Classique

Amour de Perdition de Camilo Castelo Branco

Note : ★★★★★ — « Mon entrée dans la littérature portugaise se veut une réussite et même si ce classique n’est pas sans défaut, celui-ci m’a totalement captivé pour son sombre et violent romantisme ne laissant aucune chance à ses protagonistes. J’ai pris plaisir à découvrir ce satyre dénonçant avec efficacité les mœurs dont semblait souffrir ce pays à l’époque ainsi que le style pertinent de Camilo Castelo Branco que je suis certain de retrouver à l’avenir. »


Les exceptions ont été la dérision des penseurs les plus sensés.

Résumé :
Simon Botelho, jeune étudiant fougueux et rebelle, tombe éperdument amoureux de sa voisine, la belle Thérèse d’Albuquerque, alors que leurs deux familles sont irrémédiablement brouillées. La passion qui les anime, et qui croît avec les obstacles, les précipite, eux et leurs proches, vers un destin tragique. Il a aimé, il s’est perdu, et il est mort en aimant , annonce le prologue. Concis, fiévreux, lyrique, violent, ce grand roman d’amour et d’aventures, adapté au cinéma par Manoel de Oliveira, nous raconte comment.

Chronique :
Il y a des romans d’amour à l’eau de rose et puis il y a des œuvres comme Amour de Perdition dans lequel le tragique prend le pas sur le reste et vous embarque dans un drame des plus saisissant et percutant. Je ne m’attendais pas à une telle découverte en me lançant dans ce classique de la littérature portugaise qui m’a plus que charmé grâce à son ton romanesque ainsi que sa grande cruauté et qui n’a pas pris une ride.

En effet, Camilo Castelo Branco m’a complètement subjugué grâce à son exquise et violente peinture du romantisme noir, à l’image de Roméo et Juliette, qui m’aura fait vivre de belles et vives émotions malgré un léger manque de poésie et de volupté quant au style de ce dernier. J’ai tout simplement adoré découvrir l’histoire d’amour impossible entre Simon et Thérèse, ces deux âmes sœurs dont les riches et puissantes familles se révèlent en conflit perpétuel. Impossible pour ces âmes de se lier et c’est autour de ce séduisant et funeste jeu des cœurs, des plus fin et des plus habile, que l’auteur parvient à dresser une acerbe critique de la société portugaise de l’époque. Ne connaissant absolument rien de ce cadre d’antan ni bien moins les us et coutumes de ce peuple, ces découvertes se sont démontrées plaisantes et séduisantes. D’autant plus que ce dernier place son intrigue dans une riche période culturelle et historique m’ayant permis un sentiment d’évasion encore plus poussé et immergeant. Mieux encore, son œuvre n’est pas avare en action et j’ai été surpris de retrouver entre deux passages remplis de sentiments quelques scènes de combats à l’épée ou bien de tirs ainsi que de tentatives d’enlèvements. Cet dimension aventureuse et chevaleresque est des plus séduisante et permet à Camilo Castelo Branco d’apporter un rythme certain à son très court roman. Par ailleurs, cette courte durée ne lui dessert pas tant celle-ci à intensifier mes nombreuses émotions ressenties au cours de cette lecture. Pour autant et malgré cette précipitation, à aucun moment je n’ai été laissé sur le côté et j’ai littéralement vécu cette triste et sordide romance dans laquelle bon nombre de victimes seront à déplorer. Les derniers chapitres sont d’ailleurs baignés d’une atmosphère lourde et m’ont laissé ému et sans voix. Pourtant, j’avais été prévenu par l’auteur qui n’omet pas de mettre en garde son lecteur quant aux risques de la lecture des mémoires de Simon. Cependant, je ne m’attendais pas à une telle finalité aussi violente que touchante concernant les relations de ce dernier.

