Historique·Romance

La Chronique des Roskeby, tome 1 : A cause de Mlle Bridgerton de Julia Quinn

Note : ★★★★★ — Ce nouveau chapitre s’est révélé une véritable surprise et un véritable délice. Billie, George et les autres personnages dévoilés n’ont cessé de me régalé et je me suis plus qu’amusé à découvrir cette nouvelle histoire d’amour remplie de railleries et autres sarcasmes. Julia Quinn se démontre toujours aussi habile et convaincante dans son genre et j’ai déjà hâte de recroiser son envoûtante et amusante plume. »


Avant les Bridgerton.

Résumé :
Véritable garçon manqué, Sybilla Bridgerton a grandi avec les enfants du domaine voisin, consciente qu’un jour ou l’autre elle finirait par épouser un des fils Rokesby. Lequel ? Peu importe, ils sont tous charmants. Sauf George, l’aîné, ennuyeux comme la pluie. Cela tombe bien, car de son côté il la juge exaspérante. Or, suite à une série d’événements cocasses, elle se retrouve coincée sur un toit avec lui ! Cette situation rocambolesque va marquer le début d’une histoire que ni Sybilla ni George n’auraient imaginée dans leurs rêves les plus fous…

Chronique :
Ayant, dans l’ensemble, plus qu’adoré passer du temps en compagnie des Bridgerton grâce à la drôle et succulente plume de Julia Quinn, j’étais impatient de la retrouver avec cette saga présentée comme un préquel. Alors que je craignais que celle-ci souffre d’une trop grande comparaison, je suis plus qu’enchanté de cette nouvelle lecture qui démontre tout le talent de renouvellement de cette dernière.

Quand bien même j’ai retrouvé les ingrédients qui ont fait le charme de sa précédente série, j’avoue que j’ai décelé un certain renouvellement quant au fond et à la forme de ce premier volet. Ainsi, la construction ce roman se différencie par l’absence d’une réelle et concrète intrigue. En effet, là romance nous est dévoilée sans réel fin conducteur et seule une guerre en trame de fond permet à Julia Quinn de relier chacun des nombreux membres de ces différentes familles. Je peux comprendre que certains est trouvé ce choix douteux mais, personnellement, il ne m’a pas dérangé tant il permet à l’auteure d’offrir une romance passionnante et succulente à se mettre sous la dent. C’est simple, j’ai dévoré cette délicieuse histoire d’amour contée avec pertinence et efficacité. Il faut dire que notre nouveau duo ne manque ni de charme, ni d’intérêt et encore moins de piquant. J’ai adoré le mordant rythmant à merveille cette relation aussi drôle que touchante à parcourir. J’ai plus d’une fois franchement souris et ri de bon cœur face au ton acerbe des nombreuses joutes verbales rencontrées. D’autant plus que Julia Quinn n’est pas à son coup d’essai et cela se ressent indéniablement. Avec aisance, cette dernière entraîne son lectorat et je me suis laissé guidé les yeux fermés par sa plume toujours aussi efficace et fluide à parcourir. A tel point que même si la finalité de cette histoire reste très vite décelable, j’avais très envie de découvrir tous les tenants et les aboutissants de cette légère et pétillante romance.

En clair, je me suis pas ennuyé un seul instant durant cette lecture et ce grâce aux merveilleux personnages esquissés cette nouvelle fois. A commencer par Billie notre jeune espiègle et intrépide demoiselle Bridgerton dont le caractère tout feu tout flemme l’a démarque totalement. Cette impétuosité lui sied à ravir. Ainsi, j’ai trouvé cette héroïne des plus charmante et drôle et j’ai très vite été séduit par sa fougue et sa manière d’être complément décalée et aux antipodes des codes et usages prestigieux des mondanités auxquelles elle appartient. Ce détonnant contraste m’a semblé des plus salvateur et des plus rafraîchissant. Ainsi, cette dernière ne compte pas se laisser dicter sa conduite et surtout pas par l’agaçant et ennuyeux George Roskeby. Ainsi, si notre jeune femme rayonne par sa pétulance, ce dernier brille pour sa sagesse et sa sobriété. J’ai aimé que ce dernier tente de canaliser notre bout en train même si peu à peu ce dernier se révélera aussi vif, drôle et taquin que celle-ci. Suivre leur relation s’est naturellement dévoilé des plus percutant et les voir s’apprivoiser au fil des chapitres m’a tout simplement charmé et régalé. Cependant et malgré mon entrain, je salue l’exploit de Julia Quinn de m’avoir fait tout autant apprécier les autres membres de ces différentes fratries que je suis déjà impatient de retrouver. Ainsi, le duo d’amis formé par Billie et Andrew se démontre tout aussi drôle et pétillant que cette romance et même si une telle amitié peu semblée parfois trop intime pour l’époque, cette dernière m’a fort convaincu. J’ai aussi été surpris de découvrir l’autre frère Rokesby, Edward, à travers son absence du fait de son affiliation au conflit régnant durant cette période. L’aperçu qu’en dresse l’auteure m’a vraiment rendu curieux et laissé songeur. Mieux encore, certains personnages secondaires se sont dévoilés dès plus croustillants grâce aux grossiers traits dessinés par Julia Quinn, faisant d’eux de véritables caricatures de la noblesse d’antan.

