Fantasy

Déracinée de Naomi Novik

Note : ★★★★☆ — « Déracinée se dévoile une véritable surprise. J’ai été sensible au soin apporté à l’univers – au folklore passionnant et à la magie envoûtante – ainsi qu’à ses environs dont les Bois m’ont tout simplement transporté. Cependant, je regrette un manque d’élévation malgré la poésie et le lyrisme de la chatoyante plume de l’auteure. Tout comme mon vif intérêt, je déplore un manque d’émotions lié à la densité du rythme venu parasiter mon attachement envers ses captivants protagonistes. »
lalocataire

« Un livre enchanteur. » Robin Hobb

Résumé :
Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs du « Dragon ». Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagne dans sa tour pour le servir. L’heure de la sélection approche et tout le monde s’est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu…

Chronique :
Vivement recommandée suite à ma précédente découverte de l’univers de Katherine Arden et sa fantasy Trilogie d’une Nuit d’Hiver et bien davantage encore lors de mon dernier rendez-vous littéraire, j’avoue avoir eu de très grandes attentes quant à cette lecture dont je ressors plus que satisfait malgré quelques légers manques.

Naomi Novik s’inspire des contes et du folklore slaves pour offrir une enchanteresse et captivante intrigue, débordante de magie et d’action dans laquelle j’ai adoré m’immerger quelques instants. Dès les premières pages, j’ai été charmé quant au soin apporté à l’univers et ses environs. Grâce à ses minutieuses descriptions, empruntes de poésie et de charme, les environs dévoilés m’ont alors totalement envoûté. Qu’il s’agisse du village isolé ou bien de sa funeste forêt, j’ai été sensible à l’importante place que les lieux prenaient au sein de l’univers de l’auteure. Les bois tiennent une place essentielle et détiennent un rôle majeur quant au déroulement et la construction de l’intrigue dessinée et étant plus qu’admiratif d’un tel procédé, le résultat s’est dévoilé surprenant et passionnant. C’est simple, les lieux prennent vie à travers la plume vivifiante ainsi que le lyrique style de Naomi Novik. Bercé d’une magie aussi séduisante qu’aboutie, ma visite au cœur de ce séduisant folklore s’est révélée plus que chatoyante et pétillante. D’autant plus que l’action s’intensifie au fil des pages et mêle avec pertinence fantasy moyenâgeuse et intrigues de cour. Ainsi et qu’il s’agisse d’ésotérisme ou de politique, chacune des orientations de cette œuvre s’imbrique avec pertinence et réussite même si j’avoue que, par moments, le tout manque quelque peu d’élévation. Peu importe ce manque, j’ai été saisi par la dense et complexe intrigue dévoilée. Pourtant, les prémices de ce conte semble assez habituelles et ordinaires et je ne m’attendais pas à une telle densité. Grâce à sa cette dernière, Déracinée se révèle abouti et réussi et ne manque nullement et je n’ai pas boudé mon plaisir de découverte.

D’autant plus qu’à travers de forts et profonds personnages, l’auteure peaufine son univers. A commencer par Agnieszka que j’ai tout fortement apprécié suivre au cours de son dangereux périple. Pleine de vie et intrépide, cette dernière n’hésite pas à prendre des risques et à détourner les limites que lui offre son village. Ainsi et bien que peu recommandé, cette dernière n’a que trop peur de la malédiction des Bois qui l’entoure et lorsqu’elle est choisie par le Dragon, notre intrépide demoiselle découvrira un monde aussi maléfique que magique dont sa présence se dessinera loin d’être anodine. Bien qu’au préalable simple captive et servante de son geôlier, celle-ci se dévoile bien plus qu’une jeune femme ordinaire et se dévoilera une puissante sorcière en devenir. A l’image de ce personnage, la relation que celle-ci entretient avec le Dragon ne cessera d’évoluer et bien que prévisible, j’ai apprécié découvrir la romance qui se dessine avec timidité et parcimonie. Il faut dire que ce puissant magicien se dessine loin d’être empathique et mon affection envers ce dernier s’est réalisé sur la durée. Pour autant, j’ai été plus que réceptif à la construction profonde et complexe de ce personnage, à la fois bon comme mauvais, dont la richesse fait de lui le protagoniste le plus captivant à découvrir. De plus, bien d’autres personnages entreront en scène au cours de cette aventure dont la fidèle et loyale amie d’Agnieszka ainsi que le Prince des environs. Bien que secondaires, j’ai été séduit pas la complexité et la pertinence des liens qui les unissent et c’est une ambitieuse toile que tisse Naomi Novik. Pourtant et malgré mon intérêt envers chacun, je regrette cependant un manque d’attachement me concernant. Bien que j’ai adoré les suivre dans cette palpitante aventure, le rythme pêchu m’a semblé instaurer une certaine distance, m’empêchant quelques émotions que j’aurais voulu ressentir au cours de cette vive lecture.

