Fantasy

La Trilogie de Licanius, tome 1 de James Islington

Note : ★★★★☆ — « En s’inspirant des plus grands, il est indéniable que James Islington dresse les bases solides – malgré quelques banalités – d’un univers enchanteur et pertinent et qui ne demande qu’à s’affiner dans les prochains volets que je prendrais plaisir à découvrir grâce aux personnages intrigants et attachants dévoilés dans ce premier chapitre. »

lalocataire

« Une trilogie vendue à plus de 400 000 exemplaires. »

Résumé :
Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre. Les Augures dictatoriaux – autrefois considérés comme des dieux – ont été renversés et anéantis pendant le conflit, leurs pouvoirs tant redoutés les ayant mystérieusement abandonnés. Ceux qui avaient régné sous leurs ordres, des hommes et des femmes dotés d’une capacité moindre connue sous le nom de Don, n’ont évité le sort des Augures qu’en se soumettant aux lois de la rébellion. Une représentation de ces lois est maintenant inscrite dans la chair de quiconque utilise le Don, forçant ceux qui sont ainsi marqués à une obéissance absolue. En tant qu’élève des Talentés, Davian subit les conséquences d’une guerre menée – et perdue – avant sa naissance. Méprisé par la plupart des gens au-delà des murs de l’école, lui et ceux qui l’entourent sont pratiquement prisonniers de leur tentative d’apprendre à contrôler le Don. Pire encore, alors que Davian se débat avec ses études, il craint les terribles conséquences d’un échec aux redoutées Epreuves. Mais en découvrant sa capacité d’exercer le pouvoir interdit des Augures, Davian va déclencher une série d’événements qui vont bouleverser les terres d’Andarra et au-delà. Au nord, un ancien ennemi que l’on croyait vaincu depuis longtemps se réveille. Et à l’ouest, un jeune homme dont le destin est lié à celui de Davian reprend connaissance dans la forêt, couvert de sang et sans aucun souvenir de qui il est…

Chronique :

Bien que L’Ombre du Savoir Perdu détenait un résumé prometteur et alléchant, c’est avant tout sa couverture qui m’a de suite rappelé celles de Nevernight de Jay Kristoff qui m’a littéralement fait craquer. Lecture faite, je dois bien admettre avoir eu de la chance car j’ai fortement apprécié ma lecture de ce tome qui permet à l’auteur de poser les bases de son univers tout en présentant d’alléchants et attachants héros.

En effet, c’est grâce à ce point et à la dynamique du trio présenté par James Islington que ce dernier est parvenu aisément à se démarquer de ses collègues spécialistes de la fantasy et à me charmer totalement. Je m’explique, quand bien même le lecteur fera la connaissance de Davian et même s’il se dévoilera étroitement lié à Wirr ainsi qu’à Asha, chacun d’eux détiendra son propre destin et jouera un rôle clé et tiendra une place déterminante dans l’avancée de l’intrigue ainsi que dans l’univers dévoilé. J’ai adoré ce choix rafraîchissant et quasiment novateur qui change des procédés déjà bien souvent présentés et dans lesquels les alliés ne servent que les intérêts du héros. L’absence de ce cas de figure permet à l’auteur de dévoilés des protagonistes se dessinant travaillés et parfaitement aboutis et d’offrir un trio pertinent et totalement percutant. C’est pourquoi, j’ai pris un incroyable plaisir à découvrir et à suivre chacune des destinée dévoilée à travers chacun des personnages et quand bien même j’avoue avoir une préférence pour Davian, j’ai beaucoup aimé découvrir les aventures d’Asha et Wirr. Il faut dire que tous regorgent de secrets et réservent leurs lots de surprises en tous genres ce qui permet à James Islington de rythmer son aventure et de maintenir l’intérêt du lecteur tout au long de son récit pourtant parfois assez ordinaire et usuel dans sa construction. Ainsi et malgré sa longueur, je n’ai eu aucune difficulté à engloutir les centaines de pages de ce premier volet et je regrette le manque de temps que j’ai eu à m’y consacrer. Sans pour autant être un véritable page-turner, L’Ombre du Savoir Perdu se lit et se déguste avec rythme et dynamisme.

