Historique

Un Bûcher sous la Neige de Susan Fletcher

Note : ★★★★★ — « Ce roman à la fois contemplatif et initiatique m’a offert une expérience de lecture rafraichissante et des plus séduisante. Je me suis laissé porter par la douceur et la poésie de Susan Fletcher qui dépeint avec richesse une exquise ode à la nature dont j’ai été plus que sensible à son raffinement et ce, tout en dévoilant les difficiles et rudes conditions de vie des femmes fortes et indépendantes de l’époque dont à souffert notre jeune héroïne et qui ont su me toucher. »
lalocataire

Je vois de la bonté dans la plupart des gens, car ils en ont au moins un peu, le plus souvent. Mais la sienne était difficile à voir.

Résumé :
Au cœur de l’Écosse du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher.
Dans le clair-obscur d’une prison putride le Révérend Charles Leslie, venu d’Irlande espionner l’ennemi, l’interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s’élève au-dessus des légendes de sorcières, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Peu à peu, la créature maudite s’efface; du coin de sa cellule émane une lumière, une sorte de grâce pure. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu’il brûle d’écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi.
Chaque soir, ce récit continue, Charles suit Corrag à travers les Highlands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire. Chaque soir, à travers ses lettres, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son péché est son innocence et le bûcher qui l’attend le supplice d’un agneau.

Chronique :
Décidément, je n’arrive pas à quitter mes lectures hivernales et après avoir foulé avec fougue les froides et dangereuses contrées russes, me voila a arpenter les terres sauvages et abruptes d’Écosse ainsi que ses fidèles Highlands. Cela accompagné d’une plume enchanteresse et séduisante que j’ai pris plaisir à découvrir.

En effet, le style de Susan Fletcher m’a de suite séduit grâce à sa douceur mais surtout sa poésie remarquable et grandiose. Cette dernière, des plus hypnotique, m’a très vite emporté avec elle dans son voyage au plus profond des contrées sauvages mais avant tout et surtout au plus profond de l’âme et du cœur de son héroïne. J’ai fortement apprécié cette dimension qui mettait aussi bien à nu la beauté de ces paysages que la bonté de cette jeune femme dont l’introspection m’a plus que fasciné. A travers le destin tragique de Corrag, accusée de sorcellerie, l’auteure est parvenue à me faire voyager autant qu’à me toucher. Il faut dire que cette dernière livre une très juste et fine critique de la société bigote peuplant l’Ecosse de l’époque. Ainsi, il n’était pas bon et encore moins facile de naître femme au cœur de cette communauté plus que patriarcale et puritaine. Encore moins lorsque celles-ci se dessinaient singulières, fières, intelligentes et indépendantes. Malheureusement, notre héroïne caractérisée et construite par ces merveilleuses et louables qualités fera les frais de ses connaissances et de son indépendance. Élevée comme une sauvageonne par sa mère, marginale et solitaire, notre jeune Corrag découvrira toutes les richesses du monde qui l’entoure comme le pouvoir et les vertus des plantes sauvages par exemple. En ce sens, Un Bûcher sous la Neige est une véritable et puissante ode à la nature dont j’ai adoré l’expérience de lecture inédite et convaincante me concernant. En ce sens, j’ai été assez surpris d’adhérer autant à ce roman contemplatif et à son rythme calme, quasiment plat. Pour autant, je ne me suis pas ennuyé un seul instant et j’ai apprécier que Susan Fletcher m’offre le temps nécessaire afin de découvrir toute son extrême minutie et son très fin détails car il est indéniable que cette dernière détient un style d’une richesse incroyable et conséquente. Chaque détail détient son importance et cette dernière ne laisse rien au hasard et offre une réaliste et captivante peinture des Highlands arides et sauvages dans lesquels évolue notre héroïne.

Fort heureusement, son style et sa poésie ne sont pas les seuls éléments à m’avoir subjugué et j’ai été plus que sensible à l’histoire dévoilée ainsi qu’aux personnages présentés dans ce roman. Au travers le poignant témoignage de Corrag, j’ai été spectateur d’une intrigue riche en émotions allant de l’admiration à l’injustice, tout en passant par la joie et la tristesse. J’ai adoré vivre ces montagnes russes en compagnie d’une héroïne des plus touchante et empathique dont la destinée ne sera pas des plus tendre. Bien incomprise de ses paires de part son mode de vie ainsi que ses différentes connaissances, cette dernière se verra injustement catégorisée de « sorcière » ou de « putain » entre autres termes peu élogieux et devra se battre pour sa condition et sa survie. Ainsi et derrière l’extrême sensibilité de cette dernière se cache un important courage et une admirable détermination à toutes épreuves. Malgré les railleries et les moqueries, Corrag ne baissera jamais les bras et fera force de dévotion et de gratitude envers ce que lui réserve la vie et lui offre la nature. Ainsi, ce roman se dévoile être à la limite du roman d’initiation et j’ai fortement apprécié cette dimension. Tout comme j’ai apprécié découvrir le ressenti de Charles Leslie, ce jeune pieu dévoué à dieu venir recueillir le témoignage de notre prisonnière suite au massacre dont elle a été témoin. Ce dernier se dévoile au premier abord certain de la culpabilité et du satanisme de cette dernière mais ses remparts céderont peu à peu à la suite de cette introspection. Ainsi, la correspondance qu’il entretient avec sa femme chaque jour passé en présence de notre prisonnière à l’écouter narrer son histoire permet une seconde intrigue bien plus timide mais qui détient une évolution significative et qui laisse place à une merveilleuse et salutaire rédemption.

