Fantastique·Romance

La Dernière Anastasia de Tina Muir

Note : ★★★★☆ — « La Dernière Anastasia n’est finalement pas le roman que j’attendais. J’ai été assez déçu de me retrouver face à un récit d’aventure plutôt que fantastique même si le résultat se dévoile fortement addictif et très facile d’accès. Ainsi, seule la dernière partie alliant avec ingéniosité la véritable histoire des Romanov à l’intrigue du roman m’a totalement convaincu et happé dans son sillage. »
lalocataire

Résumé :
Il était une fois en Russie, à l’hiver 2018, une jeune femme du nom d’Anna. Son père l’avait emmenée vivre au plus profond de la forêt, dans une maison coupée du reste du monde pour la protéger d’une malédiction de sang pesant sur sa famille depuis des générations. Lorsque toute sa famille fut brutalement assassinée, seule la belle Anna aux cheveux d’or en réchappa, avec l’aide de la plus terrible des marraines, la Baba Yaga en personne…
Mais l’aide de la sorcière légendaire n’est jamais gratuite. Pour percer le secret macabre qui a détruit sa famille, remonter la piste des tueurs et satisfaire sa surnaturelle protectrice, Anna devra compter sur le preux chevalier mit sur sa route par la Baba Yaga. De cette rencontre entre Anna la survivante, ivre de chagrin et avide de réponses, et le beau Jervis, aventurier flegmatique dont l’apparente froideur cache une lourde blessure, naîtra un amour de glace et de feu. Mais seront-ils assez forts pour affronter le plus destructeur des secrets et payer son tribut à la Baba Yaga ?

Chronique :
C’est par pur hasard que je suis tombé sur ce roman qui m’a de suite intrigué grâce à son résumé alléchant et qui s’est démontré pile en phase avec mes envies de lectures actuelles, celles dédiées à la maison Romanov et leur tragique destinée. Pour autant, je m’attendais à découvrir une réécriture du sort de la princesse Anastasia mais j’étais bien loin du compte. Finalement, La Dernière Anastasia est avant tout un roman portée sur l’action plus que sur l’Histoire et encore moins sur le fantastique et le folklore dédiés aux contes russes.

Quand bien même cela m’a fortement déçu, je ne peux pour autant affirmer avoir exécré ma lecture tant celle-ci s’est dévoilée addictive et passionnante. J’ai fortement adoré la dimension chasse au trésor de ce roman qui se dévore avec avidité et intérêt. Dès le premier chapitre Tina Muir nous plonge dans un univers hostile et dicté par les ordres de la Baba Yaga, cette sorcière plus que populaire dans la mythologie russe. J’ai été très intrigué par ces parties de l’intrigue même si je regrette que cette dernière ne les présente de manières bien trop superficielles et succinctes à mon goût. Pourtant, le large aperçu de ce qu’aurait pu donner une telle dimension était bien plus que prometteur et me laisse songeur. Néanmoins et bien que les deux premières parties soient sur la traque et les combats, la dernière partie est celle qui m’a le plus enchanté. Enfin, je découvrais ce pourquoi ce roman m’avait attiré et pourquoi je m’étais lancé avec entrain dans cette lecture. Ainsi, les révélations apportées par l’auteure m’ont séduit au plus au point et j’ai totalement adoré comment cette dernière est parvenue à – enfin – mêler la tristement célèbre destinée des Romanov à l’intrigue de son roman. Avec efficacité et non sans facilité, les pièces du puzzle s’imbriquent avec efficience et rendement, offrant une conclusion pertinente et convaincante à découvrir.

