Chroniques de Steven

Confusion de Cat Clarke

Note : ★★★★★ — « Confusion m’a totalement happé de par son univers sombre et oppressant et grâce à son héroïne torturée et attachante. J’ai adoré me faire piéger par la plume redoutable de Cat Clarke mais j’aurais apprécié obtenir plus de réponses à mes question quand bien même la finalité de ce roman est parvenue à me toucher. »


« La vie est un beau mensonge. »

Résumé :
Grace, 17 ans se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur le papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu’elle voue à Nat, et la lente dégradation de sa relation avec sa meilleure amie Sal. Mais Grace le sent, quelque chose manque encore. Quelque chose qu’elle cache…

Chronique :
Lorsque je me lance dans un roman de Cat Clarke je suis certain de passer par tout un panel d’émotions plus fortes les unes que les autres. Cependant ce sentiment de confusion qui me suit est totalement inédit et grisant. En effet cela fait quelques heures que j’ai fermé ce roman et je ne suis pas sûr d’avoir réellement saisi toutes les dimensions de sa finalité.

Comme à son habitude l’auteure nous offre le point de vue d’une héroïne torturée et écorchée vive que j’ai adoré suivre. Dès les premières pages le destin de Grace m’a interpellé et m’a rendu curieux. J’avais envie de comprendre et de savoir pourquoi Ethan la gardait en captivité et surtout dans quel but lui demander écrire encore et encore. Finalement l’écriture se dévoile être une véritable thérapie pour notre personnage principal et cela a fonctionné avec moi. À travers ses souvenirs, je me suis totalement attaché à Grace qui derrière son exubérance cache un profond mal-être. Ses soucis d’adolescence ont bien souvent fait écho à l’adolescent que j’ai pu être ce qui a accentué ce sentiment d’intimité. Mal dans sa peau, cette dernière se fera bien souvent du mal et seuls sa meilleure amies Sal et son premier amour, Nath semblent pouvoir la sauver.

Néanmoins dans un monde où les apparences sont trompeuses, je me suis tout simplement fait berner par la plume de Cat Clarke. J’ai beau être familier avec son style et le connaître à force de la lire, celle-ci parvient encore à me surprendre. C’est ce que j’aime tant avec cette auteure. Bien qu’elle laisse traîner des indices ici et là, je suis tellement concentré sur l’histoire de ses personnages que je ne les discerne que trop rarement. C’est sincèrement grisant que de se laisser aller jusqu’à la surprise la plus incroyable. Encore plus lorsque l’on sait que c’est le premier écrit de celle-ci et bien que je note une réelle évolution dans son travail, il n’en reste pas moins épatant.
De plus et à l’aide des confessions de son héroïne, Cat Clarke alterne entre présent et passé ce qui confère à ce roman une dimension rythmée. Cela m’a permis de maintenir mon éveil à chaque chapitre. C’est avec un style de nouveau hautement addictif que l’auteure nous conte son histoire et jusqu’à la dernière page j’ai été transporté dans un univers sombre, étrange et oppressant.
Par ailleurs cette finalité me laisse songeur et perplexe. Elle est si ouverte que chacun peut l’interpréter comme bon lui semble. Quand bien même j’apprécie ce choix, j’aurais apprécié avoir certaines réponses à mes questions. Surtout en ce qui concerne Ethan, le mystérieux ravisseur de Grace. Je n’arrive pas encore à cerner totalement ce personnage, est-il réel ou non ? Je pense qu’une seconde lecture me lisserait entrevoir quelques indices que je n’ai pas su déceler lors de celle-ci.

Ainsi, Confusion m’a totalement happé de par son univers sombre et oppressant et grâce à son héroïne torturée et attachante. J’ai adoré me faire piéger par la plume redoutable de Cat Clarke mais j’aurais apprécié obtenir plus de réponses à mes question quand bien même la finalité de ce roman est parvenue à me toucher.

8 commentaires sur “Confusion de Cat Clarke

  1. Je suis contente que tu aies adoré ce tome 🙂 Globalement, on a le même avis, et je te rejoins d’ailleurs sur ton opinion concernant la fin : l’auteure ne nous laisse effectivement que peu de réponses. D’habitude je n’aime pas les fins ouvertes, mais ici j’ai apprécié, car je pense que trop clarifier les événements nuit à la « magie » de l’histoire. Et Ethan, je pense qu’il n’existe pas : il m’a plus l’air d’une créature issue de l’imagination de Grace mais ce n’est qu’une interprétation parmi tant d’autres… Cassandra Clarke a sûrement conscience de laisser son lecteur dans le flou.

    J'aime

    1. J’aime moi aussi les fins ouvertes mais là c’est beaucoup trop mais beaucoup trop ouvert. Ethan peut-être tellement de chose et rien en même temps que c’est frustrant de ne pas avoir d’élément de réponse.
      Néanmoins, j’apprécie vraiment cette auteure et j’espère qu’elle retrouvera très les vites les librairies.

      Aimé par 1 personne

  2. C’est le seul livre de Cat Clarke et comme je te l’ai déjà dit, il ne m’a pas marqué. Je me souviens juste que je trouvais l’héroïne assez différente par rapport aux autres dans ce genre. Après, je pense que le style ne m’a pas convenu.

    J'aime

    1. Je peux comprendre car il s’agit de son premier roman mais je suis certain que dans tous ces titres au moins un devrait te plaire. J’hésite à te conseiller Cruelles et Revanche tellement je les ai adorés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s