Chroniques de Steven·Science-fiction

The Bone season : Saison d’os, tome 1 de Samantha Shannon

Note : ★★★★★ — « Avec Saison d’Os, Samantha Shannon introduit un univers doté d’une mythologie futuriste, à la richesse incroyable, parfois assez complexe à comprendre mais totalement immersif. Appuyée de personnages charismatiques et attachants, l’auteure laisse entrevoir le début d’une saga plus que prometteuse. Je me languis déjà d’avoir la suite entre mes mains. »

Dans un monde totalitaire et dangereux, une réveuse va démarrer une révolution.

Résumé :
Paige travaille pour une organisation criminelle souterraine dans les rues de Scion-Londres, où elle récolte des informations en pénétrant dans l’esprit des gens. Car Paige est une marcherêve, une clairvoyante, et selon les règles de Scion, son existence même est déjà une trahison.
Poursuivie puis arrêtée, elle est déportée vers une colonie pénitentiaire sur l’ancien territoire d’Oxford secrètement occupé par les réphaïm, une race venue d’un autre monde qui récolte et utilise les clairvoyants à ses propres fins.
Paige se retrouve assignée au mystérieux gouverneur Arcturus. Celui-ci devient son maître. Son formateur. Son ennemi naturel. À ses côtés, elle va devoir apprendre à développer son pouvoir pour servir ses ravisseurs, mais surtout pour s’échapper de ce sinistre endroit où elle semble promise à une mort certaine…

Chronique :

Il me doit, avant de commencer cette chronique, de remercier les éditions De Saxus d’avoir décidé de rééditer ce premier tome et d’éditer la suite de cette magistrale saga. En effet, ma lecture initiale remonte à 2014 lors de la sortie de ce premier volet. Depuis, je l’ai déjà lu un certain nombre de fois mais je me devais de me le procurer et de le lire à nouveau afin de soutenir au mieux cette initiative.

Il faut dire qu’il y a énormément de potentiel dans ce volume. A commencer par l’univers créé par Samantha Shannon. Bien qu’assez complexe durant les premiers chapitres, celle-ci développe un univers futuriste riche et passionnant dans lequel les dangers sont nombreux et les apparences bien souvent trompeuses. Je m’inquiétais surtout de ne pas réussir à me repérer dans son univers du fait que celui-ci est construit sur une intrigue majoritairement immatérielle et assez spirituelle. Fort heureusement, à l’aide de ses nombreuses explications et autres détails je me suis parfaitement immergé au sein de cette société. J’ai suivi l’histoire avec intérêt et chaque révélation me donnait envie de poursuivre jusqu’à la dernière page qui m’a laissé sur ma faim. Qu’il me parait loin le printemps prochain pour enfin savoir ce que nous réserve Samantha Shannon.
Néanmoins et malgré mon engouement, je pense que ce roman ne plaira pas à tous et qu’il faut avant tout apprécier la science fiction avant de se jeter dans l’univers de The Bone Season du fait de sa complexe et riche mythologie.

De plus, les personnages peuplant ce récit sont à l’image du reste et sont d’une abondance incroyable. Commençons par notre héroïne, Paige, qui tente de survivre au sein de Scion, cette société dans laquelle celle-ci n’a pas sa place à cause de son don surnaturel. J’ai apprécié son tempérament assez abrupt et son côté casse cou. Même face au danger elle n’hésite pas une seule seconde et c’est une véritable combattante qui nous est présentée. Malgré cet aspect, elle n’en reste pas loin très loyale ce qui lui donne un côté attachant. J’ai aimé découvrir quelle était sa nature, ainsi que son évolution au fil des chapitres, tout comme j’ai apprécié la relation qu’elle entretient avec son ravisseur, le gouverneur Arcturus.
Ce personnage est d’une subtilité incroyable. Mystérieux et sombre au possible, je ne sais encore que quel côté penche ce dernier. Bon ou mauvais la barrière n’a jamais été aussi fine. J’apprécie vraiment cette complexité qui est bien rare de nos jours. Ainsi, il réserve son lot de surprises et je ne sais pas encore si je l’apprécie totalement. Je reste sur ma réserve et attends les prochains tomes pour parvenir à me décider. Pour autant, comme je le disais, la relation entre ces personnages est divertissante et passionnante à suivre. Loin des clichés, tous les deux se découvrent et apprennent à se connaître tout au long de ce volet sans pour autant tomber dans la romance, ce qui permet à Samantha Shannon de se démarquer des autres romans du genre.

Avec Saison d’Os, Samantha Shannon introduit un univers doté d’une mythologie futuriste, à la richesse incroyable, parfois assez complexe à comprendre mais totalement immersif. Appuyée de personnages charismatiques et attachants, l’auteure laisse entrevoir le début d’une saga plus que prometteuse. Je me languis déjà d’avoir la suite entre mes mains.

17 commentaires sur “The Bone season : Saison d’os, tome 1 de Samantha Shannon

  1. Décidément tes lectures sont très similaires au miennes ! Je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sur ce livre précisément mais ma confiance envers les éditions De Saxus fait que je pourrais me lancer dans chacune de leurs parutions les yeux fermés. C’est d’ailleurs la première fois que je lis un résumé de ce roman, résumé qui me donne autant envie que ta critique. Le tout me semble encore très abstrait mais je pense que c’est ce qui fait à première vue le charme de ce roman.

    J'aime

    1. J’ai découvert ce livre à la sa première sortie et je me souviens à l’époque avoir détesté et maudit J’ai Lu pour avoir stoppé sa traduction. Alors quand j’ai su que De Saxus reprenait le flambeau j’étais aux anges. Surtout qu’ils ont traduit l’autre petite de Samantha Shannon. Bien qu’ils débutent, cette maison d’édition n’a rien à envier aux autres catalogues. Rien que pour la découverte de Nevernight que je te recommande je les vénère !

      J'aime

  2. Les parutions de Saxus m’intriguent vraiment, je viens de me procurer La Neuvième Maison et Nevernight. The Bone Season me faisait envie à sa sortie française et finalement, je l’ai oublié. Mais ce que tu écris sur l’univers et sa complexité me donne envie.

    J'aime

    1. Personnellement La Neuvième Maison c’est soit ça passe soit ça casse. Chez moi ça a cassé, j’ai trouvé divertissante cette lecture mais sans plus, il y a trop de longueurs par moments on avance pas ! Par contre Nevernight, coup de cœur de l’année. De l’univers, aux personnages j’ai tout adoré. Pour TBS, as-tu lu le Prieuré de l’Oranger ?

      J'aime

      1. Dommage pour La Neuvième Maison… Mais vu que j’ai adoré Six of crows, j’ai bien envie de voir ce que fait l’auteure dans un autre genre.
        Non, je l’ai pas lu Le Prieuré de l’Oranger, je suis plus intéressée pour le moment par les deux que j’ai cité, mais pourquoi pas après. Je lis majoritairement que des bons avis dessus.

        J'aime

      2. Et pourtant, c’est vraiment bien ! La bande d’anti-héros fonctionne bien même si les personnages sont tous très différents et ils sont tous bien exploités même si certains sont mis plus en avant. Pour l’univers, c’est plutôt bien ficelé avec magie, guerre qui se profile, expérimentations, guerre de « gangs »,…

        J'aime

      3. Je sais bien, surtout qu’il fait l’unanimité sur la toile mais je n’arrive pas à trouver le bon moment pour le lire. Je suis jamais dans le bon mood j’ai l’impression.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s