Ce roman à la fois contemplatif et initiatique m’a offert une expérience de lecture rafraichissante et des plus séduisante. Je me suis laissé porter par la douceur et la poésie de Susan Fletcher qui dépeint avec richesse une exquise ode à la nature dont j’ai été plus que sensible à son raffinement et ce, tout en dévoilant les difficiles et rudes conditions de vie des femmes fortes et indépendantes de l’époque dont à souffert notre jeune héroïne et qui ont su me toucher.

28 commentaires sur “Un Bûcher sous la Neige de Susan Fletcher

    1. Je pense qu’il est recommandé par toutes lectrices et tous lecteurs adorant les romans idéaux pour la saison actuel 😉

      Maintenant que je l’ai lu, je ne peux que te conseiller de tenter l’aventure à ton tour et de découvrir ce doux et poignant roman.

      J’aime

  1. Quelle belle chronique !
    Un voyage en Ecosse qui semble plein de sensibilité, avec pourtant un sujet difficile, la condition des femmes accusées de sorcellerie lorsque leurs connaissances sortent des rangs et que leur indépendance est trop marquée. Je suis curieuse du changement qui s’opère sur Charles.
    A force de chroniques aussi passionnées de ta part, je vais finir par succomber à cette littérature qui manque cruellement dans mes étagères ! 🤭

    J’aime

    1. Merci pour ce merveilleux commentaire qui me va droit au cœur !
      Tu as parfaitement résumé les conditions de vie révoltantes des femmes cultivées de l’époque. Je ne peux que t’encourager à craquer, d’autant plus que tu sembles plus que sensible au sujet 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Avec grand plaisir !
        C’est un sujet qui me révolte et me fend le cœur, je l’admets. Car finalement c’est l’ignorance de ceux qui se portent en juges et bourreaux qui a détruit l’avenir de ces femmes à l’époque. Et peut-être en partie le complexe de l’être supérieur, ces hommes d’un ancien temps qui n’admettent pas que le sexe féminin puisse avoir envie de vivre autre chose que ce que l’on attendait d’elles. Oh la la, tu as raison Steven, je devrais craquer, avec un tel sujet, je suis certaine de ne pas ressortir indemne de cette lecture ! Allez, je le note, merci 😉

        J’aime

      2. Quel édifiant et vivifiant commentaire ! Aucun doute que cette lecture est pour toi. Je suis étonné de ne pas te lire plus sur le sujet avec quelques classiques de la littéraires qui dénoncent ces faits.

        Aimé par 1 personne

      3. Oh merci ! Peut être que jusqu’à maintenant je n’avais pas fait la rencontre littéraire qui me pousserait à passer le cap. Mais je crois bien que cette fois, ca ne saurait tarder grâce à cette découverte 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Cela fait un moment que je l’ai lu, tu me rappelles de beaux souvenirs de lecture. Comme une envie de le ressortir maintenant !!!

    J’aime

  3. WOAW !!! Mais quelle chronique sublime ! Ce petit résumé, à côté de la note que tu attribues au livre, m’a de suite mis l’eau à la bouche ! Et cette couverture !!! Franchement, c’est un sans faute, ce livre rejoins immédiatement ma WishList 🙂

    J’aime

    1. Merci pour tout cet enthousiasme !
      Je suis content si je suis parvenu à te convaincre car ce roman est absolument idéal pour la saison. Je te conseil de ne pas tarder pour te le procurer lors de sa réédition en mars prochain car celui-ci est victime de son succès et s’arrache à prix d’or en occasion 😉

      J’aime

  4. Ce roman semble être un classique du Cold Winter Challenge qui plaît énormément. C’est à cette occasion que je l’avais acheté sans jamais prendre le temps de le lire…
    Or, appréciant beaucoup les belles plumes, les romans contemplatifs qui arrivent néanmoins à emporter leurs lecteurs (ils ne sont pas si courants), les critiques sociétales fines et les héroïnes qui forcent l’admiration, ce roman a toutes les chances de me plaire. Je ne suis pas certaine d’en avoir le temps pour le moment, mais nul doute que si je le sors de ma PAL, ton avis aura beaucoup joué dans ma motivation.

    J’aime

    1. Il est clairement un incontournable c’est bien vrai. C’est pour ça qu’il s’arrache à prix fou mais heureusement, je suis tombé sur une très bonne occasion.

      Au vu des éléments cités il est indéniable que ce roman est fait pour toi et qu’il saura raisonner en toi quand tu pourras t’y plonger à ton tour ! Clairement, ce n’est pas mon genre de lecture et j’ai adoré ce doux et révoltant roman.

      J’aime

  5. Voilà qui pourrait bien plaire, je ne connaissais pas du tout ! une manière aussi de découvrir l’Ecosse.
    Je te remercie pour cette découverte avec ta belle chronique comme toujours 🙂
    Bon week-end !

    J’aime

    1. Je t’en prie c’est avec plaisir ! Je te souhaite un merveilleux voyage au cœur de ces contrées sauvages mais si envoutantes 😉

      Bon week-end à toi également et merci !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.