Historique

Hamnet de Maggie O’Farrell

Note : ★★★★★ — Coup de ♥ — « L’œuvre de Maggie O’Farrell est une véritable révélation. Très attiré par ce roman, je ne m’attendais pas pour autant à tenir entre les mains un récit si puissant et poignant, porté par une plume émouvante ainsi qu’un style poétique qui ont fait de cette lecture un immense coup de cœur. »

Lauréat du Women’s prize for fiction 2020.

Résumé :
Un jour d’été 1596, dans la campagne anglaise, une petite fille tombe gravement malade. Son frère jumeau, Hamnet, part chercher de l’aide car aucun de leurs parents n’est à la maison…
Agnes, leur mère, n’est pourtant pas loin, en train de cueillir des herbes médicinales dans les champs alentour ; leur père est à Londres pour son travail ; tous deux inconscients de cette maladie, de cette ombre qui plane sur leur famille et menace de tout engloutir.
Porté par une écriture d’une beauté inouïe, ce nouveau roman de Maggie O’Farrell est la bouleversante histoire d’un frère et d’une sœur unis par un lien indéfectible, celle d’un couple atypique marqué par un deuil impossible. C’est aussi l’histoire d’une maladie « pestilentielle » qui se diffuse sur tout le continent. Mais c’est avant tout une magnifique histoire d’amour et le tendre portrait d’un petit garçon oublié par l’Histoire, qui inspira pourtant à son père, William Shakespeare, sa pièce la plus célèbre.

Chronique :
Depuis que j’ai découvert ce roman sur la toile, ce dernier m’obsédait littéralement. J’ai de suite été séduit par son délicieux résumé et du fait qu’il s’agissait d’une fiction à l’origine d’une des grandes œuvres de William Shakespeare, Hamlet. J’étais curieux de découvrir cette écriture du dessein de cette pièce ainsi que celui de la vie de son auteur.

En ce sens, il est indéniable d’affirmer que Maggie O’Farrell réussit avec force et brio à s’approprier une courte et pourtant si importante partie de la vie de ce poète connu à travers le monde pour ses pièces dramatiques et romantiques. Pour autant et malgré cette popularité, je ne m’étais jamais penché plus particulièrement sur la biographie de ce dernier et cela me semble être une grossière erreur tellement à la suite de cette lecture, celle-ci me semble passionnante et particulièrement poignante. Que j’ai aimé découvrir les origines de cet auteur ainsi que son mariage avec Agnès, issu d’un amour interdit et prohibé de tous que seul le véritable amour a rendu possible. Ainsi, de la force de leur amour et de leur union naîtront trois enfants dont les cadets et jumeaux, Judith et Hamnet Shakespeare. Malheureusement ce dernier décédera prématurément à un jeune âge et si les causes de sa mort semblent inconnues, Maggie O’Farrell s’inspire de l’épidémie de peste pour lui en incomber sa raison, raison plus que soupçonnée par d’autres. Cependant et bien que la mort rôde inévitablement sur son œuvre, c’est avec une immense beauté et une riche poésie que l’auteure traite de son sujet ainsi que celui du deuil porté par chaque personne en ce monde.

En ce sens, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour sa plume qui se dévoile être une véritable révélation. Son style m’a très vite emporté et je me suis très souvent retrouvé les larmes aux yeux face à sa prose à la beauté et à la poésie magnifiques et somptueuses. Ainsi, ses mots m’ont très rapidement touché et ont éveillé en moi de très fortes et vives émotions qui ne m’ont pas quitté un seul instant. Il est certain que son roman ne m’a pas laissé indifférent et qu’il m’a marqué de manière indélébile. A tel point que j’ai presque envie de réaliser dès maintenant une nouvelle lecture de ce mythe. Je ne sais comment réellement décrire mon attachement et mon ressenti face à Hamnet mais ces derniers sont forts et quasiment palpables. Étant quelqu’un d’émotif, il vrai que je suis facilement touché mais rarement à ce point. Il faut dire que je me suis extrêmement attaché à chaque personnage de cette famille qui se dessinent fortement touchants et réalistes. Qu’il s’agisse de l’altruisme ou de la douceur d’Agnès, de l’intrépidité et du courage de Hamnet ou bien encore de la clémence de William, chacun s’est dévoilé des plus humains et des plus entiers. J’ai fortement apprécié toute la chaleureusité et toute la bienveillance qui émane du travail de l’auteure. Sans artifice ni prétention, cette dernière nous offre un récit à la dimension puissante et poignante qui lui permet de rendre un joli et humble hommage à cet auteur qui l’a touché et fortement inspiré. Mieux encore et roman historique oblige, j’ai voyagé l’instant de cette lecture au sein de l’Angleterre que j’affectionne tant. Le récit évolue au XVIeme siècle et Maggie O’Farrell maîtrise parfaitement cette retranscription temporelle. J’ai aimé retrouver la naissance du choc des cultures entre la vie citadine et campagnarde, tout comme j’ai apprécié retrouver les conditions de vie des femmes de l’époque. Cependant et malgré son genre, j’ai trouvé l’héroïne de Hamnet parfaitement audacieuse et courageuse. En effet, Agnès officie auprès de la population en tant que guérisseuse grâce à ses dons et, au prémices de l’émergence de la nouvelle médecine, cette dévotion est vue d’un mauvais œil par beaucoup. C’est pourquoi, j’ai été admiratif de ses convictions et ses loyaux combats face à cette nouvelle science porteuse d’œillères.

