livre de très nombreuses histoires, plus ou moins courtes, qui laissent transparaitre toute l’innocence et la douceur dont elle était dotée. Bien entendu et du fait de sa certaine naïveté, je n’ai pas retrouvé l’ironie si acerbe et spécifique à son style.

Quand bien même, j’ai trouvé certains textes fortement annonciateur de son futur succès. En effet ces nouvelles et plus particulièrement Amour et Amitié ou encore Catherine ou la Charmille évoquent et traitent des sujets qui tiennent déjà à coeur Jane Austen, tels que le mariage et la place de la femme dans la société. J’ai trouvé cela incroyable qu’une si jeune personne puisse raisonner et être censé comme cette dernière à son âge. La preuve aussi avec son Histoire d’Angleterre dans lequel, l’auteure dépeint une caricature détaillée et travaillée de l’historie de son propre pays et même si son style n’est pas encore tout à fait critique, il n’en est pas moins déjà pure et réaliste et d’une très grande maturité. Malheureusement, comme le veut ce genre d’oeuvres et malgré mon immersion complète, je ne suis pas parvenu à m’attacher à chaque personnage dévoilé à cause de la durée de certaines nouvelles. Il m’a manqué énormément de détails quant aux cadres des nombreux récit présentés. Néanmoins et bien que sommaire, j’ai été enchanté de retrouver l’inspiration des paysages et autres landes britanniques.

Cette lecture fut donc une merveilleuse surprise. J’ai trouvé stimulant de découvrir la moindre esquisse de l’auteure et de suivre son évolution. Ainsi et sous mes yeux, son style s’affirme et sa plume s’affine pour devenir ceux que tout le monde connait et que beaucoup idolâtrent toujours bien des années plus tard.

17 commentaires sur “Juvenilia de Jane Austen

    1. Je suis content si ça te donne envie car c’est vraiment plaisant de découvrir toute l’étendue de son talent même si ses premiers écrits ne se valent pas tous.
      Ça apporte une dimension encore plus intimiste je trouve.

      J'aime

    1. Tu n’es pas idiote du tout car c’est bien le titre du recueil que tu devrais trouvé en réalité.
      Après si tu veux toutes la liste elle est sur le wikipedia de l’auteure 😉

      J'aime

  1. A part Orgueil et préjugés sur lequel je me suis jetée, j’ai réussi à résister aux romans de cette collection qui me tentent pourtant beaucoup, mais là, je crois qu’il va m’être impossible de ne pas craquer.

    J'aime

      1. Alors ça va car je viens de récupéré le premier tome de Middlemarch de George Eliot parue aujourd’hui mais il n’y a plus Amour et Amitié. Je croise les doigts pour toi 😉

        Aimé par 1 personne

    1. Après ce n’est pas si grave car il ne s’agit pas des oeuvres majeures de Jane Austen et je trouve qu’il s’adresse surtout à ses adorateurs. Après, si tu veux découvrir tous ses écrits, je suis certain que tu peux le trouver à prix abordable 😉

      J'aime

  2. Il faudrait que je reregarde dans ma bibli, je pense avoir le titre éponyme, avec un succès mitigé même si on retrouvait des éléments en germe pour la suite. Par contre, je ne suis pas sûre d’avoir lu ses autres textes et forcément ça me rend curieuse ><

    J'aime

    1. Effectivement tu dois bien l’avoir, je viens d’aller lire ta chronique et effectivement nous retrouvons les prémices de son talent même s’il m’a manqué quelques éléments. Néanmoins, c’est incroyable sa grande maturité.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s