Historique·Romance

La Chronique des Bridgerton, tome 5 : Eloïse de Julia Quinn

Note : ★★★★★ — « J’ai énormément apprécié ma lecture de par la dimension mélancolique de ce nouveau volet. Grâce à de forts sujets, Julia Quinn offre une romance captivante et émouvante à parcourir, portée par deux personnages fortement emphatiques et totalement attachants que j’ai adoré rencontrer. »


Source d’inspiration de la série originale Netflix.

Résumé :
Après la disparition tragique de sa femme, sir Philip est totalement désemparé.
Comment va-t-il faire pour élever ses enfants qui ont souffert de la maladie de leur mère ? Comment leur apprendre la tendresse, lui qui ne sait pas exprimer ses émotions ? Pourquoi ne proposerait-il pas le mariage à Miss Bridgerton, avec qui il entretient une relation épistolaire ? Surprise, mais en même temps troublée, Eloïse, qui ne fait rien comme tout le monde, quitte Londres en secret pour rejoindre dans son manoir cet homme qu’elle n’a jamais vu.

Chronique :
La prochaine intégrale sortant le mois prochain, je me suis dit qu’il était temps de continuer à faire connaissance avec les membres de la famille Bridgerton et alors que nous avions un aperçu de notre héroïne dans le précédent volet, j’avais très envie de découvrir l’histoire ainsi que la romance consacrées à Eloise, cette jeune femme pas si marginale qu’elle y parait.

En effet, avec son amie Pénélope – que vous pouvez retrouver dans le tome dédié à Colin – nos deux compères n’étaient que très peu attirées par le mariage et s’étaient presque juré de rester vieilles filles et de finir leur jour ensemble jusqu’à ce que cette dernière trouve chaussure à son pieds. Plus seule et abattue que jamais, Eloïse se tourne alors vers sir Philip le fraîchement veuf de sa cousine défunte. S’en suit alors une romance, certes plus que prévisible mais réellement efficace, que j’ai adoré suivre et parcourir jusqu’à la dernière page. A l’aide de sa plume toujours aussi légère et fluide, Julia Quinn nous livre une intrigue romantique sur les bases de sujets forts tels que la mort et le deuil. Ces derniers permettent à l’auteure de renouveler quelque peu son style en lui apportant une dimension assez mélancolique que je n’avais pas recroiser depuis le tome dédié à Anthony. Sans pour autant être totalement révolutionnaire, cette direction opte par cette dernière apporte un certain dynamisme et renouvelle l’entrain et l’attache que j’ai pour cette saga. De plus, cette dernière renouvelle aussi son univers en nous éloignant du cadre spatial habituel et nous emporte quelques kilomètres plus loin, dans le Gloucestershire. Quand bien même ce nouveau chapitre ne déborde toujours pas de détails ni de méticuleuses descriptions, j’ai ressenti toute l’accalmie de ces environnements bucoliques à souhait et collant parfaitement à l’ambiance particulière de ce dernier. Ainsi, je suis plus qu’agréablement surpris de réaliser qu’après tant de tome, je ne m’ennuie absolument pas de cette série, ni de l’auteure.

Il faut dire que chacun des personnages présentés détient une personnalité qui lui est propre et unique et ce volume ne déroge pas à la règle. Ainsi, j’ai adoré rencontrer et connaitre le personnage Eloïse. Celle-ci s’est dévoilée touchante et attachante au possible. Son caractère peu conventionnel et assez marginal ainsi que son indépendance m’ont vraiment convaincu et font de cette dernière une femme de convictions qui force le respect. Jamais cette dernière ne se laisse pas dicter sa route mais préfère forger son propre destin. Étonnement et malgré cette forte affection, il est pour ma part indéniable que le véritable héros de l’histoire n’est autre que sir Philip. Ce jeune veuf père de famille et encore plus captivant à lire. Sa mélancolie ainsi que son chagrin sont vraiment palpables et font de lui un protagoniste fortement empathique. J’ai aimé suivre son importante évolution et sa renaissance. La relation qu’ils entretiennent ensemble m’a vraiment émue et j’ai pris plaisir à traverser leurs joies ainsi que leurs peine au cours de cette magnifique romance.
Mieux encore, nos jeunes amis croiseront la route des frères d’Eloïse. Ainsi, rencontrer à nouveau la fratrie Bridgerton m’a fortement plu. D’autant plus que ces derniers apportent une dose d’humour totalement cocasse et risible, contrastant avec le don dramatique de l’intrigue. J’ai aussi apprécié recroiser la matriarche et je regrette que l’auteure n’ait jamais eu l’idée de lui dédier son propre volume. C’est un personnage que j’aime apprendre à connaitre à chaque nouvelle aventure grâce à sa bonté et sa générosité d’âme. Élever et construire autant d’enfants n’a pas dû être de tout repos et j’aimerais avoir la possible d’en découvrir davantage. En attendant, je suis impatient de continuer cette saga et de faire la connaissance, cette fois-ci, de Francesca.

J’ai énormément apprécié ma lecture de par la dimension mélancolique de ce nouveau volet. Grâce à de forts sujets, Julia Quinn offre une romance captivante et émouvante à parcourir, portée par deux personnages fortement emphatiques et totalement attachants que j’ai adoré rencontrer.

5 commentaires sur “La Chronique des Bridgerton, tome 5 : Eloïse de Julia Quinn

  1. j’ai bien aimé également ce tome 🙂 le passage avec les frères Bridgerton m’a beaucoup plu, et cela permet aussi de découvrir Gregory « adulte »..

    J'aime

  2. Un changement de cadre qui a l’air d’avoir bien pris pour toi. Quant au portrait du vrai protagoniste, il semble s’éloigner des stéréotypes qu’on a l’habitude de voir…

    J'aime

    1. Ce qui est drôle c’est que ça a marché avec moi alors que beaucoup regrette ce changement et préfère que l’action se déroule à Londres. Moi j’aime la campagne 😂
      J’ai hâte de voir ce que Netflix fera de ce tome 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s