Historique·Romance

Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon

Note : Coup de ♥ — « Une énième relecture et un énième coup de cœur. Outlander est la première romance historique que j’ai découvert et sa qualité me subjugue à chaque rencontre. L’univers détaillé avec soin se dévoile immersif à souhait et les personnages construits avec finesse et profondeur sont des plus attachants possible. La plume de Diana Gabaldon est aussi douce et brute qu’un diamant. »

Résumé :
Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain…

Chronique :

La sortie du neuvième tome d’Outlander approchant à grands pas, j’ai eu l’irrésistible envie de réaliser une relecture des précédents volets. Le moins que l’on puisse dire c’est que malgré les années entre mes lectures, mon avis reste identique et j’ai à chaque fois le même coup de cœur pour la plume et l’univers de Diana Gabaldon. C’est pourquoi, je vous partage mon avis datant de 2005 qui reste sensiblement le même que celui d’aujourd’hui malgré une différence d’écriture  dans la rédaction de mes chroniques de l’époque.

Lorsque je me suis lancé dans ce roman j’avais de nombreuses craintes du fait que cela me fait sortir des sentiers battus et que je n’aime pas le sentiment d’inconfort que je ressens lorsque je sors de ma routine littéraire. Mes craintes étaient liées d’une part à sa longueur, je m’avais pas l’habitude de lire de tels pavés, et aussi, j’avais peur de m’ennuyer avec ces nombreuses descriptions et ce contexte historique. D’ailleurs ce roman a été écrit alors que je n’étais même pas né et généralement je n’aime pas forcément le style d’écriture ancien. Heureusement pour cette saga, un réel engouement a lieu partout sur la toile. De ce fait, la curiosité l’a emporté sur la crainte et étonnement ce roman est littéralement un véritable coup de cœur à tel point que je le place aisément dans mon top 5 des sagas à posséder.

L’histoire, plutôt basique au départ, est pleine de rebondissements et elle nous immerge sans relâche. C’est comme être happé par un train, impossible pour moi d’en sortir, pire, d’en sortir sans conséquence. L’auteure, du fait de ses détails méticuleux, nous livre de réels paysages de carte postale. Plus d’une fois j’ai fermé les yeux pour m’y projeter. Moi qui, d’habitude, n’aime pas les romans avec peu de dialogues, je suis resté plus d’une fois sur ma faim tellement j’aurais aimé en savoir plus sur certains lieux mystiques pour pouvoir ainsi m’y perdre de longues heures. Les personnages et l’histoire qui les unis sont la force première de ce roman. Claire, infirmière pleine de fougue, se retrouve piégée dans une époque où la femme est inférieure aux hommes, ce qui crée certaines situations assez drôles où j’ai franchement rigolé. Elle se révèle d’un courage et d’une force extrême. Jamie, jeune rebelle ne sachant pas trop comment s’y prendre avec l’environnement qui l’entoure une fois sorti de son cocon, se révèle, à l’inverse de Claire, être un personnage très dur mais véritablement attachant et débordant d’empathie.
L’histoire, sans trop en dévoiler, qui les unit, est d’une tension palpable augmentant au fil du roman. Leur relation est tellement brutale et intense qu’on passe de l’amitié à l’amour, de l’amour à la haine et de la haine à la brutalité en peu de pages, et aucun répit n’est laissé au lecteur. De ce fait mes sentiments pour les personnages n’ont cessé d’évoluer au même rythme que leur relation. Je les ai aimés autant que je les ai détestés. Dans mon esprit leurs corps et leurs âmes ne forment et ne formeront toujours qu’un. Les personnages secondaires, au nombre important, permettent de créer une multitude de conflits familiaux, de complots politiques et de situations en tous genres.

Les dernières pages sont les plus dures à surmonter, les personnages subissent de véritables tortures physiques et psychologues les amenant à réaliser certains choix assez difficiles. L’auteure nous livre une fin frustrante émotionnellement parlant mais surtout pleine de plénitude et de promesses quant à leur avenir. Il est clair que je ne voulais pas que le roman se termine mais toute bonne chose à une fin. Par ailleurs, j’ai souvent lu le mot misogyne dans certaines critiques mais étant donné l’époque, en l’an 1743, où se déroule l’histoire, il n’en est rien. Il fait bien comprendre qu’à cette époque l’homme était supérieur à la femme et que malgré les choix qu’a du faire Jamie, ils étaient toujours faits au nom de son amour pour Claire. Parler de ce roman m’est d’autant plus difficile du fait que je ne voudrais pas raturer le chef d’œuvre de l’auteure et qu’il m’a déjà fallu rassembler mes esprits pour ne pas partir dans tous les sens et rester assez objectif dans mon avis. Je le répète encore une fois mais ce roman est mon coup de cœur de l’année. Moi qui partais vaincu je ressors impatient de lire la suite mais surtout surpris d’aimer un nouveau, pour moi, genre littéraire. Cependant, Diana Gabaldon a mis la barre tellement haut que j’attendrais quelque temps avant de lire un livre du même genre. Peu importe le thème abordé, l’auteure, à l’aide de sa plume, a su me fédérer à son discours alors que ce n’est pas une chose facile me concernant, au vu de mes propres convictions. J’ai d’ailleurs l’impression d’avoir traversé avec eux toutes leurs épreuves. Je vais attendre de me remettre de cette lecture avant d’entamer le second tome de peur d’être déçu de la suite des aventures de Claire.

