Rendez-vous

Lectures de l’Avent

Amateurs de magie de Noël, vous connaissez sans aucun doute les calendriers de l’avent remplis de délicieuses gourmandises, ou bien encore ceux dédiés aux cosmétiques, aux bougies et à tant d’autres choses encore mais connaissiez-vous ceux dédiés aux amoureux de littérature que nous sommes ? Si non, voici une petite sélection de lectures dédiées à cette période d’attente et de douceur.

Le concept :
L’avent est selon sa définition « la période qui couvre quelques semaines précédant Noël, quatre dans la tradition de l’Église latine« . Dans notre culture, celle-ci se traduit surtout par l’acquisition d’un calendrier rempli de gourmandises à déguster chaque matin ou soir – selon sa préférence – afin de patienter jusqu’à l’arrivée de noël et ses festivités. Bien que je ne sois pas spécialement amateur des fêtes de fin d’année, j’avoue que chaque année, je suis impatient de retrouver ce moment de délice et de douceur.

D’autant plus que ces dernières années une multitude de calendriers sont apparus allant de ceux dédiés aux cosmétiques, en passant par celui spécial bougies mais ils existent aussi ceux réalisé où du moins écrit pour nous, les lecteurs que nous sommes. C’est pourquoi, j’ai décidé de vous partager deux anciennes chroniques – dont un coup de cœur – spécifiques à ces romans que j’ai adoré déguster chaque soir avant de m’endormir. En effet, ces romans sont divisés en 24 chapitres et laisse le choix au lecteur de patienter chaque jour ou bien d’engloutir sa lecture. Il n’est donc pas nécessaire de préciser que l’expérience est bien plus magique et réconfortante en se laissant ce plaisir quotidien même si je peux comprendre l’impatience de certains.

Ainsi et en publiant cet article dès maintenant, je vous laisse le temps nécessaire si, vous aussi, vous décidez de tenter l’expérience cette année et pour ceux qui connaissaient déjà le principe, cet article ne servira que de rappel. Je serais d’ailleurs curieux de découvrir de nouvelles lectures pour les années à venir donc n’hésitez pas à partager les vôtres si vous en connaissez. Je mettrais à jour cet article le cas échéant.

Place aux lectures !

La véritable histoire de Noël de Marko Leino
Coup de cœur


« Aimer, c’est aussi la crainte de perdre l’objet de son amour, murmura-t-il. Ça fait partie de la vie. »

L’histoire débute avec deux jeunes frères, Ossi et Tommi, faisant la découverte d’un étrange coffret en bois alors qu’ils jouaient dans la mer. Ils pensaient alors détenir un trésor mais ils détenaient plus que ça… C’est leur grand père qui leur fera découvrir cette richesse en leur contant la légende de Nicolas, dit le ‘Père Noël’, contenue dans ce coffret. Passée cette introduction déjà si alléchante je ne m’attendais aucunement à être happé par cette histoire si merveilleuse. En effet, connaissant la vérité sous l’existence de ce fameux Père Noël et vu le public visé je ne pensais pas être autant réceptif à ce récit et j’ajouterais même qu’il m’a involontairement réconcilié avec ce fabuleux personnage et cette fête devenue malheureusement, à mon goût, bien trop commerciale.

Pour ne pas gâcher votre découverte je ne peux pas trop en dévoiler sur l’histoire de Nicolas et ses nombreux traumatismes psychologiques l’ayant amenés à se renfermer dans son monde où seul le jour de Noël compte à ses yeux, mais attendez vous à être vraiment touchés au plus profond de votre être. En tout cas c’est là que j’ai été touché. A l’aide d’un seul personnage, attachant au possible, l’auteur parvient à créer un univers riche en émotions rempli de très grandes valeurs. Étrangement et avant tout, il s’agit dans cette histoire de mort mais surtout du deuil qui la suit et que malheureusement chacun a déjà connu ou connaîtra. À travers son récit et à l’aide de mots plus touchants les uns que les autres l’auteur arrive à évoquer ce sujet douloureux de manière presque embellissante. Il nous démontre que même si tout semble s’écrouler sur le moment présent, de belles choses peuvent s’en émaner par la suite et qu’à travers les souvenirs tout peut devenir éternel. L’espoir prend alors une place importante dans ce conte et y est dépeint tout le long, permettant une réelle mise en valeur de ce sentiment bien trop souvent oublié de nos jours. C’est une sacrée force que de pouvoir espérer un meilleur avenir dans les moments les plus sombres que nous traversons tout au long de notre vie. Ce sentiment d’espoir est aussi appuyé à l’aide d’une autre valeur que l’auteur met tout en œuvre pour nous rappeler, celle du partage et du don de soi aux autres à travers l’amitié, l’amour, la famille ainsi que la convivialité. Combien de fois ai-je pu entendre que je donnais sans compter à quoi je réponds toujours que c’est toujours mieux que de compter sans donner. D’ailleurs l’auteur donne énormément dans ce roman et n’attend qu’une seule chose en retour, je pense, le partage de son œuvre mais aussi et avant tout de ses valeurs si justement abordées.