Finalement et je pense que vous l’aurez compris, ce nouveau chapitre s’est révélé une véritable surprise et un véritable délice. Billie, George et les autres personnages dévoilés n’ont cessé de me régalé et je me suis plus qu’amusé à découvrir cette nouvelle histoire d’amour remplie de railleries et autres sarcasmes. Julia Quinn se démontre toujours aussi habile et convaincante dans son genre et j’ai déjà hâte de recroiser son envoûtante et amusante plume.

19 commentaires sur “La Chronique des Roskeby, tome 1 : A cause de Mlle Bridgerton de Julia Quinn

  1. Je vais bientôt finir les Bridgerton et j’hésitais à me lancer dans cette nouvelle saga (peur de la comparaison inévitable pour moi) et au final, ton avis me donne bien envie de passer outre cette « peur » !!

    J’aime

    1. Comme tu as pu le voir, j’étais dans le même cas de figure et craignais énormément une certaine redondance et autre essoufflement et fort heureusement, ce ne fût pas le cas ! J’ai adoré ce premier tome qui se démarque totalement tout en reprenant les délicieux ingrédients de la précédente œuvre de l’auteure.

      Aimé par 1 personne

  2. Oh la la, va falloir que j’avance ma lecture des Bridgerton (mais pas trop il ne faudrait pas les terminer trop vite quand même !) pour que je puisse découvrir les Rokesby par la suite !

    J’aime

    1. Exactement même si après ça étant donné que ça reste dans le même univers, ça aide forcément.
      Je serais curieux de lire une toute autre série pour la peine 😉

      J’aime

    1. Partageant cette crainte également et vu mon ressenti, je suis plus que content de t’avoir donné envie ! Tu verras, c’est autre chose malgré les mêmes ingrédients et la patte de l’auteure.

      J’aime

  3. Ça remonte un peu mais je garde effectivement le souvenir d’une héroïne vraiment solaire dont l’énergie m’avait enjouée et la fragilité cachée touchée.
    Je crois que mon seul regret venait qu’on me l’avait vendu comme une prequelle des Bridgerton et que j’ai un peu cherché les liens tant ils étaient lointains pour moi ^^!

    J’aime

    1. Étant donné que tu m’avais prévenu, j’ai lu ce chapitre comme quelque chose de nouveau et partageant seulement le patrimoine des Bridgerton par le nom de famille. Du coup ça a facilité ma lecture que j’ai adoré !
      J’ai vraiment hâte de continuer mon exploration de cette nouvelle et incroyable famille.

      J’aime

  4. Je regrette que la série télé m’ait complètement braquée avec tout ce qui concerne les Bridgerton et associés parce que ton avis me tente beaucoup ! La romance a l’air savoureuse et l’héroïne semble posséder le genre de caractère que j’apprécie dans une romance historique.
    Je prendrai bien un jour mon courage à deux mains non pas pour tenter la saga principale, mais le premier tome de cette série préquelle…

    J’aime

    1. Je peux comprendre ce braquage mais crois-moi quand je te dis que la série est à des années lumières de l’œuvre originale. Je n’ai pas réussi à aller au dernier épisode de la première saison et pourtant je dévore chaque tome.
      Au pire, ce préquel semble un bon compromis même si pour le moment aucune des séries n’est comparable.

      Aimé par 1 personne

      1. Cela me semble, en effet, un bon compromis 🙂
        Je te crois mais je pense qu’il va falloir que j’attende que les images de la série s’estompent de ma mémoire. Dans tous les cas, sans toi, je ne pense pas que j’aurais même eu un jour envie de donner sa chance à la version roman.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.