Historique·Romance

Les Chevaliers des Highlands, tome 1 : Le Chef de Monica McCarty

Note : ★★★★★ — « Monica McCarty compose avec Le Chef un premier volet de qualité et place la barre haut grâce à son riche contexte historique retranscrit avec brio, à son aventure palpitante mais aussi grâce à sa voluptueuse romance. J’ai adoré me délecter de ce délicieux mélange et vivre ce périple au cœur des contrées arides et sauvages de l’Écosse, accompagné de personnages construits avec finesse et profondeur, dont leur éloquence se sublime grâce à leur sensibilité. »

Résumé :
Comte de Carrick et seigneur d’Annandale, Robert Bruce revendique le trône d’Ecosse. Or, pour vaincre les Anglais, il lui faut des mercenaires d’élite, des Highlanders. Et à leur tête, le meilleur de tous : Tormod MacLeod, une force de la nature. Mais Tor, dévoué à son clan, refuse de s’impliquer dans cette guerre. Comment le convaincre ? En le piégeant. C’est ainsi que Christina Fraser se glisse une nuit dans son lit. Au matin, Tor est sommé de l’épouser. Par le jeu des alliances, le voilà contraint d’embraser une cause qui n’est pas la sienne. Et c’est fou de rage qu’il accueille sa jeune épouse en son fief de Dunvegan…

Chronique :
Adorant les aventures se déroulant en Écosse et en fidèle admirateur de la série littéraire Outlander de Diana Gabaldon, il est vrai que cette saga signée de Monica McCarty me faisait de l’œil depuis pas mal de temps déjà. J’ai donc profité de la merveilleuse réédition proposée par J’ai Lu pour enfin me faire une idée de son potentiel et j’ai bien fait tant celui-ci se révèle prometteur et aguicheur.

Ce premier tome amorce une saga de qualité, oscillante à merveille entre aventure et passion, à l’image de cette collection. J’ai adoré découvrir l’étendu du talent de l’auteure à travers ce volet qui offre un large aperçu d’une très grande fresque historique à travers un conflit de territoire ambitieux et intrigant. En ce sens, le travail réalisé par cette dernière quant à la dimension historique de son œuvre est d’une délicieuse richesse et le contexte se veut finement retranscrit. D’autant plus que Monica McCarty se permet une légère prise de liberté embellissant grandement sa fiction déjà forte séduisante. Ainsi et même si toute l’étendue de son aventure se veut pour le moment encore assez timide, j’ai été plus que séduit par ses prémices et j’ai hâte de découvrir la suite cette épopée rythmée et oscillante entre guerre de clans et autres conflits politiques. Néanmoins, j’avoue que c’est avec sa dimension romantique que la plume de cette dernière scintille le plus. Avec avidité, j’ai savouré chaque passages dans lesquelles sa tendre et voluptueuse romance était mise en avant avec une ardente passion doublée d’une audacieuse fougue. Ce délicieuse frénésie de sensualité se déguste sans fin. Avec rythme, panache et facilité, l’auteure m’a offert une plongée au sein d’une romance historique dépaysante et hautement palpitante.

J’ai tout simplement vibré au rythme de ma lecture grâce aux personnages dévoilés et en particulier Tor notre tumultueux et taciturne guerrier dont les secrets et le mystère font son charme. Bien que ses manières peuvent sembler brutales et arriérées par moments, ce dernier n’a d’autre choix afin de protéger son clan que de laisser de côté et de taire son amour pour Christina, la femme qui l’a piégé pour obéir à son père et protéger sa sœur. J’ai fortement été sensible à la profonde complexité quant à ses sentiments ainsi que la dualité qui l’habite entre son désir charnel et assumé pour cette jeune demoiselle contre ses responsabilité ainsi que extrême loyauté envers les siens. Pour autant et afin de faire face à tant de charisme et peu à peu, la douce et innocente mais pas des moindre séduisante Christina parviendra à ébranler les impénétrables barrières qui se dressent au tour du cœur du Highlander jusqu’à ce que, finalement, tombent les masques. Ce jeu du chat et la souris s’est révélé, quand bien même sa construction assez usuelle et classique, des plus divertissant et captivant à lire. Je me suis pris de passion pour cette sensuelle intrigue de cœur et découvrir l’évolution bouillonnante relation m’a régalé. Dès leur première rencontre, une véritable tension animent notre duo et cette dernière ne cessera de s’accroitre au fil des pages, accentuant d’avantage les émotions que j’ai pu ressentir au cours de cette lecture. Mieux encore et malgré tout l’attachement que j’ai ressenti envers Christina et Tor, j’ai apprécié découvrir toute une galerie de personnages me laissant songeur et que je suis impatient de retrouver dans la suite de ce captivant et passionnant premier chapitre.

Ainsi, Monica McCarty compose avec Le Chef un premier volet de qualité et place la barre haut grâce à son riche contexte historique retranscrit avec brio, à son aventure palpitante mais aussi grâce à sa voluptueuse romance. J’ai adoré me délecter de ce délicieux mélange et vivre ce périple au cœur des contrées arides et sauvages de l’Écosse, accompagné de personnages construits avec finesse et profondeur, dont leur éloquence se sublime grâce à leur sensibilité.

17 commentaires sur “Les Chevaliers des Highlands, tome 1 : Le Chef de Monica McCarty

  1. J’ai adoré cette saga. On peut même dire que je l’ai dévoré !!! Il m’arrive de la relire. Contente de voir qu’il y a une réédition. J’ai lu l’a fait à une époque en trois volumes, mais n’a pas continué. France Loisirs a repris la suite, mais il ne me semble pas que tout soit disponible encore.

    J’aime

    1. Je m’étais procuré aussi la première intégrale mais je suis ravi de voir que la série trouve de nouveau son public après ce premier volet d’une richesse et d’une réussite incroyables !

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai vu qu’une réédition du tome 2 est sortie. J’espère que la suite est prévenue. Une saga qui mérite d’être plus connue.

        J’aime

  2. Je ne me souviens pas de l’histoire mais je me rappelle avoir tout de même adoré ce premier tome, et pourtant, je ne suis pas très romance. Mais les sagas à rallonge avec à chaque des personnages principaux différents, ce n’est pas mon truc.

    J’aime

    1. Bon, même si tu n’as pas continué, ce premier tome semble t’avoir fait bonne impression. J’avoue que le changement de personnage n’est pas ce que je préfère mais cela permet d’éviter une certaine redondance et j’espère retrouver certaines grandes figures dans plusieurs tomes.

      J’aime

  3. Je t’avoue que le point de départ de cette romance m’a toujours dérangée alors je n’ai jamais sauté le pas, mais ton avis laisse entrevoir un jeu du chat et de la souris qui pourrait me plaire et une certaine complexité des sentiments comme je les aime 🙂

    J’aime

    1. Je peux comprendre ton argument mais même si cela reste discutable, cela reste plausible du point de vue historique. Et puis cela permet une belle et profonde romance à l’auteure dlc pourquoi ne pas tenter cette lecture à l’occasion 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre, je t’avoue que je suis content de cette réédition et j’espère que J’ai Lu ira jusqu’au bout tant je suis plus qu’enchanté de cette découverte

      Si tu en as d’autres à me proposer, je suis preneur 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.