Classique·Thriller/Policier

Le Crime de Gramercy Park d’Anna K. Green

Note : ★★★☆☆ — « Je ne peux nier avoir trouvé cette lecture satisfaisante et agréable. J’ai aimé suivre l’enquête au fil des chapitres grâce auxquels Anna K. Green démontre l’efficacité de sa plume malgré un style raisonnant parfois fortement daté. Je regrette essentiellement la superficialité de ses personnages qui m’ont semblé bien trop fades et assez creux pour se dévoiler attachants et percutants. »


À partir du Crime de Gramercy Park, il est assisté de miss Amélia Butterworth, une vieille fille « excessivement fureteuse » qui est vraisemblablement la toute première femme détective.

Résumé :
Les aventures d’un policier new-yorkais, Ebenezer Cryce, quiquagénaire corpulent et sympathique. Dans cette enquête, il est secondé par Amélia Butterworthe, une vieille fille extrêmement fureteuse.

Chronique :
Présentée comme la mère du roman policier et comme la première auteure à mettre en scène une enquêtrice, j’étais assez impatient de découvrir l’univers ainsi que la plume d’Anna K. Green. Malheureusement et même si j’ai passé un agréable moment en sa compagnie, il est certain que cette œuvre ne me restera que trop peu longtemps en mémoire.

La faute à une enquête basique et à une héroïne des plus ordinaire qu’il soit. Pourtant et de ce que j’en ai lu sur la toile, notre intrigante Amélia Butterworthe serait semble-t-il la muse de toutes les Agatha Raisin et compagnie. Finalement et bien que quelques similitudes existent, j’ai trouvé ce personnage assez creux et bien trop fade pour me convaincre totalement. Sans pour autant la trouver déplaisante, il semble cependant que cette dernière manque de piquant et de dynamisme pour m’interpeler à minimum. J’ai malgré tout apprécié sa curiosité, ce trait de caractère qui la dessine et l’anime inlassablement mais j’avoue qu’il m’a manqué quelque profondeur. Chose que je pensais retrouver dans la construction de cette improbable duo formé de notre héroïne et de l’agent de police, Ebenezer Cryce. S’agissant d’une première rencontre entre ces deux acolytes, je peux comprendre le caractère introductif de ce roman mais je regrette un manque de développement quant aux personnages et quant à cette nouvelle relation. L’auteure reste très sommaire quant à ces derniers et trop peu d’éléments sont apportés au lecteur pour qu’il puisse un tant soit peu s’y attacher. Néanmoins, il me semble surtout m’être fait une mauvaise image de ce roman et je pensais faire face à un pétillant et frais cosy mystery et ce ne fut pas le cas. En effet, il s’agit là d’un pur récit policier et bien que j’ai du mal avec ce genre, j’admets que l’auteure est parvenue à m’entraîner finalement dans son enquête où les faux semblants rythment cette intrigue même si une légère pointe d’humour n’aurait pas été de trop.

Fort heureusement et côté ambiance, Anna K. Green livre une ordinaire mais néanmoins belle performance. En quelques chapitres seulement celle-ci parvient à dresser et à mener une intrigante et curieuse intrigue dont je n’ai pas su déceler le moindre soupçon quant à l’identité du coupable. Ainsi, j’ai apprécié sa dimension policière et même si, comme je le disais, je ne suis pas fanatique de ce genre d’histoires, Le Crime de Gramercy Park ne s’en dessine pas moins intéressant. Ainsi, je me suis laissé prendre au piège par la simple plume de l’auteure et bien que son style puisse sembler assurément daté par moments, j’ai apprécié son efficacité. Comme souvent lorsque je me plonge dans ce genre de polars, j’ai en mémoire la très célèbre série Arabesque et cette comparaison reste idéale pour ce roman tant il est dans la même veine.

C’est pourquoi, je ne peux nier avoir trouvé cette lecture satisfaisante et agréable. J’ai aimé suivre l’enquête au fil des chapitres grâce auxquels Anna K. Green démontre l’efficacité de sa plume malgré un style raisonnant parfois fortement daté. Je regrette essentiellement la superficialité de ses personnages qui m’ont semblé bien trop fades et assez creux pour se dévoiler attachants et percutants.

6 commentaires sur “Le Crime de Gramercy Park d’Anna K. Green

  1. Apparemment tu attendais de découvrir cette lecture avec envie, dommage que le rendez vous n’était pas complétement là, en particulier la rencontre avec Amélia qui semble t’avoir décu. J’aime les romans policiers mais si le texte semble un peu daté, je ne pense pas qu’il soit fait pour moi. 🤭

    J’aime

    1. Le résumé laissait entendre qu’il s’agissait en quelques sortes des prémices du cosy mystery mais ce n’est pas le cas. Il s’agit l’un d’un roman policier tout ce qu’il y a de basique avec un manque de profondeur concernant les enquêteurs et cela a freiné mon entrain. Tout comme la plume datée et dont je suis certain que tu ne peux que trouver mieux 😉

      Aimé par 1 personne

  2. C’est rare de voir un titre avec seulement 3 étoiles chez toi, surtout en ce moment… Je comprends ta déception face à ce roman qui n’a pas correspondu à très attentes, un peu trop classique, pas assez fondateur. Il ne m’attire pas beaucoup non plus, peut-être à voir en adaptation TV si ça existe mais c’est tout…

    J’aime

    1. C’est le risque en prenant tous les numéros pour être certain que mon hypermarché se les procure tous. Cela dit, tu résumes parfaitement mon ressenti car c’est exactement mon sentiment face à cette lecture. Cela m’aura au moins permis de découvrir une autrice pionnière du roman policier de l’époque 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.