In My Mailbox·Rendez-vous

In My Mailbox #32

In My Mailbox est un rendez-vous incontournable de la blogosphère que j’aime découvrir lorsque que je visite différents blogs. A mon tour, j’ai eu envie de partager avec vous mes achats et autres acquisitions de la semaine.

ACHATS LIVRESQUES :

Que j’attendais cette semaine avec grande impatience. En effet, cette dernière signait pour moi celle des sorties que j’attendais le plus ce mois-ci avec l’arrivée dans nos librairies de Three Dark Crowns de Kendare Blake, du premier tome de La Trilogie de Licanius de James Islington ainsi que la suite de The Bone Season, Le Chant se lève de Samantha Shannon. Ces trois dernières parutions me font tellement envie que j’ai mis ma lecture en pause pour pouvoir les enchainer. Je me suis aussi procuré comme à l’accoutumée La Petite Fadette de George Sand paru dans la collection Romans Eternels et que j’ai fortement apprécié ainsi que le dernier numéro du magazine Flow.
PS :J’avais aussi oublié de vous présenter la semaine dernière mon dernier achat d’occasion, Les Petites ironies de la vie de Thomas Hardy.

A chaque génération sur l’île de Fennbirn, une série de triplés voit le jour : trois reines, toutes héritières égales de la couronne et chacune détentrice d’une magie convoitée. Mirabella est une élémentaire féroce, capable d’allumer des flammes affamées ou des tempêtes vicieuses en claquant des doigts. Katharine est une empoisonneuse, capable d’ingérer les poisons les plus mortels sans avoir le moindre mal de ventre. Arsinoe, une naturaliste, a la capacité, dit-on, de faire fleurir la rose la plus rouge et de contrôler les lions les plus féroces. Mais devenir la reine couronnée n’est pas seulement une question de naissance royale. Chaque soeur doit se battre pour cela. Et ce n’est pas seulement un jeu où il faut gagner ou perdre… c’est une question de vie ou de mort. La nuit où les soeurs atteignent leurs 16 ans, la bataille commence. La dernière reine à demeurer debout obtiendra la couronne.

Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre. Les Augures dictatoriaux – autrefois considérés comme des dieux – ont été renversés et anéantis pendant le conflit, leurs pouvoirs tant redoutés les ayant mystérieusement abandonnés. Ceux qui avaient régné sous leurs ordres, des hommes et des femmes dotés d’une capacité moindre connue sous le nom de Don, n’ont évité le sort des Augures qu’en se soumettant aux lois de la rébellion. Une représentation de ces lois est maintenant inscrite dans la chair de quiconque utilise le Don, forçant ceux qui sont ainsi marqués à une obéissance absolue. En tant qu’élève des Talentés, Davian subit les conséquences d’une guerre menée – et perdue – avant sa naissance. Méprisé par la plupart des gens au-delà des murs de l’école, lui et ceux qui l’entourent sont pratiquement prisonniers de leur tentative d’apprendre à contrôler le Don. Pire encore, alors que Davian se débat avec ses études, il craint les terribles conséquences d’un échec aux redoutées Epreuves. Mais en découvrant sa capacité d’exercer le pouvoir interdit des Augures, Davian va déclencher une série d’événements qui vont bouleverser les terres d’Andarra et au-delà. Au nord, un ancien ennemi que l’on croyait vaincu depuis longtemps se réveille. Et à l’ouest, un jeune homme dont le destin est lié à celui de Davian reprend connaissance dans la forêt, couvert de sang et sans aucun souvenir de qui il est…

Au terme d’une sanglante bataille, Paige Mahoney s’est élevée au rang de suzeraine de l’ombre et règne désormais sur la pègre londonienne grâce au soutien du gouverneur et des rantiens. Mais après avoir tourné le dos à son mentor et à ses partisans, la tâche d’unifier le monde souterrain semble plus difficile que jamais. De son côté, le terrible État de Scion entend bien mettre fin au monde des clairvoyants en introduisant une nouvelle technologie mortelle : les scanners Senshield, permettant de détecter l’anormalité. Engagée dans une course contre la montre afin de détruire ces nouvelles armes, Paige va devoir chercher de nouveaux alliés, mais une redoutable ennemie va se dresser sur son chemin…

Dans le pays, on l’appelait la petite Fadette, car elle avait la taille d’un farfadet et les pouvoirs d’une fée. Comme sa grand-mère, elle guérissait les hommes et les animaux. Landry, l’un des jumeaux de la ferme voisine, tombe amoureux d’elle. Mais l’amour d’une sorcière est mal vu dans cette famille, et il rend malade de jalousie Sylvinet, l’autre  » besson « . Après La Mare au diable et François le Champi, c’est le troisième roman champêtre de George Sand. Elle y exprime tout ce que la vie lui a appris. L’apparence des êtres ne compte pas, il faut percer l’écorche. La richesse des filles ne fait pas leur bonheur et l’amour est difficile à construire. Son désir inassouvi est là, aussi, d’un amour qui durerait toujours. La Petite Fadette illustre le grand dessein de George Sand : enseigner le respect de Dieu, de la nature, de la sagesse, de l’amour.

C’est un numéro événement que nous avons le plaisir de vous présenter aujourd’hui. En l’honneur de notre anniversaire, découvrez le n°50 de Flow, Spécial Paper lovers ! Les articles à retrouver dans ce numéro [Trop de choix…quel embarras !] : Que cela concerne les vêtements, les livres, les séries télé et bien d’autres choses encore… Et si on se fiait à nos valeurs fondamentales ? [Écoute et préjugés] : Que notre interlocuteur soit un proche ou un inconnu, nous pensons souvent savoir à l’avance ce qu’il va dire. Or, ces préjugés nous empêchent de les écouter vraiment… [Mon dressing en mode durable] : Adopter un mode de vie plus responsable, ça passe aussi par la penderie !

Avec ces neufs récits à la saveur douce-amère, Thomas Hardy, l’auteur de Tess d’Urberville et de Jude l’Obscur, explore les relations de couple, ses secrets et ses pièges. Il fait l’inventaire des déceptions, des cruautés et des quelques plaisirs, l’inventaire des ironies de quelques petites vies.

Et vous, quels ont été vos achats de la semaine ?

19 commentaires sur “In My Mailbox #32

    1. C’était MA semaine me concernant 😉
      J’espère que TDC nous plaira à tous les deux que TBS te plaira autant qu’à moi !

      Belles découvertes à toi aussi et bonne soirée.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s