Fantasy·Jeunesse

Librairy Jumpers, tome 1 : La Voleuse de secrets de Brenda Drake

Note : ★★★☆☆ — « Je ne suis pas certain d’avoir le temps et l’envie de continuer cette série littéraire aux belles promesses sur papier mais qui a raisonné en demie teinte me concernant. Seule la richesse du monde et le style d’écriture de l’auteure sauvent légèrement la donne mais suffisent-ils à faire pencher la balance ? »

Résumé :
Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…
La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…
Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

Chronique :
Dans ma PAL depuis sa sortie initiale, j’ai décidé de profiter du Flowers Books Challenge pour enfin tenter l’expérience. J’étais assez impatient de découvrir l’univers fantastique de Brenda Drake qui se voulait prometteur grâce à la place privilégiée des bibliothèques et des livres au sein de celui-ci.

Finalement, cet attrait se révèle en demie teinte tante l’auteure n’exploite cet aspect de manières bien trop superficielles et ponctuées. Heureusement que cette dernière cache bien plus d’un tour dans son sac et dévoile aux lecteurs un monde à la fois riche et complexe malgré des explications parfois mal amenées et brouillonnes. Pour autant, j’ai apprécié retrouver tout un monde peupler de sorciers et autres éléments fantastiques mais je regrette un manque d’intérêt au final. Sans pour autant manquer d’action et de rythme et aussi intrigante l’intrigue soit-elle, je n’ai ni été captivé ni passionné comme je pensais et aurais voulu l’être lors de ma lecture. La faute à l’utilisation abusée de codes usés et déjà vus dans ce genre littéraire. Celle-ci s’accapare sans retenue de tous les clichés du roman jeunesse pour offrir un résultat bien trop fouillé et condensé à la fois. Ainsi, je n’ai été que trop peu de fois surpris et j’ai très rapidement décelé la finalité de ce volet servent d’introduction à son univers imaginé. Pire encore, je n’ai cessé de comparer cette lecture à celle de The Mortal Instruments. J’ai eu comme l’impression de découvrir une simple copie de l’œuvre de Cassandra Clare par bien des aspects. Néanmoins et à sa décharge, la plume de Brenda Drake se démontre fluide et son style hautement visuel, offrant un confort de lecture indéniable et louable.

Cependant et quand bien même j’aurais voulu que cette lecture fonctionne du côté des personnages, ce ne fut pas le cas. Je ne suis pas parvenu à m’attacher ni a totalement apprécier Gianna dont le caractère soupe au lait m’a quelque fois agacé. Sa construction et son évolution ne brillent pas non plus pour son originalité. Notre héroïne en herbe se voit découvrir des pouvoirs et un monde qui lui était jusqu’à présent inconnu et se voit plongée au sein d’une mystérieuse prophétie. Jusque là rien d’inhabituel exceptée sa capacité hors du commun à s’adapter à toutes ces découvertes débordantes de dangers et d’insécurité. En ce sens, il m’a semblé que Brenda Drake ait quelque peu manquer de nuances et de finesse dans l’évolution de son personnage principal. Le constat reste d’ailleurs de même augures quant aux autres protagonistes. En particulier Arik pour qui notre jeune demoiselle craquera dès le premier regard. Je ne suis pas contre les parties romantique et la romance ne m’aurait pas dérangé si cette dernière n’avait pas introduit un nouveau et usuel triangle amoureux vu et revu. Ainsi, aucun des nombreux personnages dévoilés n’est parvenu à se démarquer et à m’interpeller un minimum et se dévoilent à l’image de l’intrigue, surfaits par moments.

C’est pourquoi, je ne suis pas certain d’avoir le temps et l’envie de continuer cette série littéraire aux belles promesses sur papier mais qui a raisonné en demie teinte me concernant. Seule la richesse du monde et le style d’écriture de l’auteure sauvent légèrement la donne mais suffisent ils à faire pencher la balance ?

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Flowers Books Challenge – 2022 : Catégorie Lavande.

11 commentaires sur “Librairy Jumpers, tome 1 : La Voleuse de secrets de Brenda Drake

  1. Dès sa sortie, ce livre ne me faisait pas envie, ta chronique me conforte dans mon idée. Une saga peut en rappeler une autre, il ne peut pas y avoir de l’originalité de partout, mais quand tous les codes du genre sont là, c’est vite lassant.

    J’aime

    1. C’est exactement ça. Si encore l’auteure parvenait à s’émanciper un minimum pour rendre son écrit pertinent, je n’aurais pas été contre mais là le résultat est bien trop juste.

      J’aime

  2. J’ai ce tome 1 dans ma pal depuis quelque temps déjà mais ta chronique ne me donne pas envie de l’en sortir 😉 J’avais en tout cas de grandes espérances sur cette saga, elle me semblait d’assez bonne qualité quand je lisais le résumé. Cependant, ce que tu dis sur les clichés et le manque de finesse des personnages me refroidit. En tout cas l’histoire a l’air divertissante mais pas révolutionnaire… ! J’espère que ta prochaine lecture sera meilleure.

    J’aime

    1. Je te rassure que j’ai été aussi déçu que toi ! L’univers des bibliothèques et des livres me donnait vraiment envie mais cela reste bien trop maigre. L’auteure se contente d’user et d’abuser des codes de la jeunesse et cela reste fort regrettable tant elle ne parvient pas à s’émanciper un minima.
      J’ai vraiment eu l’impression de lire une pâle copie des prémices de TMI.

      Merci à toi et je l’espère également 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Avec l’impression de lire une copie d’une saga que tu as adoré, ça rend la lecture un peu plus décevante. Dommage le résumé avait l’air bien sympathique, mais on sent que tu as le sentiment de déjà vu et revu avec ce roman.

    J’aime

  4. Le concept de départ avait l’air intéressant, mais au vu du résumé et de ton avis, ce n’est pas une lecture pour moi. Dommage.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.