Classique

Evelina de Frances Burney

Note : ★★★☆☆ — « Evelina est donc une lecture en demie teinte qui me laisse un goût de trop. En effet, la satire est beaucoup trop extrapolée et finit par ne devenir qu’une caricature de ce que souhaite dénoncer l’auteure. La faute à des personnages bien trop stéréotypés, se dévoilant assez peu fouillés et approfondis. »

lalocataire

Résumé :
Fanny Burney emprunte la forme épistolaire des grandes œuvres de Richardson pour nous raconter l’entrée d’une jeune provinciale de dix-sept ans dans la haute société londonienne. L’intrigue progresse d’incidents cocasses en menues catastrophes, jusqu’au terme de ce voyage initiatique où l’amour et l’estime triomphent du préjugé de classe. On reconnaît là le thème auquel Jane Austen donnera une éclatante illustration dans Orgueil et préjugés quelque trente ans plus tard.

Chronique :
Présentée comme une plume inspirante de Jane Austen, j’avais hâte de découvrir l’une des œuvres de Frances Burney et bien qu’Evelina me semblait alléchant, je ressors plus que mitigé de ma lecture.

La faute à une héroïne beaucoup trop naïve et crédule pour me charmer et l’émouvoir un minimum. Je m’attendais à retrouver une héroïne bien plus fouillée et aboutie que cette jeune femme présentée. Je veux bien admettre que cette dernière est d’une innocence pure et sincère mais certaines situations et certaines de ses réactions m’ont paru bien trop burlesques et poussées à l’extrême pour me paraître crédible et plausible. Je trouve cela dommage car les premières pages me laissaient entrevoir un personnage drôle et sensible, à l’image des héroïnes des classiques d’antan mais Frances Burley n’est pas parvenue à offrir une évolution considérable et époustouflante à son héroïne. Le constat reste d’ailleurs le même avec l’importante palette de protagonistes dévoilée. Aucun ne sort réellement du lot ni semble se démarquer. L’auteure se contente de livrer des personnages tous plus caricaturés les uns que les autres pour pousser son message à l’extrême.

Un message d’ailleurs lui aussi traité avec assez peu d’intérêt finalement. Présentée comme un roman satirique, je n’ai malheureusement pas retrouvé tout le mordant et l’ironie que j’affectionne dans dans ce genre littéraire. La faute, une fois de plus, à un caractère beaucoup trop exacerbé des nombreuses caricatures et autres stéréotypes dévoilés par Frances Burney. J’ai donc suivi sans grande interêt les aventures sentimentales et la découverte de la vie citadine de notre héroïne. Ce ressenti a créé quelques longueurs de lecteurs malgré une plume et un style des plus fluide et facile d’accès. Néanmoins, je dois bien admettre avoir apprécié les grandes lignes de cette intrigue même si celle-ci est bien loin d’être mémorable. Finalement, seul la forme d’Evelina m’a séduit. Lisant que très rarement des œuvres épistolaires, je suis toujours admiratif du travail effectué par un auteur autour de quelques lettres semble-t-il. Ce procède m’a permis de me donner envie de terminer ma lecture et malgré une fin des plus prévisible, j’ai apprécié comment l’auteure l’apportait à son lectorat.

Evelina est donc une lecture en demie teinte qui me laisse un goût de trop. En effet, la satire est beaucoup trop extrapolée et finit par ne devenir qu’une caricature de ce que souhaite dénoncer l’auteure. La faute à des personnages bien trop stéréotypés, se dévoilant assez peu fouillés et approfondis.

2 commentaires sur “Evelina de Frances Burney

  1. C’est rare de voir des déceptions chez toi, alors j’en suis la première désolée.
    Par contre, ce que tu pointes est rédhibitoire pour moi, donc je passerai mon tour. Mais après tout on ne peut pas tout aimer et parfois les styles/narrations d’un autre siècle peuvent être un vrai frein…

    J’aime

    1. Je suis le premier étonné du fait que Jane Austen semble s’être fortement inspirée de cette auteure. Malheureusement cela n’a pas fonctionné avec moi mais peut-être qu’une autre de ses œuvres parviendra à me convaincre 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.