Historique·Romance

Le Diable de Falaise d’Anna Lyra

Note : ★★★★★ — « Anna Lyra signe un roman à la richesse aussi immersive qu’addictive. J’ai adoré remonter le temps en compagnie d’une plume travaillée et recherchée, ne laissant aucun détail au hasard et porté par des personnages à la construction juste et complexe. Le Moyen Âge se dessine des plus palpitant et passionnant à découvrir grâce à la douce romance et aux conflits royaux dont la découverte m’a plus que séduit et enchanté. »


Falaise, Normandie, 1026.

Résumé :
Par tous les feux de l’enfer ! Ni nonne ni pucelle, Norine entend juste que son père, l’ancien maître tanneur Fulbert, cesse de la seriner au sujet d’épousailles. Elle a aimé un homme. Robin, l’écuyer du duc de Normandie. Ou devrait-elle plutôt le nommer Robert, le diable de Falaise, le cavalier de l’Apocalypse, le traître qui a ravi son innocence, son cœur et sa confiance… pillé son bonheur. Robert – frère parjure de l’héritier légitime Richard III –, félon dont la folie coûtera au castel et à ses villageois des jours bien obscurs.

Chronique :
N’ayant pas envie de quitter mes romans historiques ni ma Francie d’antan, j’ai décidé de continuer mon immersion au Moyen Âge en compagnie d’Anna Lyra, une auteure française qui semble incontournable et qui fait le bonheur d’un important nombre de lecteurs dont je fais à présent partie. En effet, j’ai adoré mon immersion au sein de son univers parfaitement maîtrisé et rondement mené.

Il est vrai que l’aspect historique de Le Diable de Falaise est une merveille et une totale réussite. Du vocabulaire d’époque en passant par la tournure des phrases, l’auteure démontre un réel travail quant à la construction de son œuvre ainsi qu’à sa narration. Sa prose lui permet ainsi de proposer un roman dépaysant et hautement immersif. Il ne m’a pas fallu longtemps pour être séduit et immergé par ce roman historique aussi doux que paisible par moments et aussi violent que passionnant par d’autres. J’ai vraiment été sensible à cette détonante danse des rythmes chorégraphiée avec finesse mais néanmoins efficacité par cette dernière. Ainsi, cette lecture se dessine scindée en deux parties bien distinctes dont chacune se veut succulente et délicieuse à découvrir. En effet, la première moitié de celle-ci s’est dévoilée d’une lenteur et d’une modération apportant une véritable douceur dans la mise en place de la romance. Si bien que la seconde moitié se veut bien plus dynamique et orientée sur l’action. Ainsi, Le rythme s’accélère à n’en plus finir, offrant des derniers chapitres palpitants à parcourir avec en gage quelques retournements de situations percutants et d’autres péripéties étonnantes. Je me suis laissé prendre au piège par la diaboliquement efficace plume d’Anna Lyra. Sans m’en rendre compte, je me suis complètement plongé dans cette saisissante remontée dans le temps où bien des aventures m’ont attendu. En effet, entre amour, royauté et trahison j’ai été plus que servi et conquis. Seule la finalité de cette histoire d’amour me laisse quelque peu songeur même si la conclusion apportée se prête parfaitement au cadre historique et au caractère de notre intrépide héroïne.

Il faut dire que Norine déborde de vie et de détermination et compte bien se faire entendre. C’est simple, j’ai adoré ce personnage à la fierté et à la bravoure sans faille. Sa soif d’émancipation et d’indépendance débordante font de cette jeune femme une véritable héroïne. En effet, cette dernière n’a besoin de personne pour survivre à ses besoin ainsi qu’à ceux de son père et ne veut s’imaginer lier à quelconque homme le restant de ses jours. Pourtant ses défenses tomberont une à une lorsqu’elle fera la fortuite rencontre de Robin, le soi-disant écuyer du duc de Falaise qui cache bien des secrets. Ce personnage m’a lui aussi fort convaincu et totalement intéressé grâce à sa construction bien plus complexe que celle-ci n’y parait au premier abord. Entre ses obligations de cours, sa véritable identité et ce qu’on dit de lui dans le village, ce personnage portera bien des costumes tout au long de l’intrigue et j’ai plus qu’apprécié ce bal des masques. D’autant plus qu’Anna Lyra ne tombe jamais dans l’excès ou bien la niaiserie et offre une histoire d’amour aussi séduisante que passionnante. Ainsi, j’ai pris un incroyable plaisir à découvrir la naissance, l’évolution ainsi que la conclusion de cette romance qui se veut d’une sincérité et d’une justesse incroyables. C’est donc naturellement que j’ai ressenti tout un large panel d’émotions au cours de ma lecture dont je ressors plus que ravi.

Ainsi, Anna Lyra signe un roman à la richesse aussi immersive qu’addictive. J’ai adoré remonter le temps en compagnie d’une plume travaillée et recherchée, ne laissant aucun détail au hasard et porté par des personnages à la construction juste et complexe. Le Moyen Âge se dessine des plus palpitant et passionnant à découvrir grâce à la douce romance et aux conflits royaux dont la découverte m’a plus que séduit et enchanté.

13 commentaires sur “Le Diable de Falaise d’Anna Lyra

      1. Combien de Croisades ? 4 pour le moment le cinquième arrive en mai et si c’est pour la collection, 24 pour le moment puis en juin elle s’intègre à celle déjà connue, Victoria.

        Aimé par 1 personne

  1. Tu sembles avoir été totalement conquis par cette lecture. 🙂 Par curiosité, quand tu dis que la finalité te laisse songeur, tu aurais préféré un autre dénouement, ou quelque chose de plus développé ?

    J’aime

    1. Je dirais un autre dénouement même si celui proposé par l’auteur reste des plus juste et crédible pour le fond historique de son œuvre. Pour le reste, cela reste à discuter à notre époque 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Un roman qui a l’air d’une belle réussite ! Rien qu’avec ta remarque sur le vocabulaire d’époque, tu avais mon attention, mais je dois dire que la personnalité de l’héroïne a aussi de quoi me plaire. Quant à la finalité de cette histoire d’amour, tu m’as rendu curieuse de la découvrir afin notamment de comprendre ce qui t’a laissé songeur…

    J’aime

    1. Il faut dire que je suis vraiment sensible à ce genre de détails qui prouve que l’auteur va au bout de son idée et offre une restitution historique des plus plausible qu’il soit ! Ajoute à cela une héroïne aux antipodes des femmes de son époque et le tour est joué… Excepté la finalité que je trouve pour le coup assez vieillissante mais totalement cohérente.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.