Thriller/Policier

Le Complot Romanov de Steve Berry

Note : ★★★★☆ — « Je ne retiendrais de ce roman que les parties mettant en scène le funeste et tragique destin des Romanov retranscrit avec réalisme et sensibilité. Pour le reste et en ce qui concerne l’enquête en elle-même, celle-ci ne m’a qu’un minimum interpellé et seule la dernière partie sauve la donne. Je regrette un style parfois trop lourd et terre-à-terre malgré toute sa fluidité. »

Résumé :
Mars 1917. Nikolaï Aleksandrovitch Romanov, dit Nicolas II, tsar des toutes les Russies, abdique devant la pression révolutionnaire avant d’être arrêté par les bolcheviks, puis maintenu de longs mois en captivité. Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, il est conduit avec sa famille et ses proches,dans les caves de la villa Ipatiev à Ekaterinbourg, dans l’Oural. Un peloton armé les attend et les exécute.Les onze corps sont enterrés en toutes hâte dans la forêt avoisinante. Moscou, de nos jours. Alors que la Russie traverse un véritable bouleversement politique, Miles Lord, avocat originaire d’Atlanta et spécialiste de l’histoire russe, met la main sur des documents troublants: une étrange prophétie de Raspoutine, proche de la tsarine Alexandra, et un texte manuscrit attribué à Lenine dans lequel celui-ci se demande si tous les Romanov sont bien morts à Ekaterinbourg. Toutes les certitudes de Miles quant à l’histoire « officielle » de la famille impériale sont alors remises en cause. Lorsqu’il devient la cible d’une impitoyable chasse à l’homme, il n’aura d’autre choix que d’aller au bout de son enquête et d’élucider les nombreuses énigmes entourant la mort des Romanov.

Chronique :
Fascinés par la dynastie des Tsars et particulièrement par l’histoire des Romanov et comme le veut le veut l’expression, jamais deux sans trois, Audrey – dont l’avis arrive prochainement – et moi avons décidé de réaliser une nouvelle lecture commune concernant cette époque de l’histoire russe. Cette fois-ci, j’ai opté pour un thriller historique et j’avoue que le changement d’orientation et la dimension très terre-à-terre de ce roman ne m’a autant séduit que je l’aurais voulu.

La faute à une ambiance que j’ai trouvé bien trop froide et austère et un univers qui se dessine au préalable bien trop lourd de détails et d’éléments. En effet, les premiers chapitres débordent d’apports théoriques et Steve Barry inonde le lecteur de dates, de noms et autres faits historiques. Connaissant assez la période dévoilée, j’ai quand même eu quelques difficultés à me repérer ainsi qu’à plonger pleinement et sciemment au sein de son univers froid et frigide. La Russie dépeinte et actuelle se démontre à la fois sombre et violente du fait de sa large corruption et de la quasi omniprésence de la mafia. L’auteur se sert alors d’une intrigante conspiration, visant à remettre à la tête du pouvoir un descendant des Tsars, pour faire renaitre la légende et le fantasme fascinants de la survie des héritiers Romanov, Anastasia et Alexis. C’est la partie qui m’intéressait le plus et qui m’a le plus convaincu au sein de cette œuvre. Le prologue fait mention d’une envoûtante et mystérieuse prophétie psalmodiée par le tristement célèbre Raspoutine dont j’ai de suite été charmé par son mysticisme et son intérêt. Par conséquent, je pense en avoir bien trop attendu en ce qui concerne cette partie du récit car, finalement, la famille impériale reste bien trop en arrière plan et se veut bien trop invisible. Cette dernière sert uniquement de cadre à l’auteur. Ce choix est regrettable tant lorsque Steve Berry revient sur ce dramatique pan de l’histoire, celui-ci le fait avec un réalisme sans faille grâce aux nombreux détails apportés et aux soins apportés. Chaque scène retraçant leurs destinées m’a totalement émerveillé et fortement ému. En particulier celle retraçant leur massacre qui m’a été difficile à lire tant j’ai été sensible à toute cette violence et cette horreur. C’est les larmes aux yeux que j’ai accompagné et vécu les derniers instants de vie de cette famille aimante et touchante au possible.

