Romance

Virgin River, tome 1 de Robyn Carr

Note : ★★★★☆ — « Loin d’être sans défaut, ce premier volet est parvenu à me plonger au cœur d’une bourgade des plus dépaysante et séduisante à découvrir. Qu’il s’agisse des environs ou de ses habitants, je me suis fortement attaché à chacun des aspects qui composent avec harmonie Virgin River et dont cet affect n’aurait pu avoir lieu sans le pétillant et léger style de Robyn Carr, qui m’a permis de vivre de doux mais aussi de tendres moments. »

Résumé :
Tout quitter, repartir de zéro, pour Melinda Monroe, c’est devenu une nécessité. Elle a perdu son mari tragiquement et ne supporte plus la violence urbaine et la sollicitude de son entourage. Sur un coup de tête, elle accepte un poste dans une bourgade perdue. Mais la vie idyllique qu’elle avait imaginée se révèle peu conforme à ses attentes. Rester ? Partir ? Elle hésite. La citadine qu’elle est saura-t-elle s’insérer dans cette communauté soudée ? Et la femme meurtrie osera-t-elle aimer de nouveau quand tout en elle s’y refuse ?

Chronique :
Riche de son succès sur Netflix dont la dernière saison vient de sortir récemment et au vu de son certain succès chez mes collègues de travail, je me suis dit qu’il était grand temps que je découvre à mon tour cette série dédiée à la romance contemporaine. Fort est de constaté que j’ai passé un très bon moment en compagnie de la plume de Robyn Carr même si le coup de foudre n’a pas été instantané et aussi rapide que je l’aurais imaginé.

En effet et bien que la plume de cette dernière soit des plus légère et efficace possible, les premiers chapitres m’ont semblé souffrir d’énormes clichés qui m’ont parfois fait fortement sourciller. Il faut dire que l’auteure se donne pour apporter un contraste des plus prononcé entre la vie citadine que notre héroïne a décidé de quitter sur un coup de tête et celle rurale. Ainsi, j’ai trouvé que celle-ci grossissait bien trop le caractère et les détails qui caractérisent qui différencient ces dernières. Il m’aura donc fallu du temps pour trouver mes repères et trouver charmante et agréable la vie insuline pourtant si séduisante qu’offre Virgin River au final. Ce constat est fort regrettable car il a quelque peu freiné mon immersion alors qu’une fois atteint la dernière page, j’ai totalement adopté ces nouveaux environs ainsi que ses délicieuses contrées. En ce sens, j’ai vécu un savoureux moment d’aventure et d’évasion et j’ai adoré, outre ce manque et une fois au cœur de l’action, ces quelques instants de dépaysement m’octroyant une pause des plus légère et salvatrice dans mon mouvementé quotidien. Grâce à au style visuel de Robyn Carr, j’ai découvert de merveilleux et colorés paysages dignes des plus belles cartes postales mais surtout et avant tout, j’ai découvert un mode de vie campagnard des plus apaisant et accueillant malgré quelques péripéties parfois un poil rocambolesques et abracadabrantes mais laissant le privilège d’envisager de potentielles intrigues à découvrir prochainement. Cette bourgade située au milieu de magnifiques forêts et sillonnée d’une paisible rivière se dévoile ainsi des plus séduisante et charmante à parcourir. Mieux encore, rencontrer ses habitants ainsi qu’apprivoiser et partager leurs différentes habitudes de vies et autres coutumes se sont démontrés des plus plaisant. D’autant plus que je m’attendais à retrouver une romance omniprésente et bien que celle-ci reste l’élément central et sert de fil conducteur à l’auteure, celle-ci ne se contente pas d’une simple histoire d’amour et donne vie à de d’attachants et tendres personnages.

A commencer par notre infirmière en chef Melinda. De par sa profession, je me doutais que ce premier contact serait des plus aisé et plaisant mais je ne m’attendais pas à m’attacher autant à ce personnage que j’ai trouvé touchant et sincère au possible. Sensible à sa dimension soignante, je me suis totalement retrouvé dans celle-ci et je me suis facilement identifié à son altruisme et au don de soi que cette dernière pratique en permanence. Cette férue de travail au rythme endiablé découvrir un aspect bien plus rudimentaire et parfois primitif quant à son profession à cause de l’isolement et liés aux nombreuses difficultés que peuvent subir certaines campagnes et/ou villes isolées. Cet aspect n’a d’ailleurs cessé de me rappeler la désertification dont souffre notre pays – et tant d’autres – et cela me peine d’imaginer qu’à notre siècle certaines parties d’une population peuvent encore souffrir d’un manque d’accès à la santé et aux soins. Fort heureusement et grâce à son personnage drôle et en total décalage avec son nouvel univers, Robyn Carr dédramatise et offre de pétillantes et cocasses situations. De plus et comme je le disais, Melinda se dévoile un être attachant mais aussi des plus touchant. A cause de son drame passé et suite à son deuil – assez bien mené par l’auteure – cette dernière se refuse à ouvrir à nouveau son cœur mais cela était sans la présence et la rencontre du doux et bon Jack, cet ancien militaire offrant ses services au seul bar du coin. Quand bien même ce dernier peut se dévoiler assez lisse du fait d’une bienveillance omniprésente, j’ai fortement apprécié la relation qu’il entretiendra avec la nouvelle venue. C’est avec tendresse ainsi qu’avec une certaine raillerie que j’ai suivi la découverte et l’évolution de leurs sentiments et bien que cousue de fil blanc et pleine de bons sentiments, je suis plus que ravi de la conclusion apportée par Robyn Carr même si celle-ci se veut un léger trop précipitée. Étonnement et malgré la présence de nombreux autres habitants dévoilés, j’ai apprécié chacune de mes différentes rencontres, à l’exception du lourdaud du coin et j’admets volontiers que je serais ravi de les retrouver prochainement tant leur compagnie s’est dévoilée synonyme de détente et de relâchement.

