Fantastique·Jeunesse

18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Sthol

Note : ★★★★★ — Relecture — « Autant lors de ma lecture initiale les longueurs ne m’avaient pas tant dérangé, autant cette fois-ci j’avoue que ces dernières ont impacté mon plaisir et mon rythme de lecture. Néanmoins et de nouveau, j’ai apprécié l’évolution pertinente et percutante des personnages et de l’intrigue. »


Ceci n’est pas la fin. Ce n’est même pas le début de la fin. Mais c’est, peut être, la fin du commencement.

Résumé :
Ethan Wate pensait qu’il s’habituait aux étranges et invraisemblables événements qui se déroulaient à Gatlin, sa petite ville du Sud des Etats-Unis. Mais maintenant que lui et Lena sont rentrés, les mots « étrange » et « invraisemblable » ont pris un sens nouveau. Des essaims de sauterelles, une chaleur record et des tempêtes dévastatrices ravagent Gatlin comme Ethan et Lena lutte pour comprendre les conséquences de son choix. Même la famille de puissants Enchanteurs de Lena en est affectée – et leurs pouvoirs commencent à s’en ressentir. Plus le temps passe, plus une question se pose : Qu’est-ce – ou qui – devra être sacrifié pour sauver Gatlin ?
Pour Ethan, le chaos est une distraction effrayante mais bienvenue. Il est de nouveau hanté par ses rêves, mais cette fois il n’y a plus Lena – et tout ce qui l’obsède le suit hors de ses songes dans la réalité. Pire que ça, Ethan perd progressivement des parts de lui – oubli de noms, de numéros de téléphones, même de souvenirs. Il ne comprend pas ce qui se passe, et la plupart du temps il est trop apeuré pour demander.

Chronique :
Les dernières pages du second tome m’avaient réellement laissé songeur quant à la suite orchestrée par nos deux auteures. Même si j’ai fortement apprécié redécouvrir Gatlin et sa population, j’ai décelé certaines longueurs cassant quelque peu le rythme de la saga, qui reste cependant toujours hautement addictive.

Dès le premier chapitre c’est un nouvel univers qui se dessine pour le lecteur. Depuis que notre Enchanteresse, Lena, s’est appelée, l’ordre du destin et du monde a été rompu. Ainsi les éléments naturels de notre vie, telle la météo, sont complément détraqués et une véritable sécheresse règne sur le monde. Gatlin n’est plus le village paisible dans lequel j’aime me perdre. C’est un univers chaotique et dangereux qui nous est dépeint du début à la fin. J’ai vraiment été aussi choqué que fasciné par cette nouvelle ambiance qui permet un réel renouveau à la saga de Kami Garcia et Margaret Stohl. Tout comme l’univers, nos personnages ne cessent d’évoluer au cours de ce nouveau chapitre et souffrent des nouvelles aptitudes de Lena. Comme vous le saviez, j’appréciais déjà énormément ce personnage ainsi que celui d’Ethan mais j’admets que leurs nouvelles facettes présentées au cours de cette lecture m’ont encore plus conquis. Les mystères autour de notre duo amplifient encore plus l’empathie que j’ai pour eux alors qu’ils étaient déjà attachants par le passé. Sans pour autant m’identifier à Ethan, son côté ‘monsieur tout le monde’ m’aide totalement à me plonger dans cette romance paranormale. Étonnement, celle-ci me plaît toujours autant et ce en partie grâce au travail réalisé par les auteures. Même si la base de cette saga repose sur cet aspect, il n’en est pas moins succinct et traité avec justesse, parvenant à me me toucher par moments. De plus, elles nous laissaient entrevoir une évolution énorme de Link, le meilleur ami casse-cou et amusant d’Ethan. Il est devenu la moitié d’un Succube depuis sa morsure par John, l’ennemi juré d’Ethan. Son humour excellait déjà dans les tomes précédents et je l’ai trouvé encore plus drôle dans ce nouvel épisode. Il contraste toujours autant avec l’ambiance générale ce qui m’a largement fait rire ! Je ne peux, même si j’aimerais bien, évoquer tous les protagonistes de cette saga mais aucun ne m’a laissé de marbre et aussi insignifiants qu’étaient certains, ils se sont révélés plus qu’utiles à la trame principale de cette saga. Enfin, qu’ils soient bons ou mauvais, tous sont finalement attachants.

Malheureusement et malgré ces nombreux points positifs, j’ai trouvé ce tome en dessous de son prédécesseur et même si je l’ai apprécié j’aurai aimé ressentir ce quasi coup de cœur de ma précédente lecture. Cette faiblesse provient des nombreuses longueurs que j’ai évoquées précédemment. Je suis certain qu’une centaine de pages en moins auraient été bénéfique à la dynamique finale de ce roman. Tout en douceur, quelques révélations ont été apportées me permettant de maintenir ma curiosité à son maximum. En répondant à nos questions avec parcimonie, les auteures m’ont vraiment rendu impatient d’arriver à la fin de cette lecture afin d’avoir toutes les réponses. De ce fait ce récit reste énormément addictif en dépit de ses défauts. Une fois n’est pas coutume, la finalité offerte m’a complètement surpris et émerveillé. Je ne m’attendais absolument pas une fin aussi ouverte et cruelle. Les auteures sont parvenues, de par leurs choix, à me faire oublier les quelques défauts ressentis au cours de cette aventure et à réveiller mon insatiabilité.

En conclusion, bien que ce troisième tome se révèle moins percutant que son prédécesseur, il n’en reste pas moins addictif et agréable à lire. J’ai une fois de plus apprécié graviter au sein de cet univers envoûtant, rempli de mystère et d’amour.

2 commentaires sur “18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Sthol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.