Historique·Romance

Croisades, tome 5 : Le Myosotis et l’Aigle de Penny Watson Webb

Note : ★★★★★ — « Penny Watson Webb dévoile un nouveau volet efficace et addictif malgré un manque de passion me concernant. Je m’attendais à retrouver une nouvelle sensibilité apportée par le point de vue féminin présenté quand bien même le résultat n’a pas été au rendez-vous. Néanmoins, j’ai apprécié suivre les traces de Margaux ainsi que découvrir l’idylle entre celle-ci et Quentin. »


Entre rêve d’Occident et nuits d’Orient.

Résumé :
Gand, 1212
Vive et passionnée, Margaux de Tonnerre ne se laisse dicter sa conduite par personne. Et certainement pas par Quentin de Préaux, le Normand allié aux Anglais qui vient de l’enlever !
Il a juré de faire tomber le roi de France, et de tuer le père de Margaux pour venger la mort du sien. Elle est l’otage idéal pour faire plier ses ennemis, et plus encore s’il l’épouse : la Couronne française comme les Tonnerre seront forcés de l’écouter.
Margaux a beau tempêter et chercher à s’enfuir par mille stratagèmes, l’Aigle de Rouen la tient fermement entre ses serres. Et elle se surprend malgré elle à succomber aux yeux bleus qui brûlent de passion lorsqu’ils se posent sur elle…

Chronique :
Ayant plus qu’adorer les précédents volets et pensant la série clôturée, j’ai été plus que joie de découvrir qu’un dernier tome dédié à Margaux la cadette du clan Tonnerre allait voir le jour. D’autant plus que j’étais impatient de découvrir une nouvelle aventure loin des Croisades habituelles et portées cette fois-ci par une voix féminine.

Si le changement de point de vue se veut rafraîchissant et offre un nouveau souffle à la romance dévoilée, je dois bien avouer que celle-ci m’a semblé parfois manquer de piquant et de passion en comparaison des précédentes. Sans pour autant m’être ennuyé, j’avoue avoir manqué de vibration et d’émotions. Surtout que l’aperçu précédemment amorcé par Penny Watson Webb laissait entrevoir une héroïne indépendante et forte de caractère et j’aurais voulu que ces traits de caractères se dessinent davantage dans ce nouveau portrait. Sans pour autant manquer de vivacité et d’audace, Margaux se dévoile au final assez peu emportée malgré une espièglerie succulente et séduisante à lire. Cette dernière ne cessera de prendre un malin plaisir à rendre chèvre son tortionnaire, Quentin de Préaux, un jeune normand, ennemi au trône et qui cherche à travers ce mariage arrangé à se venger de la famille de sa jeune concubine. Commence alors pour nos supposés ennemis un véritable jeu du chat et la souris, offrant une romance divertissante et régalante à souhait.

Ainsi et à nouveau, le style de Penny Watson Webb se lit avec facilité et efficacité. Son style se démontre toujours aussi addictif et ce volet se lit avec une extrême fluidité. Mieux encore, celle-ci rebat ses cartes en dévoilant un nouveau conflit géopolitique, opposant cette fois-ci la France et l’Angleterre, avec pertinence et intérêt. Bien que les jeux de cour ne m’aient pas autant emporté que les précédentes Croisades, j’ai apprécié en apprendre davantage sur cette période de notre histoire qui se veut dépeint avec richesse et détails. L’auteure démontre une fois de plus tout le travail effectué quant à son cadre historique, son intrigue ainsi que son histoire d’amour dévoilés qui se veulent pertinentes et plausibles au possible. Mieux encore et ultime volet oblige, cette dernière réunit tous les précédents personnages pour un touchant au revoir. La boucle est bouclée et je suis plus que satisfait de la fin opérée et laissant l’imagination du lecteur à son paroxysme. C’est pourquoi, je ne serais pas contre retrouver cet attachant clan aux valeurs pures et chaleureuses à l’aide des nouveaux héritiers de cette dynastie.

Enfin, Penny Watson Webb dévoile un nouveau volet efficace et addictif malgré un manque de passion me concernant. Je m’attendais à retrouver une nouvelle sensibilité apportée par le point de vue féminin présenté quand bien même le résultat n’a pas été au rendez-vous. Néanmoins, j’ai apprécié suivre les traces de Margaux ainsi que découvrir l’idylle entre celle-ci et Quentin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.