Fantasy·Romance

Les Epreuves d’Ares, tome 1 : Le Dieu Guerrier d’Eliza Raine

Note : ★★★★☆ — « Malgré un style parfois quelque peu maladroit et souffrant d’un manque de profondeur, je reste curieux quant à la suite de cette réécriture mythologique qui m’a fortement diverti. Cette dernière se veut rythmée et parfois précipitée mais se déguste avec légèreté et efficacité. Néanmoins, j’espère une quelconque maturation quant à Bella qui s’est dévoilée bien plus exaspérante que séduisante. »

Résumé :
J’ai toujours su que quelque chose clochait chez moi, que si j’avais du mal à m’intégrer, c’était pour une bonne raison. Et maintenant, je comprends pourquoi.
Je suis une déesse grecque de la guerre, rien que ça !
Quand un dieu guerrier aussi splendide que redoutable prétend que je suis son unique moyen de restaurer son pouvoir perdu, je sais que je ne peux pas lui faire confiance. Arès a beau être le plus bel homme que j’aie jamais vu, il correspond en tout point à la brute que les mythes dépeignent. Cela dit, je ne suis pas un ange, moi non plus, et il déclenche un feu en moi… un brasier que j’ai passé toute ma vie à essayer de contrôler.
Je me retrouve captive d’un monde magique alors que la vie de mon seul véritable ami est en jeu. Si je veux le sauver, je vais devoir apprendre à utiliser le pouvoir divin qui se réveille en moi et remporter les terribles Épreuves auxquelles j’ai été contrainte de participer.
Mais comment survivre à ce combat contre des monstres, et plus difficile encore, contre mon attirance envers le dieu guerrier ?

Chronique :
Il semble que la mythologie grecque et son majestueux panthéon aient le vent en poupe depuis quelques temps, tant de nombreuses réécritures voient le jour actuellement. Après mes découverte des mythes dédiés à Hades et Perséphone ainsi qu’à d’autres, j’étais plus qu’impatient et ravi de faire la rencontre du dieu de la guerre que je ne connaissais nullement. Bien que celle-ci m’a totalement diverti, je n’ai pas été autant comblé sur le plan légendaire tant la plume d’Eliza Raine se veut bien peu ambitieuse et appétissante.

En effet et bien que d’une extrême simplicité, j’ai trouvé son style parfois assez maladroit et quelque peu brouillon. Cette dernière ne cherche pas à travailler son style et celui-ci ne parvient pas à se démarquer de ce que j’ai déjà pu découvrir dans le genre. Certes, la mythologie est bien présenté et respectée mais manque parfois cruellement d’investissement et de développement. L’auteure ne pénètre que très rarement en profondeur et seuls les derniers chapitres sauvent la donne. Néanmoins et n’ayant aucune notion de ce mythe et ce pan de cette épopée, j’ai été ravi de faire la rencontre de la divinité Arès ainsi que de bien d’autres figures mystiques comme son amante Aphrodite, de quelques titans et tant d’autres créatures légendaires. J’ai aussi eu l’occasion de recroiser Hadès et sa dulcinée Perséphone dont le rôle semble important malgré leur courte apparition. Pour autant et malgré cet alléchant et délicieux casting, je suis parvenu à être pleinement happé par ma lecture que sur le tard et le final, que j’attendais renversant, s’est révélé bien trop abrupte et assez rapide. Finalement, je ne suis pas certain que de diviser son récit en une trilogie soit particulièrement judicieux tant la courte durée des tomes parasitent le rythme saccadé et accéléré de cette dernière. Ainsi et pour le moment, les événements sont dépeints avec rythme, certes, mais sans offrir quelques enjeux par la suite excepté découvrir qui se cache derrière Bella, cette intrépide et exaspérante héroïne.