Marko Leino évoque, là encore avec force de conviction, une autre notion plus abstraite : celle du temps. Le temps qui passe à une vitesse folle dont on ne se rend, heureusement, pas compte mais qui défile malgré tout. Le temps, ce parfait outil réglant nos vies, adoucissant nos peines et émerveillant nos journées remplis de cadeaux de la vie, le temps qui se trouve être par la même occasion un véritable ennemi. C’est comme si l’auteur nous poussait à dresser le bilan de ce qu’il nous restait encore à vivre ou non. Au delà d’un conte pour enfant se dresse pour ma part une véritable remise en question sur moi-même, mes actes et ce que je suis devenu. Serais-je là à écrire ces quelques mots si je n’avais jamais ouvert un seul livre, serais-je ce que je suis si je n’avais pas rencontrer tels obstacles ou telles personnes ? Mais comme le dit si bien l’auteur : « Il est inutile de s’interroger sur les choses que la raison ne peut expliquer, ça ne les rendra pas plus compréhensibles. » En plus d’un récit rempli des meilleures intentions la plume de l’auteur se trouve être d’excellente qualité et très adroitement dosée. Elle a su me faire sourire, me faire frissonner et presque verser quelques larmes sans que je ne puisse rien y faire. Je me suis complètement laissé aller à son récit, voir même je l’ai vécu. J’ai été complètement subjugué par les mots si judicieusement bien choisis et les paysages tellement bien décris m’ont paru magiques. Après l’Ecosse me voilà avec l’envie de visiter la Laponie et ses aurores boréales. Je me suis aussi plus d’une fois imaginé dans l’atelier du Père Noël et surtout j’ai cru en lui alors qu’il y a bien longtemps que j’avais cessé d’y croire. Les pages ont défilé à une vitesse vertigineuse et ce roman se lit très facilement.

De plus, pendant ma lecture j’ai eu l’impression que derrière ce monde de gris l’auteur se servait de ses valeurs pour y ajouter quelques touches pastels. C’est comme ci un tableau se dressait devant mes yeux découvrant un ciel chargé percé d’un minuscule rayon de soleil faisant tout changer à l’horizon. J’ai d’ailleurs envie de partager ce tableau c’est pourquoi, après avoir fermé ce roman je me suis promis une chose, celle d’acheter ce roman à tous mes proches et surtout à leurs enfants en demandant à leur parent de leur lire un chapitre chaque soir du premier décembre jusqu’au soir de Noël car là encore, l’auteure est fort et a divisé ce récit en 24 chapitres. Quoi de mieux pour les enfants d’attendre tous les soirs impatiemment le ‘Père noël’ en écoutant son histoire ? Je ne cache pas que moi aussi je relirais à chaque Noël ce merveilleux conte et j’encourage chacun à le faire car je sais qu’il plaira autant aux enfants qu’aux adultes, car comme la magie de Noël, il est intemporel et intergénérationnel.

Pour conclure, vous l’aurez compris, La véritable histoire de Noël est incontestablement une véritable bombe. Une fois amorcée, il est impossible d’espérer être épargner par les véritables flots d’émotions déversés par l’explosion. Ce roman est un véritable coup de cœur que je recommande à tous, peu importe l’âge ou la période de l’année. Et n’oubliez pas donner sans rien attendre en retour, voilà ce qu’est la vie. Ce roman en est d’ailleurs une bonne leçon.

Le Père Noël Assassiné de Kenneth B. Andersen
★★★★★


« L’assassinat du Père Noël. »

Même si je n’ai pas forcément de lectures attitrées pour la période de Noël, j’ai vraiment été content de tomber sur ce roman totalement en décalage par rapport à cette période festive. Je n’ai donc pas hésité longtemps avant de me le procurer et quelle fraîcheur fut cette lecture.

