Fantastique·Historique

Trilogie d’une Nuit d’Hiver, tome 3 de Katherine Arden

Note : ★★★★★ — « Ce troisième tome se dessine être le point culminant et une incroyable jonction des deux précédents volets. Ainsi, Katherine Arden nous offre et livre ce qu’il y a de mieux dans chacune de ses œuvres et apporte un récit oscillant entre fantastique et historique à merveille et dont la limite entre la réalité et la mythologie est si fine qu’elle m’a parue bien souvent invisible, magique pour ainsi dire ! »
lalocataire
On y retrouve la poésie, la magie et la sombre cruauté des contes russes qui ont fait le succès de la série dans le monde entier.

Résumé :
Moscou se relève difficilement d’un terrible incendie. Le grand-prince est fou de rage et les habitants exigent des explications. Ils cherchent, surtout, quelqu’un sur qui rejeter la faute. Vassia, avec ses étranges pouvoirs, fait une coupable idéale. Parviendra-t-elle à échapper à la fureur populaire, aiguillonnée par père Konstantin ? Saura-t-elle prévenir les conflits qui s’annoncent ? Arrivera-t-elle à réconcilier le monde des humains et celui des créatures magiques ? Les défis qui attendent la jeune fille sont nombreux, d’autant qu’une autre menace, bien plus inquiétante, se profile aux frontières de la Rus’.

Chronique :
Bien que plus axé politique et beaucoup moins fantastique, le final explosif du précédent volet ne me laissait d’autre choix que de découvrir la conclusion de cette captivante saga. Le moins que l’on puisse dire c’est que j’en attendais énormément et je n’ai pas été déçu par le travail de Katherine Arden qui nous livre une conclusion épique et tout simplement magique.

J’ai été plus que joie de retrouver toute la magie et la mythologie russe effacée précédemment pour laisser place à la vie diplomatique de ces sauvages et froides contrées. Finalement, c’était le calme avant la tempête tellement L’Hiver de la Sorcière déborde de magie et de superstitions inspirées des contes et du folklore russe. J’ai adoré redécouvrir toute cette richesse et cette épatante diversité. Ainsi, j’ai pris plaisir à recroiser et à découvrir de nouvelles figures de toutes ces légendes qui n’ont cessé de m’émerveiller. D’autant plus que cette fois-ci, le mythe rencontre la réalité et j’ai été séduit par cet alléchant mélange de fantastique et d’historique parfaitement dosé et nuancé. Katherine Arden alterne ainsi entre légende et diplomatie à merveille et donne ainsi un véritable rythme à son roman et alors que j’avais décelé certaines longueurs dans le second chapitre, je n’ai pas vu le temps passer au cours de cette lecture qui m’aura diverti et fait voyager l’instant de quelques heures. Ainsi, l’univers se dévoile une nouvelle fois fortement développé tout comme ses nombreuses intrigues et autres complots politiques que j’ai apprécié suivre. Beaucoup de réponses sont apportées au lecteur et j’ai adoré la conclusion palpitante de ce volet. C’est simple, c’est haletant que j’ai parcouru les nombreux chapitres de ce dernier qui m’ont laissé plus que grisé et ébahi.
Autre point que j’ai aimé retrouver de nouveau reste l’importance du temps et de ses saisons que j’avais trouvé grandiose dans le premier volet. De nouveau l’alternance entre les glaçants hivers et les brûlants étés dynamise encore davantage cet œuvre et offre un contraste des plus saisissant et pertinent. C’est pourquoi, je n’ai cessé d’être bercé par la sublime plume de Katherine Arden qui se dessine, comme à l’accoutumée, des plus délicieuse et poétique à parcourir. Sans pour autant en oublier son style toujours aussi agréable et addictif qui démontre que l’auteure maîtrise à la perfection son sujet et offre une conclusion magistrale et bien plus qu’à la hauteur de ce que j’aurais souhaité. Je referme ce roman le cœur apaisé et lourd à la fois du fait qu’il m’a marqué d’une très belle façon et que je ne suis pas près d’oublier.

Outre la force de la plume de Katherine Arden, je dois cette imprégnation avant tout au personnage de Vassia qui m’aura convaincu de part en part de cette série. Une fois n’est pas coutume, j’ai adoré l’élévation conséquente et pertinente de cette héroïne au courage infaillible et indomptable et pourtant si forte et fragile à la fois. C’est vraiment un personnage entier et même si je me répète, il est important de signaler que cette dernière brille par ses doutes et ses faiblesses et que celle-ci n’a cessé d’être mise à mal par les choix et la direction prise par l’auteure qui ne sera pas des plus tendre envers son personnage. De ce fait je l’ai trouvée encore plus émouvante et attachante dans ce tome et je ne suis pas prêt d’oublier ce petit bout de femme si singulier qui se dévoile être l’élément central de ce vaste et dense stratège. D’autant plus qu’il m’a semblé que l’intimité que celle-ci partage avec la partie mythologie de cette saga n’a jamais été aussi mis en valeur et magnifiquement sublimé. Par ailleurs et comme l’a justement souligné Tachan dans une de ses chroniques, il est vrai que notre héroïne a une grande part de féminisme en elle qu’il est aussi important de le mettre en avant. Cependant, je dirais qu’au delà de Vassia, les plus grandes figures de ce roman sont des femmes et c’est finalement toute la série de Katherine Arden qui tend à se dévoiler féministe.
Bien évidement, il m’aurait été impossible de rédiger cette chronique sans évoquer une dernière fois Sacha qui m’a fortement ému dans ce volet. Fondamentalement, celui-ci reste le pilier et le repère de notre héroïne et bien que certaines divergences persistent entre eux, l’amour fraternel et sincère qui les lie a tout simplement fait écho en moi. Par ailleurs, bien d’autres moments sont dédiées à l’importance et la place de la famille et j’ai trouvé cela des plus fédérateur.