Finalement, Déracinée se dévoile une véritable surprise. J’ai été sensible au soin apporté à l’univers – au folklore passionnant et à la magie envoûtante – ainsi qu’à ses environs dont les Bois m’ont tout simplement transporté. Cependant, je regrette un manque d’élévation malgré la poésie et le lyrisme de la chatoyante plume de l’auteure. Tout comme mon vif intérêt, je déplore un manque d’émotions lié à la densité du rythme venu parasiter mon attachement envers ses captivants protagonistes.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Cold Winter Challenge – 2022 : Menu Yule – Catégorie Reine des Neiges.

Publicité

36 commentaires sur “Déracinée de Naomi Novik

  1. Dommage pour le manque d’attachements et d’émotions, mais malgré ces légers bémols, ta lecture semble avoir été très satisfaisante. Il m’intriguait déjà quand tu le présentait dans ton dernier « In my Mailbox » et maintenant il me fait d’autant plus envie. Je le note, merci Steven !

    J’aime

    1. Le mieux c’est de te faire ton propre avis c’est certains ont adoré, d’autres ont ressenti plein d’émotions et certains, comme moi, sont presque rester de marbre.
      Chaque lecture redessine ce classique et j’apprécie beaucoup ce genres de résultat.

      Aimé par 1 personne

    1. Je t’avoue que même si j’ai fortement apprécié cette lecture, j’ai davantage adoré Trilogie d’une Nuit d’Hiver dans le genre même si je pense aussi lire La Fileuse d’Argent 😉

      J’aime

  2. Je l’ai lu il y a quelques années et j’avais bien aimé l’univers et les personnages. J’avais juste trouvé dommage les nombreuses longueurs qui ponctuent parfois le récit et ralentissent le rythme.

    J’aime

  3. Ce livre est dans ma wishlist depuis un moment, comme un autre de ces romans. Bien que tu es soulevé quelques manquements, je reste bien tentée

    J’aime

  4. Malgré tes bémols, je suis ravie que tu aies accroché à ce roman dont j’ai oublié les détails (même si ton avis me ravive quelque peu la mémoire), mais que je me souviens avoir beaucoup apprécié 🙂 J’avais adoré suivre Agnieszka et, comme toi, apprécié la romance.

    J’aime

    1. Il faut dire que l’univers et le folklore sont plus qu’envoutants ! J’aurais tant aimé me sentir davantage attaché aux personnages que j’ai tout de même fortement apprécié. Content de raviver quelque peu tes souvenirs 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Ce livre fait partie d’une poignée de titres qui font des allers-retours dans ma WL: le pitch me tente, mais les avis que je vois passer, bons ou mauvais, me font douter qu’il soit fait pour moi…

    J’aime

    1. En réalité, si tu apprécies les fantasy au folklore des pays froids, cette œuvre est faite pour toi. Si cela ne t’emballe pas davantage, je pense que tu ferais mieux de laisser de côté cette lecture 😉

      Aimé par 1 personne

  6. Finalement, malgré tes quelques réserves, c’est une très bonne découverte 🙂 Largement mieux que moi, qui ai détesté ce livre :-/
    Je te rejoins sur le manque d’émotion, c’est ce dont ma lecture a souffert en partie d’ailleurs, sachant que j’ai lu ce livre peu après La trilogie d’une nuit d’hiver il me semble.

    J’aime

    1. Je me souviens encore de ton avis et surtout en ce qui concerne les personnages.
      J’admets que si, comme toi, j’avais directement enchaîné avec cette lecture, le manque d’attachement aurait été encore plus flagrant.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.