Chroniques de Steven·Fantasy·Jeunesse

Le Royaume Assassiné d’Alexandra Christo

Note : ★★★★★ — « Ce roman est une véritable surprise. J’ai tout simplement adoré voguer en compagnie de Lira et d’Elian. De plus, Alexandra Christo délivre bien plus qu’une simple réécriture et offre un véritable page-tuner à l’univers et à la mythologie travaillés. J’ai hâte de découvrir ses autres écrits. »

Résumé :
La princesse Lira fait partie de la royauté des sirènes, et c’est la plus létale de tous. Elle possède le cœur de dix-sept princes dans sa collection et est vénérée à travers les mers. Jusqu’à ce qu’un coup du sort la force à tuer l’un des siens. Pour punir sa fille, la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle hait le plus au monde : une humaine. Privée de sa voix, Lira a jusqu’au solstice d’hiver pour délivrer le cœur du Prince Elian de la Reine des Mers, au risque de rester humaine pour toujours.
L’océan est le seul lieu que le Prince Elian considère comme chez lui, même s’il est l’héritier du plus puissant royaume au monde. Chasser les sirènes est davantage pour lui qu’un répugnant passe-temps, c’est sa vocation. Lorsqu’il vient en aide à une femme sur le point de se noyer, elle se révèle être bien plus que son apparence ne le laisse supposer. Elle fait la promesse de l’aider à trouver le moyen de détruire les sirènes pour de bon. Mais peut-il lui faire confiance ? Et à combien de pactes Elian va-t-il devoir consentir pour éliminer le pire ennemi de l’humanité ?

Chronique :
Lors de l’annonce de la sortie de ce roman j’ai été très excité par son résumé même si je craignais de ne pas totalement l’apprécier du fait qu’il s’agissait d’une réécriture. Je m’explique, j’ai du mal avec les adaptations et autres réécritures car bien souvent, je ne parviens pas à détacher de l’œuvre initiale. Pour autant, j’ai bien vite oublié ce que je connaissais du film de La Petite Sirène tellement j’ai été pris dans les divins tourbillons de la plume de l’auteure.

En effet, celle-ci offre un univers totalement unique et travaillé. Ainsi, cette dernière parvient aisément à se défaire de celui bien connu du grand public. Elle apporte une dimension mythologique incroyable et palpitante à découvrir. Finalement, l’océan regorge de secrets que j’ai adoré découvrir au fil de ma lecture. Mieux encore, son univers est sombre et violent ce qui m’a encore plus conquis. Les sirènes ne sont pas des êtres doux et sensibles mais se dévoilent être de véritables démons assoiffés de sang. Ainsi, l’action ne désemplit pas et c’est un véritable page-turner que j’ai eu entre les mains. Il n’y pas eu un seul instant où j’ai refermé ce roman sans avoir envie de m’y replonger aussitôt.
Il faut dire que la plume d’Alexandra Christo est directe et percutante à souhait. Elle ne passe pas par quatre chemins et mène le lecteur à la baguette, sinon plutôt la plume ! J’ai vraiment apprécié cette dynamique et je me suis laissé bercé aux gré des vagues que dis-je, au gré des pages. De plus, sa plume est si visuelle que je n’ai eu aucun mal à m’imager le monde qu’il m’a été ouvert. Sans oublier que malgré la noirceur de son œuvre, l’auteure n’hésite pas à glisser de succulents passages amusants qui m’ont plus d’une fois fait sourire.

Ainsi et tout comme j’ai été ravi de me laisser bercer, j’ai été encore plus ravi de me noyer en compagnie de Lira, notre princesse sirène à la soif de sang diabolique. J’ai adoré ce personnage à la fois cruel et sincère et à la fois doux et féroce. Si au départ celle-ci apparaît démoniaque et mauvaise son évolution en devient conséquente et intéressante. Je ne peux en dévoiler davantage mais je suis certain qu’elle saura charmer chaque lecteur. Une chose est certaine, son charisme envoûtant n’a pas fini de séduire.
C’est pourquoi le Prince Elian tombera très vite dans ses filets. Ce qui m’a le plus plu reste que même si leur relation est prévisible, elle n’en est pas moins plaisante à lire. Il faut dire quand plus d’être l’héritier de la couronne, Elian est un fin pirate tueur de sirènes. C’est pourquoi leurs interactions se sont dévoilées drôles et acerbes à lire. Je me suis tout simplement régalé de leur sarcasme et autres railleries.
De plus, beaucoup d’autres personnages plus farfelus les uns que les autres viennent accompagnés notre duo au sein de leur quête. J’ai vraiment pris plaisir à faire partir de cette bande de matelot avec laquelle j’ai tout simplement voyagé.

En conclusion, ce roman est une véritable surprise. J’ai tout simplement adoré voguer en compagnie de Lira et d’Elian. De plus, Alexandra Christo délivre bien plus qu’une simple réécriture et offre un véritable page-tuner à l’univers et à la mythologie travaillés. J’ai hâte de découvrir ses autres écrits.

6 commentaires sur “Le Royaume Assassiné d’Alexandra Christo

  1. Une surprise aussi pour moi. J’aime beaucoup les réécritures de contes, mais je partais avec quelques préjugés. Pourtant, j’ai beaucoup aimé ce roman, l’univers mis en place et les personnages.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s