Ce troisième tome se dessine être le point culminant et une incroyable jonction des deux précédents volets. Ainsi, Katherine Arden nous offre et livre ce qu’il y a de mieux dans chacune de ses œuvres et apporte un récit oscillant entre fantastique et historique à merveille et dont la limite entre la réalité et la mythologie est si fine qu’elle m’a parue bien souvent invisible, magique pour ainsi dire !

Je tiens une nouvelle fois à remercier sincèrement Zoé pour la découverte et je tenais à vous partager les merveilleux et élogieux avis de Tachan et de Ligtandsmell.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Cold Winter Challenge 2021 : Menu Marcher dans la neige – Catégorie Pôle Sud

18 commentaires sur “Trilogie d’une Nuit d’Hiver, tome 3 de Katherine Arden

  1. Ah, ce troisième tome a aussi été pour moi un énorme coup de cœur ! Si je l’ai trouvé un tout petit peu long à démarrer, il est vrai qu’il est tout de même la quintessence de tout ce qui est réussi dans cette série : les Tchiorti, le discours féministe, l’opposition religion/croyances populaires et j’en passe.
    Je me demande si Katherine Arden poursuivra dans cet univers. Je l’espère !

    J’aime

    1. Nous sommes plus que d’accord sur ce dernier volet et la conclusion apportée par l’auteure ! J’ai trouvé qu’il rassemblait les meilleurs points des précédents volets et qu’il les sublimait. Cela offre un grand et magnifique final à découvrir.
      Il est vrai qu’au vu de la richesse de son univers et de ses personnages, il est clair que Katherine Arden a encore beaucoup à offir.

      En attendant et alors que je n’étais pas convaincu avant cette lecture, je pense tenter ces derniers écrits parus chez PKJ même s’ils se dévoilent très axés jeunesse.

      Aimé par 1 personne

    1. Il est vrai que le second tome est celui que j’ai le moins apprécié mais finalement il sert avant tout de transition pour un final alliant politique et fantastique à merveille. Sans lui, cela n’aurait été possible.

      On est plus que d’accord face à de si sublimes et fascinantes couvertures, comment résister ?

      Aimé par 1 personne

      1. On résisté difficilement je l’avoue ! 😇
        Je me note cette saga, avec tout le bien que tu en dis, je me laisserais peut être tenter quand mon envie de fantastique sera de retour 😊 merci !

        J’aime

    1. Il faut dire qu’elle est prenante et tellement addictive ! D’autant plus que je suis en congé cette semaine et j’en profite pour faire venir l’hiver à moi alors que je déteste cette saison en réalité.

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne sais si c’est le Cold Winter Challenge ou autre mais c’est bien la première année que j’apprécie autant les lectures hivernales. D’habitude, j’apprécie surtout retrouver l’Écosse avec Outlander mais effectivement, mes dernières lectures collent à l’ambiance que je me fais de l’hiver.

        Aimé par 1 personne

  2. D’abord merci pour les liens ^^
    Je suis tellement heureuse mais pas surprise que tu aies dévoré et adoré cette si belle saga qui rend vraiment bien hommage aux contes et légendes russes. C’est un must dans le genre pour moi, tu l’as compris !

    Après si tu veux rester un peu dans l’ambiance, en sympa mais clairement en-dessous, car comment égaler cette beauté ?, Il y a Déracinée et La fileuse d’argent qui pourraient peut-être te plaire 😉
    (Oui j’entretiens ton addiction lol)

    J’aime

    1. Avec plaisir tes avis le méritent largement !
      Je t’avoue que je ne suis pas surpris d’avoir adoré celle-ci non plus et elle reste dans l’état d’esprit dans lequel je suis depuis Noël et mes découvertes dédiées à la Russie et sa monarchie.

      Cela dit et même si c’est super gentil, tu ne m’aides pas du tout 😉 J’oscille entre rester dans le froid mordant de la neige avec Un Bûcher sous la Neige de Susan Fletcher ou attaquer mes dernières parutions et voila que tu me rappelles que j’ai Déracinée dans ma PAL… Cruel dilemme !

      Aimé par 1 personne

      1. Oups, je plaide coupable.
        Cependant après une telle apothéose peut-être qu’une petite pause jusqu’à l’hiver prochain serait bien pour ne pas gâcher de prochaines lectures ^^
        J’essaie de t’aider un peu à trancher quand même 😆

        J’aime

      2. T’es adorable et c’est super comme argument mais le truc c’est que quand j’ai quelque chose dans la tête, je l’ai pas ailleurs et je lâche rien…
        Donc au pire j’alterne, lecture hivernale, nouveauté, lecture hivernale, classique jusqu’à l’overdose 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.