In My Mailbox·Rendez-vous

In My Mailbox #56

In My Mailbox est un rendez-vous incontournable de la blogosphère que j’aime découvrir lorsque que je visite différents blogs. A mon tour, j’ai eu envie de partager avec vous mes achats et autres acquisitions de la semaine.

ACHATS ET RECEPTION LIVRESQUES :

Cette semaine étant le calme plat, exceptées La Chasse de Bernard Minier et Les Romanciers Naturalistes de la collection dédiée à Emile Zola, au niveau sorties littéraires, j’en ai profité pour craquer pour Orgueil et Préjugés en Énigmes de Richard Galland et ce, grâce au dernier Top Ten Tuesday d’Audrey. J’ai aussi légèrement trop craqué sur Vinted et ai vidé ma cagnotte avec comme acquisitions, Orgueil et Préjugés et Zombies de Jane Austen et Seth Grahame-Smith, Sur les ossements des morts d’Olga Tokarczuk côté fiction. Puis, quelques romances avec Fiancée malgré elle de Hélène Arnaud ainsi que Complot en forêt de Crécy de Paul d’Hayures ainsi que la série Les Chevaliers au Cygne de Gayle Callen. Pour finir, direction la littérature classique portugaise avec deux œuvres de Camilo Castelo Branco, Mystères de Lisbonne et Le cahier noir.

Sous le halo de la pleine lune, un cerf surgit de la forêt. L’animal a des yeux humains. Ce n’est pas une bête sauvage qui a été chassée dans les forêts de l’Ariège… Dans ce thriller implacable au final renversant, Bernard Minier s’empare des dérives de notre époque. Manipulations, violences, règlements de comptes, un roman d’une actualité brûlante sur les sentiers de la peur. Une enquête où Martin Servaz joue son honneur autant que sa peau.

Avec Les Romanciers naturalistes (1881), qui rassemble des études d’abord publiées en Russie dans Le Messager de l’Europe entre 1875 et 1880, Zola promeut les grandes figures incarnant à ses yeux le triomphe du roman au XIXe siècle. En tête du volume vient Balzac, le «père de notre roman naturaliste», puis Stendhal, le «mécanicien de génie». Flaubert, le «pionnier du siècle», trône en position centrale. Arrivent ensuite les frères Goncourt, pour leur aptitude remarquable à restituer les sensations, et Daudet, cet «écrivain de race». Avec une lucidité que ne démentira pas la postérité, Zola passe aussi en revue la cohorte des «romanciers contemporains», ces écrivains calamiteux qui saturent le marché du livre. Cette grande leçon de critique, qui fit alors scandale, élargit notre compréhension du naturalisme et éclaire en profondeur la poétique du genre. Visionnaire comme toujours, Zola s’y plaît à façonner l’histoire littéraire pour sacrer « les princes du roman».

Architecte de talent, Brandon Balfour se précipite à Maidenshop quand sa soeur Lucy l’appelle au secours : son fils Christopher s’est amouraché d’une actrice. Pire, il veut l’épouser. Il faut intervenir.Brandon ne s’intéresse guère aux frasques de son neveu… jusqu’au moment où il apprend que ladite actrice se nomme Kate Addison. Une femme qu’il a follement aimée et qui lui a brisé le coeur. Une manipulatrice aussi cupide qu’ambitieuse. Il doit l’empêcher de nuire, la chasser au plus vite !Mais face à Kate, toujours aussi belle et désirable, sa rancoeur et sa haine vont fondre sous le feu de la passion…

Après le grand succès des Pérégrins, Olga Tokarczuk nous offre un roman superbe et engagé où le règne animal laisse libre cours à sa colère. Voici l’histoire de Janina Doucheyko, une ingénieure en retraite qui enseigne l’anglais dans une petite école et s’occupe des « maisons forestières » de sa commune. Elle se passionne pour l’oeuvre de William Blake, le poète et mystique anglais du XVIIIe siècle, dont elle essaie d’appliquer les idées à la réalité contemporaine. Aussi, lorsqu’une série de meurtres étranges va frapper son village et les environs, dans la vallée de Klodzko, au coeur des Sudètes, y verra-t-elle le juste châtiment d’une population méchante et insatiable. La police enquête. Règlement de comptes entre demi-maffieux ? Toutes les victimes appartiennent à l’élite régionale, et toutes avaient pour la chasse une passion dévorante. Bientôt, les traces retrouvées sur les lieux des crimes laisseront penser que les meurtriers pourraient être… des animaux ! Quand Janina Doucheyko s’efforce d exposer sa théorie (dans laquelle entrent le cours des astres, les vieilles légendes et son amour inconditionnel de la nature), on la prend pour une folle avant de la mettre au premier rang des suspects. Olga Tokarczuk ne se contente pas de construire une intrigue et de semer les indices qui aideront le lecteur à résoudre l énigme criminelle, dans un style qui rappelle les meilleurs récits d’Agatha Christie. Elle confirme aussi que le polar est un instrument hors pair de critique sociale. « La solidarité avec les animaux, le maillon le plus faible et le plus maltraité dans la chaîne du pouvoir, est un symbole de notre opposition au modèle patriarcal », dit-elle en interview. Un polar écologiste et métaphysique !