Car en réalité et quand bien même l’intrigue s’éparse entre l’amour de Simon et Juliette, une troisième héroïne, Mariana, se révèlera au cours de cette romance. Étonnement, il s’agît du personnage que j’ai le plus apprécié et qui m’a semblé le plus honnête et sincère. En effet, cette dernière croisera la route de Simon accusé de l’assassinat de son rival et tombera bien vite sous son charme. Grâce à sa pureté, cette dernière ne délaissera jamais son nouvel ami et se démontrera une fidèle et courageuse alliée dans les bons comme les mauvais moments. J’ai trouvé ce protagoniste bien plus travaillé et nuancé que nos deux âmes sœurs qui m’ont semblé au contraire souffrir d’un certain manichéisme et se révéleront par moments grossièrement dessinés. Néanmoins, leurs constructions m’a malgré tout séduit et en particulier la complexité de Simon qui, par amour, démontrera une captivante évolution. Ce dernier se veut plus alambiqué que semble le peindre Camilo Castelo Braco et c’est dans les derniers chapitres que celui-ci se révélera complètement. Finalement, ce personnage souffre avant tout de sa – trop – bonne condition et de l’ombre de sa figure paternelle et se devine une âme en peine que seul l’amour aurait pu sauver. A contrario, j’ai trouvé le rôle et la place de Thérèse au sein de ce drame quelque peu délaissée et assez sommaire. Je trouve ce choix regrettable car cette dernière aurait mérité bien plus de consistance. Cela dit et sans parler d’attachement propre envers chacun d’eux, j’ai été plus que sensible à leurs évolutions et surtout à chacune de ces destinées qui m’a plus que touché et saisi.

Enfin, mon entrée dans la littérature portugaise se veut une réussite et même si ce classique n’est pas sans défaut, celui-ci m’a totalement captivé pour son sombre et violent romantisme ne laissant aucune chance à ses protagonistes. J’ai pris plaisir à découvrir ce satyre dénonçant avec efficacité les mœurs dont semblait souffrir ce pays à l’époque ainsi que le style pertinent de Camilo Castelo Branco que je suis certain de retrouver à l’avenir.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Blossom Spring Challenge – 2022 : Menu Lapin de Pâques – Catégorie Madeleine de Proust.

14 commentaires sur “Amour de Perdition de Camilo Castelo Branco

  1. Une totale découverte, je ne connaissais ni le titre ni l’auteur. Une chronique fort intéressante encore une fois ! Merci pour ton retour sur ce texte qui semble t’avoir beaucoup marqué.

    J’aime

    1. Sans la collection romans éternels, je serais passé à côté de cette riche plume qui semble avoir été productive et synonyme de succès au Portugal. J’ai d’ailleurs fouillé sa bibliographie et j’ai trouvé deux autres romans dont les résumés me semblent prometteur.

      Aimé par 1 personne

    1. Il en était de même pour moi jusqu’à présent et j’avoue que je suis vraiment content de cette première lecture en la matière ! L’auteur semble avoir eu un certain succès en ses contrées et j’ai déjà repéré d’autres de ses œuvres.

      Aimé par 1 personne

  2. Sans toi, je n’aurais jamais regardé ce titre qui effectivement fait très (trop) fleur bleue à l’ancienne, mais tu en parles avec des mots si puissant que tu me donnes envie de découvrir cette oeuvre portugaise méconnue.

    J’aime

    1. Comme toi, je m’attendais à une histoire d’amour classique et ce fût totalement l’inverse ! Malgré ce sentiment majeur, il s’agit là d’un véritable drame particulièrement sombre et pourtant si séduisant à découvrir. J’ai vraiment apprécié cette lecture qui me fait découvrir un auteur dont la vie semble avoir été compliquée et se devine une véritable source d’inspiration.
      Content d’avoir pu te faire découvrir ce roman 😉

      Aimé par 1 personne

      1. C’est génial que cette collection s’étende à des pays dont on connaît moins les œuvres littéraires cultes. Tu as encore de belles découvertes en perspective devant toi !

        J’aime

      2. Je suis tellement d’accord avec toi car même si j’adore la littérature classique anglaise, je suis toujours content de découvrir un pays et sa culture au travers d’oeuvres majeures comme celles-ci. Dans le genre, j’ai hâte de découvrir le classique espagnol grâce à Benito Pérez Galdós et son roman Marianela ainsi qu’allemande avec Theodor Fontane et son œuvre Effi Briest.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.