Erotisme·Romance

365 Jours, tome 2 de Blanka Lipinska

Note : ★★★★★ — « Ce second volet est bien meilleur que son prédécesseur. J’ai adoré la tournure opérée par Blanka Lipińska. Cette dernière offre une suite à l’évolution conséquente, dans laquelle est développé son univers pour un résultat détonant et dynamique et ce jusqu’au final explosif qui promet un dernier tome bouillant et foudroyant. »

3651
La série littéraire à l’origine du film phénomène de Netflix.

Résumé :
La vie Sicilienne de Laura Biel ressemble à un conte de fées.
Tout serait idéal si le monde de Massimo ne tournait pas autour de manipulations, trahisons, et violences.
Laura réalise douloureusement quelles sont les conséquences d’être la femme de l’homme le plus dangereux de Sicile.
Cette deuxième partie de 365 jours est un roman plein d’action, de retournements de situation, de trahisons et de combats pour l’honneur. Chaque chapitre est étonnant, rien n’est évident, mis à part un amour passionnel où il n’y ni de bons ni de mauvais héros mais beaucoup d’incertitude, d’aventure et de passion..

Chronique :

Malgré quelques faiblesses au niveau de la plume de Blanka Lipińska quant aux nombreuses scènes torrides, j’avais très envie de découvrir ce que réservait l’auteure pour ce couple aussi fougueux, qu’intrépide et le moins que je puisse dire c’est que j’ai été servi.

Je ne reviendrais pas sur les très – trop – nombreuses scènes érotiques présentes car celles-ci se dévoilent du même acabit que le précédent tome mais je me dois de soulever l’impressionnante évolution du style de cette dernière. En effet, ce second volet est aussi pertinent, dynamique et addictif que son prédécesseur mais apporte une dimension bien plus portée sur l’action que sur la romance même si celle-ci reste présente. Je ne peux qu’approuver ce choix tellement il m’a plu et convaincu. J’ai vraiment aimé en apprendre davantage sur l’univers ainsi que la mafia italienne et sa dangerosité. Le clan italien est au centre de l’intrigue et les liens de la famille sont parfaitement mis en avant. Sans pour autant faire concurrence à la célèbre saga Le Parrain, Blanka Lipińska offre une intrigue malgré tout croustillante, palpitante et haletante à parcourir. Cette dernière prend le temps de planter son décor mais une fois en place, l’action n’a cessé de monter en flèche et de m’épater. Ainsi, les derniers chapitres réservent un bon nombre de surprises et le dernier me fait regretter mon choix de ne pas avoie attendu que l’intégralité de 365 Jours soit disponible avant de m’y attaquer. Avec son incroyable cliffhanger l’auteure promet une conclusion détonante et explosive. D’autant plus que tout laisse à penser que, cette fois-ci, nous suivrons le point de vue de Massimo et non celui de Laura.

Si ce choix se confirme, j’ai hâte de découvrir l’histoire à travers les pensées et les sentiments de ce personnage qui, une fois encore, se dévoile bien plus complexe et torturé qu’il n’y parait. J’ai vraiment pris plaisir à faire davantage connaissance avec ce maître de la mafia, prêt à tout pour maintenir Laura et ses fidèles en sécurité. Ainsi et dans ce second tome il n’est simplement plus question de l’homme d’affaire riche et puissant à qui tout lui est dû et que rien ne semble arrêter. Ses forces mais surtout ses faiblesses sont constamment mis en lumière, faisant de lui un personnage attachant au final. Malheureusement et à l’inverse, je n’ai pas ressenti d’évolution concernant notre héroïne. Je trouve cela regrettable étant donné sa nouvelle et future position au sein de ce clan. J’aurais apprécié que Blanka Lipińska lui apporte un côté beaucoup moins frivole et bien plus sérieux. C’est seulement dans les derniers chapitres que cette dernière comprend enfin sa situation. Malgré tout, Laura reste elle aussi attachante et je suis content d’être parvenu à ressentir au cours de ma lecture un certain affect les concernant. Je n’irais pas jusqu’à affirmer que j’ai vibré au rythme de celle-ci mais je ne suis pas resté impassible face à cette romance. De plus, l’auteure n’hésite pas à mettre en avant quelques personnages secondaires dont le frère de Massimo, Domenico et Olga, la meilleure amie de Laura. J’ai été très vite convaincu par là dynamique drôle et légère de ce tandem et bien que beaucoup trop prévisible, je suis plus que satisfait de l’évolution de cette nouvelle relation.

Ce second volet est bien meilleur que son prédécesseur. J’ai adoré la tournure opérée par Blanka Lipińska. Cette dernière offre une suite à l’évolution conséquente, dans laquelle est développé son univers pour un résultat détonant et dynamique et ce jusqu’au final explosif qui promet un dernier tome bouillant et foudroyant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s