Entrez dans le monde d’Orgueil et préjugés en énigmes et laissez-vous transporter dans l’Angleterre de Jane Austen – une terre d’intrigues polies et d’artifices conjugaux. Il est important de garder à l’esprit que ce roman fut publié un siècle avant qu’Emily Davison ne se jette devant le cheval du roi afin de militer pour le droit de vote des femmes. Ainsi, les protagonistes de l’auteure sont bien souvent des femmes qui doivent utiliser leur esprit et leur imagination pour trouver leur chemin vers le bonheur dans une…

Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine : enfin, des coeurs à prendre, et des bras supplémentaires pour repousser les zombies qui prolifèrent dans la région ! Mais le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d’Elizabeth, et son ardeur au combat ? Les innommables auront-ils raison de l’entraînement des demoiselles Bennet ? Les soeurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane ? Surtout, le chef-d’oeuvre de Jane Austen peut-il survivre à une attaque de morts-vivants ?

Étretat,1862 Après six ans de pensionnat, Mathilde aspirait à renouer avec sa douce liberté au sein de la nature qui lui a tant manqué. Mais, plus que tout, elle aspirait à retrouver Lucien, son confident et ami de toujours, qui lui a tant manqué. C’était sans compter sur son abject beau-père qui, non content de l’avoir fait enfermer, a décidé de la marier de force à Gustave – son filleul et neveu, héritier des Harcourt, aussi orgueilleux qu’apathique – pour solder ses propres dettes de jeu et faire main basse sur l’héritage de Mathilde. Un avenir bien sombre, loin du baiser solaire échangé avec Lucien quelques jours plus tôt et dont le souvenir n’a de cesse de hanter Mathilde, bien malgré elle…

1545, Picardie Subjuguée par le séduisant Guillaume d’Estries, officier royal chargé de préparer l’arrivée de François Ier chez son père, Elya s’imaginait déjà au bras d’un courtois chevalier. Un galant qu’elle a si longtemps fantasmé à travers les figures de héros de sa bibliothèque. C’était sans connaître le venin qui habitait Guillaume : un inconstant en quête de jupons. Pire, un félon désormais accusé d’avoir empoisonné le fils du roi qui logeait en ces lieux. Un pleutre en fuite qui ne cesse pourtant de hanter son esprit.

Un homme meurt à Rio, laissant dans sa chambre un manuscrit qui commence ainsi : « J’étais un garçon de quatorze ans, et je ne savais pas qui j’étais. » Et nous voilà aussitôt plongés dans la Lisbonne du XIXe siècle. Joao est orphelin. Interne dans un collège religieux, il est élevé par l’énigmatique Père Dinis, qui lui dévoile un jour le douloureux secret de sa naissance. Dès lors, entraîné dans une quête où ce qu’on tient pour acquis se révèle incertain, où les personnages endossent des identités multiples au gré des lieux et des époques, le jeune homme n’aura de cesse de démêler l’écheveau de son histoire…

A la fin du XVIIIe siècle, dans une Rome rongée par le crime, un orphelin de deux ans est confié au marquis de Luso. Baptisé Sébastião, l’enfant a pour tout bagage un poignard marqué d’une étrange inscription… Devenu jeune homme, il participe aux campagnes napoléoniennes et se lie d’amitié avec l’Empereur grâce auquel il épouse Blanche de Clermont. Cependant, la passion et la jalousie le poussent au crime : persuadé — à tort — que sa femme l’a trahi, il l’empoisonne. Horrifié par son geste, se refusant à aimer à nouveau, il part pour Lisbonne où, sous un habit de moine, il tentera d’échapper aux étranges variations de son existence.

