Historique

Miss Austen de Gill Hornby

Note : ★★★★★ — « Sans être aussi raffiné qu’une oeuvre de Jane Austen, ce roman ne manque néanmoins pas d’élégance ni de finesse et ce malgré quelques difficultés temporelles. J’ai vraiment pris un incroyable plaisir à voguer au gré des souvenirs de Cassandra, cet être si aimant et attachant qui aura accompagné avec force et tendresse notre chère Jane Austen jusqu’à son dernier souffle. »


Inspiré par un mystère littéraire qui a longtemps intrigué les biographes et les universitaires, Miss Austen est un roman original, intense et complexe, sur les amours et la vie de Cassandra et Jane Austen.

Résumé :
En 1840, plus de vingt ans après la mort de Jane Austen, sa soeur, Cassandra, retourne dans le village de Kintbury pour séjourner chez Elizabeth Fowle, une amie de la famille. Elle sait que la correspondance d’Elizabeth, cachée dans un recoin du presbytère, contient de nombreuses lettres de Jane et probablement des secrets de famille qu’elle veut à tout prix protéger. Tout en se remémorant sa jeunesse et ses relations avec sa soeur adorée, elle isole les lettres les plus intimes. Elle se trouve alors devant un choix difficile : les détruire pour protéger la réputation de Jane, ou bien permettre à la postérité de savourer l’esprit brillant et acéré d’une autrice disparue trop jeune.

Chronique :
Jane Austen ayant eu un certain succès de son vivant, sa sœur aînée Cassandra a décidé de retrouver et de brûler une majorité de la correspondance entretenue entre les deux jeunes femmes. Est-ce pour éviter de ternir la si douce et bonne réputation de sa cadette où tout simplement par pudeur que cette décision a été prise ? Nous ne le saurons jamais mais peu importe c’est grâce à ce contexte que Gill Hornby nous livre une austenerie réussie et dont j’ai pris énormément de plaisir à découvrir.

Bien que fortement romancé, ce roman en partie biographique par certains aspects m’a permis d’en découvrir davantage sur la femme qu’était ou qu’avait pu être Jane Austen et j’ai adoré le portrait dessiné par l’auteur à travers le personnage de sa chère et tendre sœur Cassandra. C’est incroyable à quel point le lien qui unissait nos sœurs semble infaillible et indestructible. Ainsi, j’ai vraiment été réceptif et adorateur de cette intimité inébranlable et parfaitement touchante. Sans être totalement poignante, cette relation n’en est pas moins fortement émouvante et certaines parties m’ont vraiment ému. Je ne m’attendais pas à être autant saisi par cette lecture, preuve que l’auteure maîtrise parfaitement son sujet. D’autant plus que bien que majoritairement centré sur Jane et sa sœur, un bon nombre de personnages sont dévoilés et gravitent autour de nos héroïnes et même si j’en apprécié une très large partie, je regrette un manque d’approfondissement concernant certains. Il faut dire que Miss Austen est relativement court, trop court et que l’auteure a du faire certains choix j’imagine. Cependant et malgré ce léger manque, j’ai été surpris de retrouver une part de Jane Austen elle-même dans cette immense et pointilleuse fresque sociale dévoilée. Ainsi, j’ai trouvé que Gill Horny rendait un bel hommage à cette dernière. De plus et du fait des périodes historiques mentionnées, l’auteure parvient à dresser une louable critique de la société quant à la place des femmes en celle-ci et ce grâce aux jeunes Austen fières et indépendantes au possible. De plus et même si cela n’est plus à prouver, le doux caractère et la bonté de Jane Austen ne cessent d’être dépeints à merveille mais pour autant, c’est Cassandra qui brille le plus cette fois-ci. J’ai adoré ce personnage hautement attachant de part sa fidélité, sa loyauté et sa touchante tendresse envers sa cadette qu’elle seule semble comprendre totalement. Les sentiments liant cette sonorité sont à la limites palpables et offre une dimension humaine surprenante à ce roman.

Quant à son style et bien qu’il ne dessine pas pas aussi fin que celui de sa muse, Gill Horbny n’a pas à rougir de son travail que j’ai trouvé parfaitement réconfortant et des plus chaleureux à lire. Tout en mélancolie et en poésie, la plume de cette dernière se déguste non sans modestie et avec une grande facilité malgré un faux départ pour ma part. J’ai vraiment adoré l’ambiance particulière qui émane de son œuvre et que je trouve idéale pour la saison. Ce voyage à travers Kintbury m’a autant enchanté que mes précédentes visites des contrées nées de l’imagination de Jane Austen. Mention spéciale à la magnifique carte de ce bourg anglais mise à l’honneur en début d’ouvrage permettant une immersion encore plus poussée. Cependant et malgré mon enchantement, j’avoue avoir eu quelques difficultés à entrer pleinement au cœur de ce roman. La faute à un léger manque de clarté quant aux personnages et surtout aux liens qui unissent chacun mais aussi à cause des différentes temporalités parfois assez confuses. Ce manque de construction m’a parfois fait défaut et j’ai eu du mal à trouver mes repères temporels. Néanmoins et une au fois plonger au cœur du récit, ces maladresses s’effacent pour laisser place à une quête pertinente et parfaitement menée. Sans pour autant m’attendre à d’importantes révélations ni à la découverte d’incroyables secrets, j’ai vraiment aimé le fil conducteur de cette douce et tendre fiction. Avec simplicité et efficacité Gill Hornby m’a maintenu en haleine jusqu’à la dernière ligne qui laisse un goût de trop peu et qui me donne encore plus envie d’explorer la vie passionnante de Jane Austen.

Enfin et sans être aussi raffiné qu’une oeuvre de Jane Austen, ce roman ne manque néanmoins pas d’élégance ni de finesse et ce malgré quelques difficultés temporelles. J’ai vraiment pris un incroyable plaisir à voguer au gré des souvenirs de Cassandra, cet être si aimant et attachant qui aura accompagné avec force et tendresse notre chère Jane Austen jusqu’à son dernier souffle.

12 commentaires sur “Miss Austen de Gill Hornby

  1. Je ne connais pas encore assez l’oeuvre de Jane Austen pour vouloir me lancer dans ce livre même si découvrir le lien entre les deux soeurs me donne envie. Une occasion de vite me replonger dans la bibliographie d’Austen !

    J’aime

  2. Malgré tes petits bémols, ça a l’air d’être le genre de romans à lire quand on est fan de la très grande Jane Austen. À la lecture du résumé, je me serais pas attendue à ce qu’il y ait autant d’émotions….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.