In My Mailbox·Rendez-vous

In My Mailbox #33

In My Mailbox est un rendez-vous incontournable de la blogosphère que j’aime découvrir lorsque que je visite différents blogs. A mon tour, j’ai eu envie de partager avec vous mes achats et autres acquisitions de la semaine.

ACHATS LIVRESQUES :

Collection est le mot d’ordre de cette semaine et de cette année de manière générale. En effet, alors que je réalise déjà celle des Romans Eternels avec l’acquisition de son dernier numéro Shirley de Charlotte Brontë ainsi que bien d’autres comme Les Maîtres Fantastiques dont je me suis procuré L’Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert L. Stevenson, voici que Hachette nous en dévoile une consacrée aux œuvres d’Emile Zola. Ne connaissant que de nom ce grand auteur français, c’est avec joie que j’ai sauté sur la superbe édition de Germinal. Mon budget livresque déjà bien conséquent commence vraiment à exploser. Heureusement, il ne reste plus que quelques numéros à paraître concernant celle des grands classiques d’antan.

1812. Du fait des guerres napoléoniennes, la province du Yorkshire subit la première dépression industrielle de l’Histoire. Les temps sont durs, aussi bien pour les patrons que pour les ouvriers qui, menacés par l’apparition des machines-outils, fomentent une révolte. Robert Moore est l’un de ces industriels dont les filatures tournent à vide. La timide Caroline, sa cousine, est éprise de lui. Mais Robert est trop préoccupé par les émeutes et les ennuis financiers pour songer à un mariage si peu lucratif. Il songe plutôt à Shirley Keeldar, une jeune héritière qui vient de s’installer en ville. Vive et entreprenante, le « capitaine Keeldar » – comme elle se laisse appeler – déborde d’idées pour investir son argent, souhaitant venir en aide aussi bien à Robert qu’aux ouvriers les plus pauvres. Convaincue qu’un mariage se prépare, Caroline en tombe malade de dépit. Elle ne comprend pas que son amie repousse les beaux partis, traite ses domestiques en familiers et ait si peu d’égards pour son ancien précepteur, le frère de Robert. Lequel envisage de fermer son usine pour refaire sa vie au Canada. La balle d’un ouvrier révolté mettra fin à ce projet…

L’intensité tragique de ce livre, l’atmosphère d’angoisse qui enveloppe cette diabolique histoire, cette conviction qui nous pénètre en la lisant, de la dualité de notre propre nature, ni tout à fait ange ni tout à fait bête, mais bien l’un et l’autre à la fois, autant de raisons de considérer Robert Louis Stevenson comme le véritable sorcier de la littérature fantastique !

Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable  » J’accuse  » contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Etienne Lantier, quittant la mine  » en soldat raisonneur de la révolution « , sent naître autour de lui une  » armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre « . Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de  » Germinal ! Germinal !  » que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

Et vous, quels ont été vos achats de la semaine ?

23 commentaires sur “In My Mailbox #33

  1. Tu as peur qu’il ne soit pas pour toi à cause de l’intrigue, du côté psychologie du personnage ? Ou du style de l’auteur ? Je suis d’autant plus curieuse d’avoir ton retour du coup 🙂

    Belle journée 😊

    J'aime

  2. J’ai un peu oublié les Maîtres du fantastique ce mois-ci, mais je pense trouver facilement Le Monde perdu. J’ai déjà L’Étrange Cas dans une autre édition donc je passe mon tour pour celui-là ^^
    Je te souhaite une bonne lecture avec Germinal, c’est mon préféré de Zola pour le moment.

    J'aime

    1. Je t’avoue que peu des sorties m’intéressaient. Par contre je prendrais avec plaisir la parution suivante qui est Le Portrait de Dorian Gray.

      Je vais faire mes premiers pas avec Zola et j’espère apprécier autant que toi !

      J'aime

  3. Je ne savais pas qu’Hachette sortait une collection Emile Zola… Du coup je me tâte… j’avais adoré La bête humaine au lycée… Je pense que je vais craquer pour le premier et que j’aviserais… En tout cas, tous ces collections sont magnifiques !

    J'aime

      1. Effectivement, pour que tu t’en souviennes encore c’est que cette personne a su vendre et surtout te marquer avec cette lecture ! Je pense que cela ne leur donner qu’une autre dimension à ta future lecture.

        Aimé par 1 personne

    1. C’est bien là la problème : JE SUIS FAIBLE !
      Mais comme tu le dis, cela me permet d’avoir de jolis ouvrages et puis le point super arrangeant des collections Hachette reste qu’elles sont bimensuelles et évite de m’endetter davantage 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Je t’avoue que j’ai maintes fois entendu parler de ce roman et qu’il m’intrigue énormément. J’espère apprécié cette œuvre fantastique et ne pas placer la barre trop haut 😉

      Merci beaucoup à toi !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s