Historique·Romance

Castonbury Park, tome 3 : Une scandaleuse Lady de Marguerite Kaye

Note : ★★★★★ — « Ce troisième volet m’a donné l’occasion de découvrir une plume aboutie ainsi qu’un style délicieusement raisonnable dont je me suis délecté avec plaisir. Tout comme j’ai adoré cette douce romance aux sujets forts et sensibles, apportant un certain renouveau à l’univers et portée par des personnages attachants dont la construction se veut pertinente. »


Le somptueux domaine de Castonbury Park est à l’image de ses résidents : noble, prestigieux et jalousé. Et leurs cœurs passionnés n’ont aucun souci des convenances…

Résumé :
Angleterre, 1816
A son père, le duc de Rothermere, qui s’obstine à la pousser vers ses prétendants, lady Kate oppose un refus tout aussi obstiné. Pourquoi devrait-elle lier son destin à l’un de ces êtres insipides et vains, qui ne la désirent que pour sa fortune, jamais pour elle-même ? Sa belle détermination vacille le soir où elle rencontre Virgil Jackson. Grand, la peau aussi sombre que la sienne est pâle, il émane de lui une aura aussi intense qu’indéfinissable. Plus encore qu’au charisme que lui confère sa position sociale, cela tient-il à ses origines ? A sa formidable ascension ? Ou bien à son passé singulier, pour ne pas dire trouble ? Kate est fascinée… Ainsi, il existe un homme capable de l’envoûter ! Transportée, elle l’invite à Castonbury Park. Sans deviner quels bouleversements son hôte inattendu va provoquer dans sa famille… et surtout dans sa vie.

Chronique :
Après ma lecture de la seconde intégrale de La Chronique des Roskeby, je n’avais pas envie de quitter la romance historique et j’ai eu envie de retrouver l’univers de Castonbury Park ainsi que la famille Montague et je dois dire qu’après un premier volume réussi, le début de celui-ci se démarque totalement grâce à une plume bien plus mature, traitant de forts et sensibles sujets traités avec merveille et réussite.

En effet, Marguerite Kaye dévoile une romance des plus séduisante et captivante à parcourir grâce à ses personnages marquants et attachants, en particulier Virgil notre jeune homme noir, libéré il y a peu de l’esclavage et des plantations dans lequel il était contraint d’exercer. Ce sujet n’était que trop peu couramment évoqué dans le genre, j’ai été ravi du traitement de ce dernier que j’ai trouvé à la fois juste et touchant. Sans être une profonde critique de société, l’auteure apporte néanmoins une audacieuse touche de réalisme à son histoire qui m’a plus que séduit et fortement résonné en moi. D’autant plus qu’à travers son personnage masculin au passé trouble et aux délicats secrets bien gardés, cette dernière offre une alléchante et séduisante histoire d’amour rythmée par les nombreuses différences sociales et culturelles. J’ai apprécié ce mélange de culture entre l’Amérique et l’Angleterre ainsi que celle entre l’aristocratie et le petit peuple dont j’ai trouvé le résultat rondement mené. D’autan plus que le tout se dévoile porté par une héroïne intrépide et attachante, Kate. Suivre l’apprivoisement de ces deux êtres que tout oppose m’a totalement diverti et plus que convaincu.

Ainsi, je me suis régalé de cette romance et j’ai dévoré en quelques heures à peine ce doux roman dont le style de Marguerite Kaye m’a paru des plus addictif et accrochant qu’il soit. Il m’était impossible de quitter ma lecture tant que je n’étais pas arrivé à la conclusion de celle-ci et bien que loin d’être surprenante, le cheminement opéré par l’auteure n’en demeure pas moins plaisant, divertissant et parfois débordant de sentiments. Ajouter à cela une réelle utilité des personnages secondaires à l’avancée de l’intrigue et me voila complètement conquis. En ce sens, il m’a semblé que l’auteure se démarquait aisément de ce qui se fait déjà dans ce genre littéraire et apportait une certaine fraicheur, tout en conservant les codes que j’ai tant apprécié retrouver une fois de plus.

En bref, ce troisième volet m’a donné l’occasion de découvrir une plume aboutie ainsi qu’un style délicieusement raisonnable dont je me suis délecté avec plaisir. Tout comme j’ai adoré cette douce romance aux sujets forts et sensibles, apportant un certain renouveau à l’univers et portée par des personnages attachants dont la construction se veut pertinente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.