Ainsi et loin d’être sans défaut, ce premier volet est parvenu à me plonger au cœur d’une bourgade des plus dépaysante et séduisante à découvrir. Qu’il s’agisse des environs ou de ses habitants, je me suis fortement attaché à chacun des aspects qui composent avec harmonie Virgin River et dont cet affect n’aurait pu avoir lieu sans le pétillant et léger style de Robyn Carr, qui m’a permis de vivre de doux mais aussi de tendres moments.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Shiny Summer Challenge – 2022 : Menu Sable chaud– Catégorie Un océan de bonheur.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Challenge Cottagecore – 2022 : Menu Rêveries au bord de l’eau.

Publicité

22 commentaires sur “Virgin River, tome 1 de Robyn Carr

  1. Je connaissais la série de nom, mais j’ignorais qu’il existait des romans. Je suis assez intriguée, même si je ne lis que très rarement de la romance contemporaine. Le côté petite ville, jolis paysages, bienveillance et personnages attachants est quelque chose que j’apprécie de retrouver, un peu comme dans les cozy mysteries. C’est donc un livre qui atterrit dans ma liste d’envies. 😊

    J’aime

    1. J’en suis plus que ravi. Surtout que si tu apprécies la série, je pense que le côté chaleureux et dépaysant de ce premier volet ne peut que te plaire. En tous les cas même si la romance n’est pas des plus passionnante, j’ai apprécié cette lecture pour la douce pause qu’elle octroie dans le quotidien.

      Aimé par 1 personne

  2. Ce joli paysage sur la couverture, tu as raison, ça inspire les vacances, je comprend que tu en ai parlé sur l’article Raconte ton livre. 😉 Répartir de zéro, c’est quelque chose qui peut faire très envie a certain parfois. Pourtant ça doit faire très peur aussi. C’est dommage pour les clichés en début de lecture, mais heureusement la suite semble avoir adoucit ce désagrément. En tout cas, cette lecture a l’air dépaysante et rafraîchissante, et les personnages attachants (en particulier Mélinda). 🙂 Merci pour cette chronique !

    J’aime

    1. En réalité et malgré ses défauts, cette romance contemporaine et aussi plaisante et dépaysante que sa couverture. J’ai apprécié découvrir ce village au cœur des forêts et je serais ravi de continuer mon périple pour un autre challenge.
      Avec plaisir et merci pour ton intérêt 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ta chronique 🙂 Je rejoins ce que tu dis, notamment sur les défauts de cette saga en général. Malgré ça, on s’attache rapidement à l’ambiance du roman et à ses personnages ^^

    J’aime

    1. Avec grand plaisir.
      Effectivement, il serait mentir de ne pas affirmer apprécier l’ambiance ainsi que les personnages de cette saga qui reste parfois assez too much. D’ailleurs as-tu vu la série ? Je voudrais tenter mais j’ai peur de me spoiler.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui j’ai vu la série et elle n’a pas grand chose à voir avec les livres, donc pas vraiment de risque de spoilers. C’est même dommage qu’ils n’aient pas gardé la trame des livres car les événements de la série sont assez concentrés sur Mel et Jack et certains personnages n’ont rien à voir avec leur homologue de papier. N’hésite pas à regarder la première saison pour te faire une idée 😉

        Aimé par 1 personne

    1. Dans la même veine que le roman dans ce cas. Je suis bien tenté de découvrir l’adaptation mais je crois que la série mêle plusieurs tome à la fois.

      J’aime

  4. Malgré les clichés du début, qui semblent finalement internationaux, tu sembles avoir apprécié le décorum ! Et c’est chouette que tu aies trouvé un personnage qui te parle autant…

    J’aime

    1. Il faut dire que les enivrons dévoilées sont vraiment séduisantes et les personnages fort attachants. Après, j’avoue que je ne sais encore si je continuerai en format papier ou visuel si la série me plait 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas lu les romans mais je me rappelle avoir bien aimé la première saison de l’adaptation en série télé justement pour ce côté petite bourgade si bien rendu.
    Par contre, le mélo a eu raison de moi par la suite et j’ai lâché l’affaire 😅

    J’aime

    1. Ah, tu me fais peur car déjà vu le premier volet assez romanesque, si la suite se veut encore plus dramatique l’auteure tombera vite dans la surenchère. Cela dit, je pense tenter la saison 1 également car je ne sais encore de quelle manière continuer cette série. Papier ou télé ?

      Aimé par 1 personne

  6. Ça donne envie ton avis ! J’ai aussi les premiers tomes de la série chez moi et il me semble que j’ai prévu lire le tome 1 d’ici la fin de l’année ! 🙂

    J’aime

    1. Content de voir que malgré mes quelques réticences tu aies encore envie de tenter l’évasion au cœur de Virgin River. Je suis plus que curieux de découvrir ton avis sur ce premier volet des plus appréciable malgré ses quelques défauts et autres clichés du genre.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.