Chroniques de Steven·Fantasy

Shadowscent, tome 1 : Le parfum de l’ombre de P. M. Freestone

Note : ★★★★★ — « Ce premier tome a tout pour séduire les amateurs de Fantasy. En tous cas cela a fonctionné avec moi. Je ressors enchanté de cette lecture et il me tarde de découvrir la suite et conclusion de cette duologie qui transpire de fraîcheur. »

Le problème, c’est que dans une guerre, il n’y a pas de vainqueurs : juste des survivants.

Résumé :
Dans l’empire d’Armatesh, les parfums sont sacrés. Nectar des dieux, ils sont la clé de tout pouvoir et l’objet de toutes les convoitises et des secrets les mieux protégés. Ils peuvent vous guérir ou… vous anéantir.
Rakel, jeune apprentie parfumeuse, se rend dans la capitale de l’empire pour parfaire sa formation et ainsi, peut-être, trouver le moyen de guérir son père malade. Mais le prince est victime d’un empoisonnement et Rakel, qui se trouvait sur le lieu du crime, est accusée à tort. Obligée de fuir pour sauver sa peau, la jeune fille n’a qu’un but : prouver son innocence. Mais pour y parvenir, il lui faut d’abord découvrir la recette du mystérieux poison utilisé pour tuer le prince et en inventer l’antidote.
Son voyage à travers l’empire aux côtés de Ash, jeune garde du corps du prince convaincu de son innocence, la conduira aux confins des territoires connus.
Il en va de sa vie, mais aussi de celui de l’empire et de la paix, de plus en plus fragile, qui y règne depuis des siècles.
Car le secret du poison pourrait cacher un complot démoniaque hérité de très anciennes et obscures rivalités…

Chronique :
Shadowscent faisait partie de ma PAL depuis le jour de sa sortie et me faisait de l’œil depuis quelque temps. Après avoir été assez déçu de ma dernière lecture du catalogue de La Martinière, j’ai voulu retenter ma chance et cette fois-ci je suis totalement charmé.

Ce premier tome introduit un univers et une mythologie totalement inédits pour ma part. Après bon nombres de lectures dans lesquels les héros détiennent des dons surnaturels lus et relus, j’ai été surpris par ceux présentés par l’auteure. En effet, le sens de l’odorat est mis à l’honneur dans cette saga et j’ai trouvé l’idée totalement brillante et parfaitement réussie. J’irais jusqu’à dire que certains de ces arôme sont parvenus à se concrétiser pendant ma lecture. Je suis toujours émerveillé de pouvoir m’imaginer milles et unes contrées mais je l’ai été encore plus lorsque de doux parfums sont venus à moi et rien que pour ça, je ne peux que recommander ce premier chapitre pour son résultat atypique.

Bien entendu, tout n’est pas qu’odeur et effluve. En effet, P. M. Freestone dépeint un univers et une mythologie variés et denses que j’ai aimé découvrir. Quand bien même sa richesse est conséquente, je n’ai eu aucune difficulté à me plonger dans cette lecture du fait des nombreux détails apportés par l’auteure. Tout est fait pour que le lecteur aborde ce roman avec facilité et familiarité. Il faut dire que le style de cette dernière se dévoile simple et efficace ce qui permet un rythme et une facilité de lecture conséquents. Ainsi, je n’ai pas vu les pages défiler et la finalité de ce premier volet me laisse pantelant. L’auteure répond a beaucoup de nos questions mais nous laisse encore tant de réponses à découvrir.

En ce qui concerne les personnages peuplant Shadowscent, je les ai tout simplement adorés et bien qu’ils se dévoilent assez communs au genre littéraire, Rakel et Ash remplissent parfaitement leurs rôles. J’ai avant tout apprécié la dynamique de ce duo. Entre amitié et méfiance leurs cœurs et le mien balancent. Cette subtilité en ce qui concerne les sentiments est vraiment rafraîchissante et casse les codes. En effet, l’auteure ne suit pas les voies de la romance facile et déjà-vu. Ainsi les nombreuses interactions de nos deux compères sont d’une délicieuse justesse et d’une extrême délicatesse.

Concrètement, ce premier tome a tout pour séduire les amateurs de Fantasy. En tous cas cela a fonctionné avec moi. Je ressors enchanté de cette lecture et il me tarde de découvrir la suite et conclusion de cette duologie qui transpire de fraîcheur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s