Ainsi et finalement, La Dernière Anastasia est un curieux et atypique mélange d’action, de romance et de fantastique porté par des personnages hautement attachants et emphatiques. J’ai adoré découvrir les secrets et l’histoire d’Anna et Jervis ce duo aussi rythmé qu’explosif et bien que parfois certaines situations m’ont paru assez rocambolesques pour me paraitre totalement crédibles, j’ai adoré la dynamique et le punch de leurs succulentes interactions. Cependant, je ne sais encore si je n’ai pas préféré le couple secondaire formé par Joséphine et de Liam et placé sous la garde de notre jeune aventurier Jervis. Nos jeunes tourtereaux m’ont très vite amadoué grâce à leur bienveillance, leur délicatesse ainsi que leurs sincérité. A eux quatre, nos protagonistes n’ont pas fini de braver tous les dangers afin de rompre la malédiction de sang qui semble planer sur Anna et dont seule la Baba Yaga détient tous les secrets. C’est pourquoi, ce personnage se dévoile être un élément central à l’intrigue et un personnage important de ce roman et j’ai été très impressionné par la dimension humaine qu’est parvenue à lui conférer Tina Muir. Avec intérêt et, certes, parfois avec manque de minutie, cette dernière démontre tout son travail de recherche effectué afin de mettre en action cette mystérieuse et intrigante sorcière, figure marquante des contes russes qui cache bien des secrets.

En ce sens et malgré cette complexe mythologie, le style de l’auteure se dévoile d’une simplicité redoutable et à toutes épreuves. C’est pouruqoi, moi qui craignais l’autoédition, je suis plus que ravi de constater que le rendu et le travail sont de qualité malgré quelques maladresses concernant la tournure de certaines phrases ainsi qu’en ce qui concerne la typographie de manière générale. En effet, il m’a semblé retrouver quelques redondances qui m’ont parfois fait lever les yeux en l’air car selon moi ceux-ci alourdissaient le résultat final pourtant déjà si dense et développé. Peu importe et une fois passé outre ce désagrément, je suis content d’avoir découvert une plume talentueuse qui brille pas sa simplicité, sa fluidité et son romantisme poignant et saisissant. Je ne suis pas sûr de ressentir le besoin de découvrir d’autres de ses œuvres mais je suis quand même certain que son catalogue détient de très jolies et douces romances.

En conclusion, La Dernière Anastasia n’est finalement pas le roman que j’attendais. J’ai été assez déçu de me retrouver face à un récit d’aventure plutôt que fantastique même si le résultat se dévoile fortement addictif et très facile d’accès. Ainsi, seule la dernière partie alliant avec ingéniosité la véritable histoire des Romanov à l’intrigue du roman m’a totalement convaincu et happé dans son sillage.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Cold Winter Challenge 2021 : Menu Sorcellerie Hivernale – Catégorie Baba Yaga.

8 commentaires sur “La Dernière Anastasia de Tina Muir

  1. Avec un titre comme celui-ci, je ne m’attendais pas à trouver une sorcière dans le résumé. Mais si je comprend bien, ce n’est pas un élément capital de cette lecture ? L’ensemble aventure, fantastique, en tout cas semble alléchant malgré les redondances dont tu fais part. Il y a parfois de belles découverte dans l’auto édition. 😊

    J’aime

    1. Alors ma chronique n’est peut-être pas assez clair car effectivement la place de Baba Yaha reste importante et est l’élément centrale de cette chasse/traque.
      J’ai apprécié ce mélange d’aventure et de fantastique mais je m’attendais à autre chose, un peu dans le style de ma dernière lecture : L’Ours et le Rossignol qui m’a plus convaincu la partie Romanov en moins bien entendu 😉

      Aimé par 1 personne

      1. C’est sûrement moi qui est mal interprété tes dires, ne t’en fais pas 🙂 En faite, tu parlais surement de la manière dont l’auteure présentent les passages en question, mais le personnage de Baba Yaga est bien présent. Erreur d’interprétation de ma part 🤭

        J’aime

    1. Effectivement, l’intrigue et prenante et palpitante mais je m’attendais à une certaine réécriture de l’histoire de la princesse Anastasia et il m’aura fallu attendre la dernière partie pour enfin découvrir ce que je recherchais 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.