Fantasy·Jeunesse

La Ville sans Vent, tome 1 d’Eléonore Devillepoix

Note : ★★★★☆ — « Quand bien même je n’ai pas été pleinement convaincu par ce premier chapitre, je l’ai cependant grandement apprécié grâce à la richesse de l’univers dévoilé et grâce à la touchante relation entre Arka et son mentor Lastyanax. De plus et même j’ai adoré le style fouillé et la plume visuelle de l’auteure, je regrette un manque de régularité quant au rythme de cette aventure qui m’aura parfois handicapé dans ma progression. »

Résumé :
À dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Chronique :
Ce roman trainant dans ma PAL depuis sa sortie et malgré les nombreux élogieux avis le concernant que j’ai pu lire chez mes collègues, j’attendais le déclic pour pouvoir le découvrir. C’est donc à l’occasion du Flowers Books Challenge que je me suis enfin décidé de partir à l’aventure en compagnie d’une plume qui m’a laissé entrevoir du très bon comme du moins bon. Ainsi et quand bien même j’ai largement apprécié ma lecture, je ne ressors pas aussi convaincu que je l’aurais souhaité.

A commencer par la faute d’un rythme inégal qui ne m’a guère sied. En effet, les premiers pages se sont dévoilées fortes aguicheuses et je me suis très vite laissé guider par la riche et visuelle plume d’Eléonore Devillepoix qui, malheureusement, par la suite perd en rythme et en efficacité. J’ai trouvé frustrant ce changement de ton, synonyme de retombé d’intérêt me concernant. Il m’aura fallu attendre une bonne moitié du roman pour retrouver la passion et le palpitant précédemment découvert et plus qu’approuvé, seulement retrouvés lors des derniers chapitres qui se dévorent avec efficacité. Ainsi, c’est de manière vive et accélérée que je suis arrivé à la conclusion haletante de ce premier volet. Je regrette énormément cette inégalité tant elle a fortement parasité mon immersion générale alors que l’univers dévoilé se démontre d’une délicieuse richesse et de merveilleux détails. Je me suis imaginé de merveilleux paysages vifs et colorés et ce grâce au sens du détail quant au somptueux style de l’auteure. Cette dernière ne laisse rien au hasard et le moindre détail détient son importance dans ce curieux et à la fois intriguant monde que se dessine Hyperborée. L’univers se veut également parfaitement construit et orchestré, élément que j’ai trouvé remarquable et pertinent. D’autant plus qu’un doux sentiment d’évasion s’est installé au fil de ma progression et celui-ci ne m’a que très rarement quitté et je remercie Eléonore Devillepoix pour cette nette sensation. Mieux encore et bien que qualifié de jeunesse, je suis plus que ravi du traitement offert à l’intrigue de La Ville sans Vent que j’ai trouvé des plus palpitante et haletante à parcourir et ce, malgré quelques longueurs. Sans révolutionner le genre, celle-ci apporte une histoire débordante d’action et de rebondissement malgré de légers manques notamment quant à la dimension magique de ce premier volet qui me laissait penser quelque chose de plus audacieux et bien plus développé. Bien que quelques éléments fantastiques restent présents et rondement menés, il est avant tout question de quêtes et de complots. Non pas que j’ai détesté ce choix mais ce n’est pas ce que j’attendais spécialement de cette lecture.