Cette réécriture de conte, si je peux l’appeler ainsi, m’a vraiment transporté dans un univers incroyable où règne suspens, violence et horreur. Quand bien même le résumé laissait prévoir une effroyable lecture, je ne pensais pas que ça serait à ce point. Kenneth B. Andersen livre au lecteur une histoire des plus captivantes qu’il m’ait été donné de lire et ce grâce à son côté extrêmement cru et sanglant. Amateur de films du genre, je n’ai pas été effrayé une seule fois au cours de ma lecture même si je l’ai trouvée parfois assez dérangeante. J’ai vraiment pris plaisir à suivre les traces de ce trio de jeunes adolescents. En aucun cas leur âge ne m’a dérangé et j’ai d’ailleurs trouvé ce choix assez judicieux. Placer de jeunes adultes face à de telles situations accentue encore plus ce sentiment de mal-être que j’ai pu ressentir à certains moments. Le plus bluffant reste que l’auteur tisse un réel lien entre toutes ces scènes sanglantes, alliant angoisse et suspens. Il ne se contente pas de dépeindre son univers horrifiant mais le rend vraiment vivant et addictif. Sans excès, il parvient à mélanger horreur et magie et crée un véritable page-turner qui m’a pris au piège. À tel point que plus j’avançais dans cette histoire, plus je sentais monter en moi une certaine tension. Ainsi, je n’ai pu lâcher ce roman jusqu’à ce qu’arrive la dernière page qui m’a laissé sans voix. Même une fois la fin, l’auteur ne lâche pas son idée et se montre cruel et machiavélique.

De plus, j’ai fortement apprécié que derrière son travail ingénieux, Kenneth B. Anderson apporte une sorte de critique sur ce qu’est devenue cette célèbre fête d’origine religieuse. Sans entrer dans un quelconque débat, j’admets que mon avis rejoint le sien et c’est certainement pour ça que j’ai encore plus apprécié ce roman et les intentions qui se cachent derrière. Ne trouvant plus aussi magique qu’avant cette fête, ce roman est parvenu à me la faire redécouvrir. À travers son sombre récit, il décrit notre société telle qu’elle est aujourd’hui et délivre finalement un message rempli d’espoir. Tout comme notre monde, rien n’est forcément totalement bon ou mauvais dans son univers à la richesse incroyable dont chacun des lieux, visités au cours de ce périple, m’a vraiment émerveillé. Les descriptions, aussi succinctes soient-elles, permettent une immersion totale et cauchemardesque bien que magique à d’autres moments. C’est là tout le talent et le paradoxe de la plume de l’auteur. De plus, comme l’auteur de La véritable histoire de Noël, il offre la possibilité au lecteur de dévorer, comme moi, son roman ou alors de le déguster tel un calendrier de l’avent. Ainsi, son récit est naturellement divisé en vingt-cinq chapitres, permettant de créer un rythme inégalable et insatiable.

Je vous recommande fortement ce conte pour adultes mais avant de vous lancer, oubliez tout ce que vous pensez savoir sur Noël et préparez-vous à pénétrer au cœur de l’enfer. Jusqu’au dernier chapitre vous serez pris dans un tourbillon, aussi dérangeant, qu’envoûtant, mêlant horreur et magie à n’en plus finir !

Autres lectures :
Il faut parfois déplier les étoiles de mon amie Erika Boyer
24 Contes de Noël de Collectif

20 commentaires sur “Lectures de l’Avent

  1. J’ai offert La véritable histoire de Noël de Marko Leino a ma petite cousine. Et en lisant ton avis j’en suis plus qu’heureuse. J’espère qu’il lui plaira autant qu’à toi. ça me donne envie de le lire 😀 roh lala !

    J'aime

  2. Je suis aussi fan du concept et cherche chaque année un roman ou un livre à découvrir au fil des jours tel un calendrier de l’Avent. Cette année, j’ai opté pour un roman jeunesse, mais ça fait un moment que j’ai envie de lire La véritable histoire de Noël 🙂

    J'aime

  3. Je ne savais pas qu’il y avait des romans construits de cette façon… C’est génial ! 😄 J’avoue ne pas avoir réussi à en trouver d’autres mais je me note « Le Père Noël assassiné ! » 😁.

    Aimé par 1 personne

  4. J’avais beaucoup aimé La véritable histoire de Noël, que j’avais trouvé très belle et parfaite pour la saison. Je ne connais pas le deuxième roman, mais j’avoue qu’il me tenterait énormément.

    J'aime

      1. Alors je ne connais aucun des romans cités mais j’avoue que les résumés me laissent bien songeur ! Surtout que ce serait là l’occasion de croiser la plume de Dickens, je me les note ! Merci à toi 😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s