Yorkshire, 1586 Le roi Henry a promis sa sœur au vicomte Thomas Bannaster. Diana se sent au bord de l’abîme en apprenant la nouvelle. Thomas n’a donc pas rejoint les ordres comme son lignage le lui imposait. Et, si ce fantôme du passé revient hanter sa vie après six ans d’absence, ce ne peut être que pour précipiter sa chute. Car, elle le sait, le séduisant vicomte n’entreprend jamais rien qui ne soit dans son intérêt. Sans plus tarder, Diana doit gagner l’auberge où loge cet homme, qui en sait beaucoup trop sur son terrible secret, pour obtenir son silence…

XVe siècle, Angleterre Anne doit se concentrer sur la dangereuse mission en cours : déjouer un complot ourdi contre le jeune roi Henry couronné depuis peu. Pourtant, son esprit ne cesse de la ramener vers Sir Philip Clifford, qui vient de se joindre à leur diligence pour prêter main forte à la Ligue, l’organisation secrète qui veille à la sécurité du royaume. Un homme qui lui a confié être seulement enclin à un mariage d’intérêt avec une noble… Tout ce qu’Anne ne sera jamais.

XVe siècle, Angleterre Bien mal lui en a pris. Pour éprouver la sincérité de John Russell, son promis, Elizabeth a troqué son habit contre celui de sa gouvernante. Un stratagème qui devait lui permettre de se déplacer en toute discrétion sans subir les assauts des visiteurs opportuns, avides de s’emparer de son domaine d’Alderley. Mais qui a aussi révélé le caractère déloyal de Russell qui, depuis son arrivée au château, la poursuit de ses assiduités sans le moindre scrupule…

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

20 commentaires sur “In My Mailbox #56

    1. Minier est l’auteur phare concernant ce genre littéraire que je lis que très peu. Je n’ai jamais été déçu par aucune de ses œuvres et je compte bien relire toute sa saga avant de déguster ce dernier poche.

      Aimé par 1 personne

  1. De belles trouvailles !
    Je suis curieuse de voir Orgeuils & Préjugés & Zombies 🤭
    Et de retrouver Etretat dans ta futur chronique de Fiancée malgré elle. ☺️
    Belles découvertes et bonnes lectures Steven !

    J’aime

    1. J’ai complètement craqué et ça fait du bien !
      Je suis curieux aussi quant à O&P & Zombies qui va me permettre de retrouver l’univers de ma chère Jane Austen. Concernant la romance, elle devrait être lu rapidement 😉

      Merci à toi et bonne soirée !

      Aimé par 1 personne

    1. J’avoue que le contraste entre nos acquisitions était important cette semaine 🙂 Je t’avoue que ce n’était pas prévu mais j’avais une belle cagnotte sur Vinted qui m’attendait donc maintenant je me concentre également sur mes sorties à venir.

      Merci à toi et douce soirée !

      J’aime

  2. Tu t’es fais plaisir 🙂
    Le Bernard Minier me tente bien, je compte d’ailleurs relire « Glacé » le seul que j’avais lu de cet auteur pour le moment.
    Je te souhaite de belles futures lectures 🙂

    J’aime

    1. Effectivement, ça me fait du bien malgré ce léger abus… Concernant Minier, je ne lis que très rarement de thriller et ce dernier m’enchante et me transporte à chaque lecture. Je pense d’ailleurs relire toute la saga avant de découvrir ce volet afin d’être totalement dans l’ambiance.

      Belle soirée à toi et merci.

      Aimé par 1 personne

    1. J’avoue que finalement je suis plus raisonnable en temps de sorties 😂

      Je me doutais que ce dernier de la collection attirait ton attention ! Pour O&P en énigme, j’ai débuté et c’est assez de haut niveau.

      Merci beaucoup à toi 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Beau craquage 🙂
    J’avais bien aimé Orgueil et Préjugés et Zombies et Un captif au donjon.
    Et merci pour le lien. J’ai un peu mis de côté le livre mais il va falloir que je m’y replonge..
    Bonnes lectures !

    J’aime

    1. Un conséquent craquage mais à petits prix ! Merci Vinted 😉

      Si tu as apprécié ces lectures, j’ai encore plus hâte de les découvrir à mon tour. Concernant O&P en Enigmes, je t’avoue que j’en fais de temps à autres pour ne pas terminer trop rapidement ce volume 😉

      Merci et belle journée à toi !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.