Pour ce qui est des personnages et bien que j’ai adoré suivre le pétillant et détonnant duo formé d’Arka et de Lastyanax malgré une construction ainsi que’un traitement assez usuels. Sans pour autant souffrir de superficialité, il m’a semblé que le destin tracé de nos deux héros en devenir manquait parfois d’audace et d’enjeux malgré les grands dangers qui se dresseront devant chacun d’eux. M’étant fortement attaché à ce tandem et en particulier à là fougueuse et intrépide Arka, j’aurais apprécié vibrer davantage au rythme des épreuves qui les attendent sauf qu’il n’en a pas été. Heureusement qu’à l’inverse, j’ai totalement succombé à la relation que ces derniers entretiennent et dont j’ai été sensible comme le caractère fraternelle de cette dernière. L’alchimie entre le mentor et son disciple m’a semblé des plus convaincante, cohérente et surtout attendrissante. J’ai pris un incroyable plaisir à suivre l’évolution de leur tumultueuse mais passionnante relation. Aussi opposés soient-ils, chacun apprendra à apprivoiser l’autre et j’ai apprécié ce délicieux équilibre de caractère dévoilé. L’un pourra compter sur l’autre tout comme l’autre pourra compter sur l’un et j’ai été sensible à cette touchante solidarité. D’autant plus que bien des secrets seront dévoilés au cours de ce premier volet et même si je n’en ressens pour le moment nullement le besoin, je serais ravi de découvrir la conclusion de cette palpitante aventure.

Ainsi, il est vrai que même si je n’ai pas été pleinement convaincu par ce premier chapitre, je l’ai cependant grandement apprécié grâce à la richesse de l’univers dévoilé et grâce à la touchante relation entre Arka et son mentor Lastyanax. De plus et même j’ai adoré le style fouillé et la plume visuelle de l’auteure, je regrette un manque de régularité quant au rythme de cette aventure qui m’aura parfois handicapé dans ma progression.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Flowers Books Challenge – 2022 – Catégorie Marguerite.

23 commentaires sur “La Ville sans Vent, tome 1 d’Eléonore Devillepoix

  1. Je ne me souviens pas du changement de rythme dans ce premier tome, mais cela doit être dû à mon émerveillement devant Hyperborée que j’ai trouvée superbe et qui a fait mon entière satisfaction sur ce premier tome 🙂
    En revanche, j’ai moins aimé le second volume, plus dans l’action (ce qui devrait davantage te plaire donc 😉

    J’aime

    1. Comme quoi nous attendons et ne percevons pas forcément les mêmes choses quant à une œuvre et ce que tu dis de la suite semble, en effet, davantage me correspondre même si j’ai globalement apprécié ma découverte.

      Aimé par 1 personne

    1. Ah tu me rassures totalement car j’avais l’impression d’être le seul dans ce cas. Merci pour ton ressenti pour la suite même si je ne ressens pour le moment pas le besoin de continuer mon aventure.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai beaucoup aimé cette duologie 🙂 Mais il est vrai qu’elle a aussi ses défauts. C’est chouette que tu aies aimé quand même en tout cas. J’espère que la suite te plaira.

    J’aime

  3. Je n’entends que des éloges sur ce livre, mais j’avoue qu’il ne m’attire pas. Il me fera peut-être plus envie quand la hype sera retombée un peu ^^

    J’aime

    1. Je t’avoue que j’avais peut-être placé la barre trop haut au vu des majestueux avis découverte le concernant. Néanmoins, ma lecture s’est révélée forte sympathique et j’espère qu’il en sera de même quand tu te décideras à le lire.

      Aimé par 1 personne

    1. Sans la baisse de régime au niveau du rythme, cette lecture aurait été un véritable bijoux. Néanmoins comme tu le soulignes, j’ai adoré l’alchimie entre nos duo pétillant et plein de sentiments.

      Aimé par 1 personne

  4. J’avoue ne pas me rappeler ce problème de rythme, j’étais sûrement trop focaliser sur la beauté de la plume et de des descriptions très visuelle de la ville. En revanche, tu me rappelles qu’il faudrait que je lise la suite et fin cet été 😁

    J’aime

    1. Ah oui ? Pourtant je te jure que le rythme m’a paru parfois bien inégal et que sans quoi j’aurais totalement adhérer à ce premier volet qui reste une très bonne surprise.
      Et bien je serais ravi de lire ton avis sur la suite dont je ne ressens pas le besoin de découvrir pour le moment.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.