Finalement et comme je l’évoquais, le seul défaut que je trouve à ce premier volet n’est autre que son caractère parfois assez usuel et ordinaire dans sa construction. En effet, comme toute bonne introduction, l’auteur nous dévoile énormément de détails quant à son univers mais n’ayez crainte, l’immersion se fait en douceur et avec parcimonie et tout est donné au lecteur pour que celui-ci prenne très vite ses repères. Cependant, j’aurais apprécié que l’auteur se démarque des trames et autres constructions beaucoup trop présentes du genre littéraire. Pour autant et malgré certaines banalités, l’univers dévoilé m’a très vite séduit et ne demande qu’à être peaufiné dans les prochains volets. Grâce à sa plume fortement visuelle et facile d’accès, James Islington n’a eu aucune difficulté a m’embarquer dans son monde où magie et complots font bons ménage et dans lequel les apparences sont bien souvent trompeuses. Je me suis d’ailleurs plus d’une fois fait surprendre par certaines révélations et par certains retournements de situations et j’ai adoré cela. J’espère sincèrement que les tomes à venir se démarqueront davantage et se dévoileront davantage orientés sur l’action.

Ainsi et en s’inspirant des plus grands, il est indéniable que James Islington dresse les bases solides – malgré quelques banalités – d’un univers enchanteur et pertinent et qui ne demande qu’à s’affiner dans les prochains volets que je prendrais plaisir à découvrir grâce aux personnages intrigants et attachants dévoilés dans ce premier chapitre.

14 commentaires sur “La Trilogie de Licanius, tome 1 de James Islington

  1. J’ai déjà craqué pour ce livre, et il m’attend bien sagement dans ma PAL ^^ Du coup je suis contente de lire qu’il t’a bien plu
    Ce que tu dis des personnages m’intrigue énormément, j’ai hâte de faire leur connaissance ! 😀

    J’aime

  2. Contente de voir qu’il t’as plu 🙂
    Je l’ai lu en VO il y a pas mal de temps (il est sorti en 2017) et j’en garde un bon souvenir. Dans l’ensemble cette trilogie est vraiment très sympa.

    Je te rassure il n’y a que le premier tome qui est « classique » parce qu’il met les choses en place. La révélation de fin te laisse imaginer ce que ça peut donner ensuite 😛

    J’aime

    1. Ton avis me rassure quant à la suite de cette saga qui m’a très vite convaincu grâce au traitement réservé par l’auteur à ses personnages. J’ai vraiment pris plaisir à découvrir chacun d’eux et il me tarde de les retrouver.

      J’aime

  3. Hello, je suis en phase avec ta critique.
    Le fait d’avoir plusieurs personnages principaux avec des arcs différents mais liés est assez à la mode depuis longtemps mais donne du rythme et du coup permet de ne pas mettre en avant un seul héros.

    Le duo davian/caedan m’a fait pensé au duo pug/thomas dans pug l’apprenti de feist: on a un perso qui va apprendre ses pouvoirs et l’autre qui va les redécouvrir en même temps que sa mémoire.

    Bref une bonne lecture, un peu au-dessus de la moyenne je trouve, pleine de possibilité si l’auteur corrige un peu le tir et nous surprend un peu plus!

    J’aime

    1. Tu résumes parfaitement bien mon ressenti qui est totalement en accord avec le tien ! J’ai vraiment eu un coup de coeur pour les personnages et leurs histoires ainsi que leurs destinées et j’en attends énormément quant à la suite. J’espère aussi que l’auteur parviendra à nous surprendre et à faire décoller davantage son univers.

      Je n’avais pas fit le parallèle avec la saga de Feist que j’adore aussi mais finalement le schéma et la constructions de nos héros se ressemblent assez effectivement.

      J’aime

  4. Ah ce n’est pas la première fois que je le vois passer celui-ci, et tu m’intrigues !
    Bon, schéma assez classique, visiblement, mais il vaut le détour malgré tout, comme quoi les recettes habituelles restent efficaces. Je note, merci pour la découverte !

    J’aime

    1. Je pense que l’auteur à une belle épingle à tirer de son jeu et peu réellement surprendre son lectorat avec la suite de ses aventures.
      D’autant plus que j’ai vraiment apprécié découvrir l’histoire de nos trio de protagonistes qui sort du lot 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Une mise en bouche fort convaincante quand on te lit. J’aime l’idée des personnages qui ne servent pas juste de compagnons et faire valoir au héros. J’espère juste que ce manque d’action que tu as noté ne me gênera pas trop ^^

    J’aime

    1. Effectivement, j’ai vraiment pris plaisir à découvrir cet univers et surtout ses personnages qui sortent de l’ordinaire. J’ai de grandes attentes quant à la suite et j’espère ne pas être déçu.
      Hâte de découvrir ton futur avis sur la question.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.