Fantasy·Jeunesse

Sœurs Sorcières, tome 1 de Jessica Spotswood

Note : ★★★★☆ — « Malgré un manque certain d’action et une certaine lenteur, j’ai apprécié redécouvrir ce premier chapitre à l’univers travaillé et envoûtant, ainsi que les personnages aboutis présentés par Jessica Spotswood dont le style reste léger et agréable à lire. »

3651

Résumé :
Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire de début du XXè siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres.
Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu’un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tout ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

Chronique :

Dans le but de faire baisser ma PAL et de terminer mes nombreuses sagas débutées, j’ai décidé de me replonger dans certaines afin de déterminer si après des mois – ou des années – ces dernières étaient encore faites pour moi. Malheureusement, je dois dire qu’avec Sœurs Sorcières je suis quelque peu dubitatif et que la lecture du second tome sera décisive.

En effet, je me souviens à l’époque avoir dévorer les deux premiers volets de cette saga dont je ne garde que de très maigres souvenirs et cette relecture ne m’a totalement convaincu. Je ne dirais pas que je me suis ennuyé mais je ne me souvenais pas non plus d’un tel manque d’action et d’une si importante lenteur dans le déroulement des évènements. Il ne se passe quasiment rien et tout tourne autour de la prophétie concernant nos jeunes sorcières. Pour autant, l’intrigue tient le route et reste intrigante même si elle manque cruellement de palpitant. Seule la fin, assez prévisible mais prometteuse, sauve les meubles et me donne envie de continuer ma lecture. Cela dit, ce premier tome remplit parfaitement son rôle et permet à Jessica Spotswood d’introduire un univers intéressant et envoûtant dans lequel la magie règne et se dévoile dangereuse controversée pour quiconque en fait usage. J’ai beaucoup aimé les passages où il était question d’enchantements et autres rites quand bien même ces derniers restent trop peu présents. L’auteure dépeint un univers sombre et hostile dans lequel j’ai aimé m’évader même si je regrette un manque de précision quant à son cadre. Je devine facilement que nous évoluons dans le passé mais j’aurais apprécié quelques repères temporels. Néanmoins et malgré ma nuance, je ne peux pas dire que je n’ai pas apprécié cette lecture ni la plume de cette dernière. Son style se veut claire et concis, octroyant à ce premier tome une facilité de lecture louable.

Concernant les protagonistes de Sœurs Sorcières, ces derniers m’ont beaucoup plu par leur construction et leur aboutissement. A commencer par l’aînée de la famille Cate que j’ai pris plaisir à redécouvrir. J’avais oublié à quel point celle-ci pouvait être attachante de par sa force de conviction et sa loyauté envers sa famille et plus particulièrement ses sœurs dont elle assure le bien être et la sécurité depuis la mort de leur mère. Elle devra prendre d’importantes décisions pour maintenir la sûreté au sein de son clan et devra souvent faire preuve d’altruisme. En ce sens c’est une véritable matriarche qui nous est présentée. Cate devra faire preuve d’intelligence et de bravoure afin de ne pas dévoiler leur important secret et d’éviter que la menace qui pèse au-dessus d’elles ne se réalise.
Fort heureusement, cette dernière pourra compter sur ses cadettes, Tess et Maura dont les liens s’effriteront parfois malgré leur union solide. J’ai apprécié le fait que ces dernières ne restent pas en retrait et fassent partie intégrante de l’intrigue même si Tess, du fait de son jeune âge, reste parfois dans l’ombre de ses sœurs. De plus, Cate pourra tout autant se reposer sur son fidèle allié Finn dont l’évolution de leur relation reste beaucoup trop prévisible. Malgré tout, j’ai trouvé le soupçon de romance assez dosé. Ainsi, Jessica Spotswood ne tombe pas dans les clichés du genre et reste assez subtil et pleine de finesse dans la manière de l’aborder.

Enfin et malgré un manque certain d’action et une certaine lenteur, j’ai apprécié redécouvrir ce premier chapitre à l’univers travaillé et envoûtant, ainsi que les personnages aboutis présentés par Jessica Spotswood dont le style reste léger et agréable à lire.

6 commentaires sur “Sœurs Sorcières, tome 1 de Jessica Spotswood

  1. Lors de ma lecture de la saga, j’ai eu une sensation de déjà vu. Je me rappelais un film (ou téléfilm) sur le même sujet et avec la même finalité, ce qui fait que j’ai été déçue de cette trilogie car j’ai eu l’impression de perdre mon temps suite à ce « déjà vu ».

    J'aime

  2. Je l’ai lu également il y a quelques années mais comme toi je ne me souviens pas de grand chose… j’ai hâte de savoir ce que tu as pensé du second tome que j’avais lu aussi. Tu me rappelleras l’histoire comme ça 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s