Pour faire simple, l’œuvre de Maggie O’Farrell est une véritable révélation. Très attiré par ce roman, je ne m’attendais pas pour autant à tenir entre les mains un récit si puissant et poignant, porté par une plume émouvante ainsi qu’un style poétique qui ont fait de cette lecture un immense coup de cœur.

20 commentaires sur “Hamnet de Maggie O’Farrell

  1. Et voilà ! Tu m’as encore eu! J’ai acheté ce roman cet été ! La couverture est sublime, j’ai hésité après les Forestiers je me lance !!! Je vais devoir sortir les mouchoirs alors

    J'aime

    1. Je n’ai même pas envie de m’excuser tellement ce roman se doit d’être découvert et lu par la plus de monde possible. La couverture est aussi sublime que l’histoire !
      J’ai plus que hâte de découvrir ton avis pour le coup 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Ah je lis trop lentement ça m’énerve. Je suis plongée pour l’heure dans l’auberge de la Jamaïque. L’as-tu lu? C’est génial ? Je vais bien réussir à glisser cette lecture dans le Pumpkin Autumn Challenge. 🤔 Tu m’as eu!

        J'aime

      2. C’est tellement pénible quand tu n’arrives pas à lire au rythme que tu voudrais. Cela m’arrive parfois et je me sens vraiment frustré. Je ne connais pas mais vu ton enthousiasme, pourquoi pas.
        Si c’est pas pour le PAC, ça sera pour le cottagecore 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Comme tu le sais, ce roman est dans ma wish list, alors je suis ravie de lire ton avis et toutes ces émotions qui ont l’air d’avoir accompagné ta lecture ! Je sens que c’est le genre de livre qu’on prend le temps de déguster et de totalement vivre/ressentir… Quant à la dimension historique, le clivage campagne/ville et les conditions de vie des femmes à l’époque, ça m’intéresse toujours !

    J'aime

    1. C’est d’autant plus troublant et exaltant car je ne m’attendais pas à être autant emporté et submergé par la merveilleuse prose de l’auteure. J’avais déjà lu que sa plume était redoutable, mais à ce point non ! Je suis vraiment content de cette lecture qui en plus me donne envie de me pencher sur la vie et les œuvres de William Shakespeare.
      J’espère que Hamnet sera vite en ta possession afin de pouvoir découvrir ton ressenti face à cette magnifique œuvre !

      Aimé par 1 personne

      1. C’est souvent quand on ne s’y attend pas qu’un(e) auteur(e) arrive à nous faucher le cœur !
        Malheureusement, vu ma PAL, en ma possession est loin de signifier bientôt lu…

        J'aime

      2. C’est exactement ça et même si je m’y suis lancé avec conviction, je ne pensais pas en ressortir si troublé.

        Peu importe quand tu le liras, je serais ravi de lire ton avis.

        Aimé par 1 personne

      3. Merci 🙂
        J’en profite pour te poser unes question qui n’a rien à voir : j’ai voulu acheter Kiss of deception, mais les trois exemplaires dispo avec une erreur d’impression : il y a comme du texte à peine visible derrière le texte imprimé. Est-ce que tu as rencontré le même problème ? C’est pour savoir si je tente ailleurs ou si je laisse tomber et prends le livre audio comme je comptais le faire au départ…

        J'aime

      4. Alors tu fais bien de poser cette question car je n’en ai pas le souvenir et après vérification, mon exemplaire est imprimer sans défaut apparent. Je perçois juste très légèrement les lignes de l’autre côté de la page mais rien de bien méchant et habituel avec cette ME. Après si tu veux des photos, je peux t’en réaliser 😉

        Aimé par 1 personne

      5. J’ai en sainte horreur quand une maison d’édition rogne sur la qualité du papier surtout au prix du roman…
        Si ça ne te dérange pas à l’occasion, je veux bien une ou deux photos.

        J'aime

      6. Après cela n’est vraiment pas dérangeant à la lecture. Ce n’est pas comme les intégrales de Bragelonne par exemple mais je m’occupe des photos dans le week-end sans faute 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Superbe coup de coeur. Tu es très émouvant à lire et donc tu donnes diablement envie.
    J’ai toujours été fascinée par Shakespeare et son oeuvre. J’ai lu beaucoup de ses pièces, vu les films qui lui sont consacré et même lu le roman vaguement tiré de sa vie. Alors ce roman ne peut qu’atterrir chez moi.
    Maintenant le plus dur va être de résister à l’achat en grand format. Je ne suis pas sûre d’y parvenir…

    J'aime

    1. Et pourtant je n’ai pas réussi à mettre des mots sur toutes les merveilleuses émotions qui m’ont traversé avec vivacité et puissance !
      Je ne connaissais que très peu de chose sur la vie de William Shakespeare et grâce à ce roman j’ai envie d’en découvrir davantage, tant sur sa vie que sur ses œuvres. Je trouve cela remarquable qu’une fiction puisse ouvrir tant de possibilités par la suite.
      Je ne peux que t’encourager à découvrir rapidement ce roman et cette plume et ce peu importe le format. Parfois l’attente apporte du bon 😉

      Aimé par 1 personne

      1. C’est jamais simple de trouver les mots pour un coup de coeur, je trouve.
        Moi aussi il me fascine assez et je regrette vraiment qu’on n’ait pas ou peu de sources sur ses premières années v.v

        J'aime

      2. C’est qu’on a tellement à dire sur un coup de cœur qu’il est difficile de prioriser et de ne rien oublier.

        C’est dommage car jusqu’à ce livre, je n’avais jamais vraiment entendu parler de l’homme qu’il était.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s