Pour tous les amoureux ou futurs amoureux, une série télévisée est en cours de diffusion et tournage. Il me tarde de replonger, mais cette fois-ci d’une autre manière, dans ce fabuleux univers.

Publicité

31 commentaires sur “Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon

  1. Ah les grands esprits se rencontrent. J’ai dégoté sur vinted une édition à carreaux collector du tome 1 et j’avais aussi envie de le relire. J’adore cette série. La première fois que j’ai lu cette série de romans j’avais eu mois aussi un énorme coup de coeur. Bon, je pense que je vais me replonger dedans. Je suis une grande fan aussi de la série même si les dernières saisons sont moins intéressantes.

    J’aime

    1. Quel dommage que la ME n’ait pas continué à éditer les tomes en versions collector.
      Outlander et moi c’est une grande histoire d’amour et passion. J’attends le dernier tome paru avec impatience !
      J’espère que cette replongée te plaira tout autant. Tu t’étais arrêtée à quel volet papier car la série est très fidèle et les derniers tomes sont tout aussi longs mais succulents !

      J’aime

  2. Je suis seulement en train de découvrir la série et j’aime vraiment beaucoup après un début un peu compliqué ! j’avoue que les romans m’ont toujours effrayée par leur taille ^^’

    J’aime

    1. Alors saches que malgré leur longueurs, ils se dégustent avec entrain et rythme. D’autant plus que si tu apprécies la série, tu ne peux qu’apprécier les romans tant celle-ci est extrêmement fidèle.

      J’aime

  3. Après avoir vu la première saison de Outlander que j’ai grandement aimé, je me souviens de mettre plongé dans le roman, mais j’avoue que je n’ai pas réussi à accrocher (du moins autant que la série) Je n’ai pas acheté les autres tomes du coup

    J’aime

    1. Ah oui ? Pourtant je trouve l’adaptation extrêmement fidèle et je suis fan des deux supports. Heureusement pour toi la série a un tel succès que nul doute que tous les tomes auront le droit à leurs saisons.

      J’aime

      1. Oui je me souviens que les écrits sont assez bien retranscrit dans l’adaptation, mais il se trouve que je me suis ennuyée dans ma lecture. J’ai lu le livre jusqu’au bout, mais en plusieurs fois. Je n’ai pas été charmée avec le style, bien que le contenu me plaisait.

        J’aime

    1. Comme quoi cette série est intemporelle malgré un changement de titre qui représente les idées farfelues des ME déjà présentes à l’époque car Outlander était déjà Outlander en VO à sa sortie.

      Aimé par 1 personne

    1. Outlander est une de mes séries favorites ! Je ne me lasse jamais de replonger dans cet univers si envoûtant et merveilleusement bien retranscrit. L’auteure m’embarque corps et âme avec elle et je suis impatient de la retrouver pour son épisode inédit.

      PS : La série est très fidèle au cas ou 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Il y a romance et romance. Et puis je t’avoue que je trouve réducteur de le catégoriser uniquement de romance tant Outlander est bien plus que cela. Entre histoire, romance et aventure, Diana Gabaldon peut en séduire plus d’un comme tu l’as été par exemple.
      Je vais vite continuer ma relecture pour être à jour pour la sortie du prochain chapitre.

      J’aime

  4. J’ai lu le tome 2 récemment et j’ai adoré ! La plume de l’auteure est ce qui rend la lecture si prenante. Par contre j’avais lu le tome 1 il y a deux ans, et je t’avoue que je n’ai pas totalement accroché. J’ai trouvé qu’il y avait des longueurs… Peut-être n’ai-je pas lu ce livre à la bonne période. Je pense surtout que cette saga doit être lue dans un moment où tu as du temps à lui consacrer, sinon, vu le nombre de pages, la lecture s’éternise et s’essouffle 🙂

    J’aime

    1. Comme quoi beaucoup de facteurs entrent en jeux lorsque nous nous lançons dans un roman. Personnellement, je n’ai jamais été par l’auteure malgré ses pavés. Outlander me fait vibrer et chaque tome apporte sont lot d’aventure et d’émotions. Il me tarde de découvrir le dernier volet à paraître.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.