Contemporaine

La délicieuse imposture du chant des sirènes de Charlotte Léman

Note : ★★★★★ — « Pour une première incursion au sein de la collection des Instants Suspendus, je ressors plus qu’enchanté de ma lecture. L’auteure offre un moment de douceur et un havre de paix délicieux à découvrir, qui saura faire écho en chacun. Grâce à sa plume sans prétention et d’une simplicité remarquable, je me suis délecté de celle-ci avec plaisir et je pense très vite la retrouver. »

Résumé :

Jeune trentenaire, Claire se laisse un peu trop bercer par les illusions. Un samedi matin, dans les rayons d’une librairie, elle choisit un roman à la hâte : 422 pages qui vont chahuter son quotidien, au point de questionner son couple.
Emportée par sa lecture, Claire décide de marcher dans les pas de son héroïne et de prendre le large. Loin de ses repères, elle part à la découverte des sentiers côtiers, espérant se retrouver elle-même.
Mais que faire lorsque le destin met sur sa route un marin pêcheur qui pourrait bien la faire chavirer ? Se laisser porter par le courant ou résister ?
Et s’il était temps d’arrêter de rêver sa vie pour commencer à la vivre ?

Chronique :

Depuis la parution de cette collection je rêvais de la découvrir enfin à mon tour et c’est chose faite grâce à la lecture de ce roman qui m’a plus dans son ensemble grâce à son message d’espoir, d’aspiration mais surtout de positivité. En ces temps difficiles, il est plus qu’agréable de s’octroyer d’aussi doux et savoureux moments.

D’autant plus que vous soyez jeune, vieux, pauvre, riche célibataire ou en couple et que sais-je encore, La délicieuse imposture du chant des sirènes fera écho et raisonnera à coup sûr en vous et comme moi. En effet, qui sous la pression du quotidien et de sa routine ou celle de notre société de rendement et de cases n’a pas rêvé de tout plaquer pour s’offrir une retraite bien méritée sur une île déserte ? C’est le pari qu’a relevé notre héroïne, Claire suite aux tensions sociales de plus en plus étouffantes et intoxiquant sa vie sentimentale avec son concubin Julien. Poussée suite à sa découverte d’un roman qui fera particulièrement écho en elle, cette dernière s’échappera de la capitale quelques jours au profit du calme et de la quiétude de la Bretagne. Pour autant et malgré ses aspirations d’accalmie, notre jeune trentenaire commettra – selon elle – l’irréparable. S’en suivra alors un doux moment d’introspection, d’acceptation et de nouveau départ.

Sans autre prétention que de nous fait vivre un paisible et léger moment de lecture, Charlotte Léman délivre bien plus que ça selon moi. C’est une jolie et tendre hymne à la vie qui m’a été dévoilé. La vie dans ses bons mais aussi ses mauvais moments, la vie que l’on oublie de savourer, la vraie vie loin des artifices et autres paillettes dont nous inondent les réseaux sociaux. Sans pour autant être transcendé ou totalement ému pour ce délicieux moment de confort et de paix intérieure, j’ai trouvé que l’auteure offrait un récit débordant de douceur et de tendresse, le tout porteur d’un quittant et noble discours. La réalité nous accable bien souvent alors qu’il suffit juste de lever les yeux quelques secondes, de prendre du recul et de se remémorer notre existence sur terre pour à nouveau apprendre à l’apprécier et la redécouvrir comme elle est. Nous autres lecteurs et toutes personnes existantes sur terre, à l’instar de notre héroïne, sommes en permanence en quête du bonheur et nous en oubliant l’essence même de notre destinée. Le bonheur n’est-il pas à portée de la main de celui qui la tend ?

Comme beaucoup et évoluant dans une période extrêmement difficile et particulièrement anxiogène, je ne peux remercier que Charlotte Léman pour le moment d’insouciance et de quiétude que cette lecture m’a inspiré. Sa plume facile d’accès et sans prise de tête va droit à l’essentiel et bien que l’intrigue se veut cousue de fil blanc et sans réels enjeux, je me suis laissé porter par la simplicité de son style. Ainsi, les pages défilent rapidement et les chapitres se dégustent sans modération. Finalement et peu importe l’intérêt placé dans cette fiction contemporaine, c’est le cœur léger et apaisé que je suis ressorti de cette dernière qui m’aura mis du baume au cœur. Par conséquent, c’est vaillant et plein d’espoir que je retourne à mon quotidien riche de tracas mais avant tout riche de petits riens qui se dévoilent sources d’émerveillement que je ne cesse de mettre en avant car comme le veut la loi de l’attraction, le positif attire le positif.

Ainsi et pour une première incursion au sein de la collection des Instants Suspendus, je ressors plus qu’enchanté de ma lecture, qui saura faire écho en chacun. L’auteure offre un moment de douceur et un havre de paix délicieux à découvrir. Grâce à sa plume sans prétention et d’une simplicité remarquable, je me suis délecté de celle-ci avec plaisir et je pense très vite la retrouver avec la précédente œuvre de cette dernière.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion de mon partenariat avec les Editions de L’Archipelle.

 

Publicité

17 commentaires sur “La délicieuse imposture du chant des sirènes de Charlotte Léman

  1. « Le positif attire le positif » je te rejoins totalement là Steven ! Ce roman a des airs de bouffes d’oxygène et de petits plaisirs qu’il est toujours bon de s’offrir. Un roman qui fait du bien au moral. Merci pour la découverte ☺️

    J’aime

    1. C’est exactement ça, c’est frais léger et si réconfortant ! Même s’il n’est pas toujours facile de rester positif, ce roman rappelle l’essentiel de ce que peut-être le bonheur pour qui se contente de peu et cela fait du bien 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis pas fana de littérature contemporaine et pourtant cette œuvre m’a vraiment convaincu et l’auteure, complètement embarqué. Cela fait parfois du bien de sortir de sa zone de confort.

      Aimé par 1 personne

  2. C’est drôle, si on m’avait demandé de me fier à la couverture et de tenter de deviner son public cible, j’aurais dit jeunesse.

    Mais vu comment tu décris cette lecture, la couverture à l’air tout aussi douce que le texte. Tant mieux si ça a été une bonne lecture ! 😀

    J’aime

    1. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine 😉 Néanmoins, ce roman fait partie d’une collection qui porte bien son nom tant j’ai adoré cette bulle de fraicheur et de légèreté.

      J’aime

  3. Contente que ta première incursion dans cette collection que j’adore se soit bien passée pour toi. J’attends toujours mon exemplaire mais après lecture de ta chronique, je suis encore plus motivée pour découvrir ce chouette roman qui devrait m’apporter cette douceur et insouciance dont j’ai terriblement envie en ce moment 🙂

    J’aime

    1. Je t’avoue que je pense rattraper mon retard prochainement tant cette lecture s’est dévoilée légère et insouciante malgré de très beaux thèmes abordés par l’auteure. Comme tu le dis et avec la saison actuelle, je trouve ce genre d’œuvres idéales.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.