Chroniques de Steven·Fantastique

Kayla Marchal, tome 1 : L’exil d’Estelle Vagner

Note : ★★★★☆ — « J’ai passé un moment très agréable et léger en compagnie de Kayla, notre héroïne à la langue bien pendue. J’ai apprécié découvrir l’univers d’Estelle Vagner au travers de sa plume facile à lire et totalement détonnante, parfaite pour l’évasion. Il me tarde de lire le prochain tome. »


On hait parce qu’on a peur, et on a peur parce qu’on ne connaît pas.

Résumé :
Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale. Source de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est également considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied hors du territoire.
Alors qu’elle commence à goûter à la liberté et à s’intégrer au sein d’un autre clan, les vrais problèmes commencent. Mais déjà trahie une fois par sa meute d’origine, à qui pourrait-elle se fier ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jeremiah, l’irrésistible humain ?
Et ce fichu karma qui la prive de forme animale continue à se moquer d’elle, car tout le monde autour d’elle semble porter un masque… Inaptitude du passé et problèmes du présent vont venir, main dans la main, perturber la jeune morphe, avec des liens qu’elle était loin de pouvoir soupçonner

Chronique :
C’est dans le cadre du challenge To do list – hiver auquel je participe que j’ai décidé de sortir cette saga de ma PAL. En effet, une consigne consistait à lire un roman dont la couverture comportait des arbres ce qui correspond parfaitement. J’ai été étonné de découvrir un roman au rythme dynamique et a l’action effrénée que j’ai lu avec un certain intérêt pour sa mythologie.

Ainsi, je ne me suis pas ennuyé. L’histoire est détonnante et percutante du début à la fin. Bien que déjà souvent exploitée, Estelle Vagner arrive à se démarquer de ce que le lecteur connaît déjà de la mythologie des loups grâce son univers atypique, à base de morphes. J’ai vraiment apprécié ce point car j’avais peur de ne pas être totalement happé par celle-ci sauf qu’il n’en est rien. Dès les premières pages, l’auteure dresse le portrait d’un récit addictif, d’une facilité de lecture totale et fortement surprenante.
De plus et malgré sa durée assez courte, ce premier tome déborde d’importantes révélations et de retournements de situations explosifs. Le ton assez léger de la plume de l’auteure permet une d’offrir au lecteur un moment de lecture léger et sans prise de tête, propice à la détente et à l’imaginaire.

Mieux encore, les personnages sont à l’image du cadre et se dévoilent à leurs tours saisissants et plaisants à lire. J’ai adoré le caractère de notre héroïne Kayla. Celle-ci est une vraie boute en train qui m’a plus d’une fois fait sourire de par sa fraîcheur et sa bonne humeur totalement communicante. Pour autant, derrière sa légèreté et son côté taquin se cache une véritable force de caractère. Cette dernière n’hésite pas à affirmer son avis et ce peu importe les conséquences, ce qui réserve quelques moments assez loufoques et drôles. Suivre son évolution m’a aussi énormément convaincu. Alors qu’elle peine a réussir sa première transformation, j’ai apprécié découvrir son apprentissage assez ardu jusqu’à sa finalité qui, une nouvelle fois, m’a surpris et convaincu.
Cependant, j’ai trouvé que la partie romance de ce premier tome était traité avec beaucoup trop de hâte et que celle-ci s’est démontrée assez peu travaillée. Alors que je suis habitué et que j’apprécie faire face au dilemme des triangles amoureux, j’ai trouvé que notre apprentie avec beaucoup trop de prétendants à elle seule pour permettre une certaine crédibilité à ses histoires de cœur.

Quoi qu’il en soit, j’ai passé un moment très agréable et léger en compagnie de Kayla, notre héroïne à la langue bien pendue. J’ai apprécié découvrir l’univers d’Estelle Vagner au travers de sa plume facile à lire et totalement détonnante, parfaite pour l’évasion. Il me tarde de lire le prochain tome.

10 commentaires sur “Kayla Marchal, tome 1 : L’exil d’Estelle Vagner

    1. Ah oui ? Moi je l’ai trouvé divertissante et légère à lire. Sans prise de tête quoi et ça fait du bien ! Ah non, tu as raison de tenter et puis parfois c’est bien aussi de pas forcément apprécié sa lecture.

      Aimé par 1 personne

  1. Le côté multiple prétendants risque un peu de me gêner, mais la fraîcheur et la force de caractère de l’héroïne la rendent très intrigante 🙂 C’est le genre de personnages que j’adore suivre et voir évoluer !

    J'aime

  2. Mon préféré des trois ! Tu as raison pour la fraicheur et la bonne humeur communicantes de l’héroïne.^^ Comme toi, j’ai aimé suivre son évolution ainsi que les relations naissantes. J’espère que la suite saura te plaire autant que moi. Belle future lecture.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s