In My Mailbox·Rendez-vous

In My Mailbox #58

In My Mailbox est un rendez-vous incontournable de la blogosphère que j’aime découvrir lorsque que je visite différents blogs. A mon tour, j’ai eu envie de partager avec vous mes achats et autres acquisitions de la semaine.

ACHATS ET RECEPTION LIVRESQUES :

Comme la semaine passée , je me suis contenté des sorties prévues avec la quatrième volet de The Bone Season, Le masque tombe de Samantha Shannon ainsi que La Vallée du Verger de Dominique Villeveygoux. Côté classique, j’ai pu retrouver Le Docteur Pascal d’Emile Zola et j’ai craqué pour Les enfants du Duc d’Anthony Trollope grâce à une superbe occasion. Puis, je suis tombé Les chroniques de Zhalie de Lianke Yan en réalisant ma visite hebdomadaire chez Noz. J’ai aussi eu la chance de recevoir le premier volet de Skandar, la future série à succès dévoilée par A. F. Steadman, Le Vol de la Licorne que j’ai adoré.

En plein cœur de Paris, la révolution de la marcherêve Paige Mahoney va prendre un nouveau tournant. La marcherêve Paige Mahoney a de nouveau échappé à la mort. Arrachée aux griffes de la captivité, elle a trouvé refuge au cœur de la citadelle de Scion-Paris où elle va se retrouver prise entre les factions qui cherchent la chute de Scion et celles qui tueraient pour protéger l’empire des Rephaïm. Le mystérieux programme Domino a des plans pour Paige, mais cette dernière a ses propres ambitions. Avec Arcturus – son ancien ennemi – maintenant à ses côtés, elle se lance dans une aventure qui la mènera des catacombes de Paris aux couloirs étincelants du château de Versailles. Alors que Scion élargit ses limites et que le monde libre tremble, Paige doit combattre ses propres souvenirs après son épreuve aux mains de l’État totalitaire. Les risques qu’elle prend lui font cependant miroiter une grande récompense : la pègre parisienne pourrait lui fournir les moyens de transformer sa rébellion en une guerre pure et simple.

À Hysoppe on est Papetiers de père en fils depuis plusieurs générations. Maître Morellieras, malgré les aléas de la Révolution avait réussi à conserver son moulin à papier et à en faire un des plus performent de toute la Creuse. Il s’était entouré des meilleurs ouvriers et allait se débrouiller pour pouvoir utiliser les dernières innovations technologiques de l’époque. On était en l’an IV du calendrier républicain et tout allait pour le mieux. Mais quand Dame Nature fait entendre sa loi, les hommes n’ont plus qu’à s’incliner humblement. La douce et belle vallée du Verger allait leur préparer de grands chamboulements qui changeraient irrémédiablement la vie de la fière cité de Bourganeuf. Les hommes allaient avoir à se battre contre des éléments déchainés qui ne leur laisseraient guère de répit. Réussiraient-ils à vaincre afin de reconstruire une nouvelle vie sur les ruines de l’ancienne ? Là était toute la question. En plus d’un changement de régime, on allait assister au début de la lente transformation des modes de travail vers une nouvelle ère, dite industrielle. Mais les Hommes y seraient-ils gagnants ?

À Plassans, berceau provençal de sa famille, tandis que le Second Empire est tombé depuis deux ans, Pascal Rougon vit auprès de sa nièce Clotilde qu’il a élevée et qu’il adore. Ce sont moins ses patients qui l’occupent que ses recherches médicales, largement tournées vers l’hérédité, et l’histoire des Rougon-Macquart dont il a constitué l’arbre généalogique. Mais ces papiers, sa vieille mère voudrait les voir détruits pour qu’enfin disparaisse toute trace de la honteuse naissance de la famille, et Clotilde commence par prêter la main au complot. Récit de la chute de l’Empire et de la guerre, La Débâcle marquait la première fin du cycle des Rougon-Macquart. En 1893, Le Docteur Pascal constitue la seconde, puisque ici se conclut l’histoire de la famille.

Plantagenet Palliser, duc d’Omnium et ancien Premier ministre d’Angleterre, perd brutalement sa femme aimée, Lady Glencora. Il se retrouve bien seul pour affronter plusieurs difficultés sérieuses avec ses trois enfants : ses deux fils se font renvoyer de leurs colleges respectifs, et sa fille se lie à un jeune homme dont la famille n’appartient qu’à la gentry, ce qui fait craindre une mésalliance. Les Enfants du duc sont bien dans la manière d’Anthony Trollope, grand romancier de la société victorienne. Politique et familiale à la fois, l’intrigue est menée avec vivacité et subtilité. On se laisse facilement prendre (même sans avoir lu les précédents épisodes du cycle « Palliser », que vient clore ce roman) à ce conflit de générations entre un père aux nobles sentiments et une fratrie qui, dans la transgression même, ne manque ni de style ni de cœur. Promené dans ce monde désormais très exotique pour lui – l’aristocratie anglaise du XIXe siècle –, le lecteur s’attache aux nombreux personnages souvent hauts en couleur. Il s’amuse et s’émeut tour à tour.

En une petite trentaine d’années Zhalie, village pauvre du fin fond de la montagne, devient une gigantesque métropole. C’est cette expansion, cette explosion (puisque Zhalie vient de zha : exploser, et de lie : se fendre), que nous content les Annales. Issue de l’alliance entre une prostituée et un voleur qu’un rêve a réunis, Zhalie est dès sa naissance fondée sur le mensonge et le vice. C’est un portrait au vitriol de la Chine contemporaine que nous offre ici le dernier lauréat du prix Kafka. Un monde devenu fou sous les puissances conjuguées du pouvoir et de l’argent, et pour en rendre compte, il fallait bien l’écriture flamboyante de Yan Lianke, qui va au-delà de l’absurde, au-delà du réalisme magique, plonger jusqu’au noyau intrinsèque des faits pour y puiser leur essence.

Skandar Smith a toujours rêvé de faire éclore une licorne puis de la chevaucher pour remporter avec elle la course la plus prestigieuse. Son souhait est sur le point de se réaliser lorsqu’un mystérieux ennemi vole la licorne la plus puissante de l’île. Alors que la menace plane autour de lui, Skandar découvre un secret qui pourrait faire voler sa vie en éclats.

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

23 commentaires sur “In My Mailbox #58

    1. Ah, comme je suis content que tu découvres enfin l’univers de Paige ! J’espère que ta lecture te plait et que l’univers ne se veut pas trop alambiqué.

      Belle et douce journée à toi et merci.

      J’aime

    1. Dis toi qu’au moins tu pourras enchainer les tomes si besoin 😉
      Concernant Les Chroniques de Zhalie, je suis content de cette trouvaille qui me permettra d’approfondir mes connaissances en matière de littérature asiatique.

      Merci à toi et joyeuses Paques !

      Aimé par 1 personne

  1. Encore de belles nouveautés.
    Je ne suis pas surprise pour le Trollope, mais plus pour les Chroniques de Zhalie qui m’intrigue beaucoup car j’aimerais lire plus de titres asiatiques ^^
    Bonnes lectures 😀

    J’aime

    1. Je t’avoue que mis à part Haruki Murakami et Ma Jian, je m’intéresse moi aussi que trop peu à littérature asiatique. C’est pourquoi j’étais content de trouver ce roman qui m’a très vite intrigué. En espérant que j’apprécie cette lecture.

      Merci beaucoup à toi.

      Joyeuses Paques.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.