Qu’il m’a été difficile d’apprécier cette fougueuse et grossière demoiselle. Bien qu’il s’agisse d’un trait de son caractère semble-t-il divin mais pour le moment encore méconnu, je n’ai pas compris l’intérêt de lui faire cracher autant de grossièretés et de telles crudités à chacune de ses prises de parole. Une fois ou deux cela aurait pu être saisissant mais le choix opéré par Eliza Raine m’a paru des plus cliché et stéréotypé et dessert totalement son héroïne. La violence qui anime cette dernière et qui est sensée se rapprocher de la divinité Enyo et la rattacher à son art de la guerre aurait pu être utilisé d’une manière et bien plus avantageuse et moins douteuse que celle opérée par l’auteure, faisant de Bella un personnage souvent puéril et irréfléchi. En revanche et bien qu’assez sombre et immoral, je dois bien admettre avoir apprécié le caractère d’Arès, le guerrier dont les pouvoirs ont été volé par Zeus, son père. S’il veut parvenir à renverser cette situation et retrouver les bras de son amante Aphrodite qui le rejette depuis sa transformation, ce dernier devra faire équipe et collaborer avec notre jeune mortelle afin de retrouver la trace d’un démon qui sévit actuellement. Sans pour autant parler d’alchimie tant ce duo s’exècre, j’ai fortement apprécié le lien qui les unit et avec lequel ils devront composé s’ils veulent tous deux réussir et parvenir à leurs différentes fins. Ainsi, c’est dans les dons de Bella que ce dernier devra puiser ses pouvoirs afin de retrouver sa force et, à l’inverse, celle-ci devra triompher des épreuves afin de sauver son seul ami et dont l’attirance envers son équiper semble s’épanouir au fil des chapitres et ce, malgré les apparences. Ensemble et à l’aide de Zeeva, le chat et espèce de familier de cette dernière, nos deux amis/ennemis devront surmonter bien des épreuves dont la violence et les dangers m’ont totalement séduit.

C’est pourquoi et malgré un style parfois quelque peu maladroit et souffrant d’un manque de profondeur, je reste curieux quant à la suite de cette réécriture mythologique qui m’a fortement diverti. Cette dernière se veut rythmée et parfois précipitée mais se déguste avec légèreté et efficacité. Néanmoins, j’espère une quelconque maturation quant à Bella qui s’est dévoilée bien plus exaspérante que séduisante dans ce premier volet à l’ambiance éloquente lors des passages dédiées à la violence et aux combats.

19 commentaires sur “Les Epreuves d’Ares, tome 1 : Le Dieu Guerrier d’Eliza Raine

  1. Vu ce que tu en dis et même si tu as malgré tout envie de découvrir la suite, je pense que je vais passer mon chemin! Comme tu le dis, il y a plein d’autres réécitures mythologiques en ce moment, donc je n’ai que l’embarras du choix! XD

    J’aime

  2. Je t’avoue qu’entre le style et la grossièreté de l’héroïne, je risque de ne pas y trouver mon compte mais sinon, ça aurait pu le tenter. Merci pour ton avis qui m’a permis d’éviter une potentielle déception..

    J’aime

    1. Avec plaisir, après ce n’est pas tant mauvais. Ce roman remplit son rôle et divertit et permet de faire découvrir le mythe d’Arès mais cela s’arrête là pour le moment. A voir par la suite, qui sait ? Je serais peut-être surpris.

      J’aime

  3. Les faiblesses de style que tu décris sont assez rédhibitoire pour moi, me rappelant une certaine littérature que je préfère oublier. Je vais donc passer mon tour en espérant qu’un jour de grandes plumes comme et autre que Madeline Miller s’emparent du genre !

    J’aime

    1. Ah ben là clairement on est loin du Chant d’Achille et on se rapproche bien plus de Hadès & Perséphone. C’est frais et léger mais là ça manque clairement de consistance pour être totalement happant.

      Aimé par 1 personne

  4. Autant que le roman se concentre sur Arès me rend curieuse (disons que Hadès et Perséphone on bien la cote contrairement a bien d’autres divinités) autant la plume maladroite de l’auteure me bloque. Ça et le personnage de Bella (décidément ce prénom n’est pas gâté dans la littérature). Je pense donc passer mon tour pour cette saga, mais je vais certainement garder un oeil ouvert quant à d’autres possibles retelling mettant en vedette Arès.

    J’aime

    1. C’est bien pour la mise en avant de telles divinités que l’auteure m’intéresse fortement malgré ces manques et déconvenues tant elle semble inspirée par le panthéon grecque.
      Je pense donc continuer cette saga histoire de voir si le tout prend ou pas le concernant.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.