Malheureusement et pour le reste, j’ai eu énormément de difficulté à accrocher à l’intrigue principale et à l’histoire de conspiration donnant place à une course contre la montre. Sans pour autant l’avoir subie ma lecture, je ne suis pas parvenu à la vivre totalement. Bien que plus que plus  que probable et plausible, il m’a avant tout manqué de rythme, de suspens et d’action. Ne lisant que très peu de thrillers, ce sont, pour moi, les éléments clés et essentiels à ce genre littéraire et Le Complot Romanov manque cruellement de ces ingrédients et se dévoile davantage orienté politique et diplomatique. N’ayant que de brèves connaissances à ce sujet, j’ai comme l’impression d’être passé à côté de cette lecture. Même du côté des personnages le constat reste le même. Je n’ai pas réussi à m’intéresser un minima et encore moins à m’attacher à l’un d’eux. J’ai par ailleurs eu quelques difficultés à discerner qui était qui tant beaucoup de protagonistes entrent en action sur une très courte durée et bien que nous suivons principalement Miles Lord, un avocat tentant de retrouver la trace des potentiels membres impériaux, bien d’autres viendront croiser sa route.
Pour autant et malgré ma lecture mi-figue mi-raisin, je ne pense pas que la plume de Steve Barry soit totalement à remettre en cause tant celle-ci se devine étayée malgré un manque d’accroche me concernant. Il est indéniable que ce dernier connaît son sujet du bout des doigts et cela se ressent fortement. Ce récit baigne d’un apport théorique et historique infaillible mais qui, malheureusement, laisse trop peu de place à l’imaginaire et au fantasme. Néanmoins, son style se peaufine de chapitre en chapitre et je dois bien avouer que la troisième et dernière partie de son roman signe l’apothéose de ce dernier. Les pièces du puzzle s’imbriquent enfin et l’action déborde de page en page. J’aurais tant apprécié que l’ensemble du roman se compose de la même manière afin de m’embarquer totalement dans cette dynamique qui aurait pu se dévoilée bien plus palpitante.

C’est pourquoi, je ne retiendrais de ce roman que les parties mettant en scène le funeste et tragique destin des Romanov retranscrit avec réalisme et sensibilité. Pour le reste et en ce qui concerne l’enquête en elle-même, celle-ci ne m’a qu’un minimum interpellé et seule la dernière partie sauve la donne. Je regrette un style parfois trop lourd et terre-à-terre malgré toute sa fluidité.

14 commentaires sur “Le Complot Romanov de Steve Berry

  1. Le seul livre que j’ai lu de cet auteur c’est « L’héritage des Templiers » que j’avais bien aimé.
    « Le complot Romanov » par contre m’intéresse moins car ce n’est pas un sujet qui m’attire plus que cela.
    Ce que j’apprécie quand même avec cet auteur, c’est qu’il écrit sur différentes périodes historiques… ce n’est pas donné à tout le monde.

    J’aime

  2. Je te rejoins sur la capacité de l’auteur a retracé avec réalisme et sensibilité le destin des Romanov. J’ai, comme toi, été émue par la scène du massacre et grâce à la plume de l’auteur réussi à imaginer l’incrédulité puis la terreur de cette famille…
    Et je n’arrive pas non plus à m’attacher aux protagonistes ce qui joue automatiquement sur mon ressenti.
    En tout cas, merci pour cette découverte car il y a des idées intéressantes et c’est toujours un plaisir d’échanger avec toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Il faut avouer que cette scène est d’une authenticité et d’une sensibilité extrême. J’ai trouvé aussi dérangeant que fascinant ce passage et je remercie l’auteur pour ces merveilleuses émotions.

      Pour le reste et comme toi, j’ai vraiment eu du mal avec la grande dimension politique de ce récit et encore plus avec les personnages qui m’ont semblé froid la plupart du temps.

      Avec très grand plaisir, je t’avoue que j’ai une idée en tête concernant une dernière lecture dédiée aux Romanov…

      Aimé par 2 personnes

    1. Je t’avoue qu’après ces trois lectures passées, je n’ai plus rien à me mettre sous la dent concernant cette famille, exceptée une relecture, inédite pour Audrey, de La maison des intentions particulières qui a été un véritable coup de cœur !

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne connais pas celui-là, je vais aller voir de plus près 😉
        Bonne relecture !

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.