Fantastique·Historique

La Berceuse des Sorcières de Hester Fox

Note : ★★★★★ — « A l’aide d’une simple mais divertissante plume, doublée d’un fluide et addictif style, Hester Fox délivre une merveilleuse histoire de sorcières à lire au coin du feu. Qu’il s’agisse de l’intrigue dévoilée, de son univers ou bien encore de ses personnages, tout est parfaitement travaillé et percutant quand bien même je regrette une légère précipitation dans le rythme de cette œuvre que j’ai littéralement dévoré. Amateurs d’histoires de sorcières ou d’amour, cette œuvre est pour vous. »


Un conte obssedant. – Publishers Weekly

Résumé :
Deux femmes. Une histoire de sorcellerie. Et un pouvoir féminin profondément enraciné qui résonne à travers les siècles. Deuxième moitié du XIXe siècle. Plus attirée par les bois et les falaises sauvages entourant la propriété familiale que par la société bien-pensante, Margaret Harlowe est une jeune femme issue d’une famille aisée de Nouvelle-Angleterre, mais elle ne correspond pas tout à fait à ce qu’on attend d’elle à l’époque.
Elle devient de plus en plus étrange et de plus en plus belle, alors qu’elle cultive un étrange pouvoir. Bientôt, on chuchote autour d’elle et le nom de « sorcière » émerge. Et la puissance de Margaret commence à tisser une toile bien sombre autour de la ville. Cent cinquante ans plus tard, Augusta Podos prend un emploi de rêve à Harlowe House, la maison historique d’une riche famille qui a été transformée en un petit musée à Tynemouth, dans le Massachusetts.
Quand Augusta tombe sur une référence étrange à une fille des Harlowe qui a presque été effacée des archives historiques, le mystère est trop intrigant pour être ignoré. Mais alors qu’elle creuse plus profondément, quelque chose de sinistre jaillit de son sommeil, une puissance obscure qui lie une femme à l’autre à travers les lignes de sang et de temps. Si Augusta ne peut résister à son charme, tout ce qu’elle sait et aime, y compris sa vie même, pourrait être perdu à jamais.

Chronique :
Au vu de mon adoration pour l’image de la sorcière et des histoires la concernant, je ne pouvais passer outre cette tentatrice lecture. Et alors que les premiers chapitres m’ont de suite charmé, l’histoire a réalisé une toute autre tournure qui m’a davantage encore fait succomber et fasciné.

Effectivement et bien qu’il s’agisse d’une simple histoire de sorcière au préalable, Hester Fox m’a complément berné et pris au piège de sa plume d’une simplicité vivifiante et agréable ainsi que d’un style particulièrement addictif et divertissant. Preuve en est, je n’ai pu freiner mon ardeur et j’ai littéralement dévorer cette ouvrage. Ainsi et peu importe la temporalité dévoilée, cette fois-ci toute deux m’ont convaincu et se sont révélées particulièrement croustillantes à se mettre sous la dent. Mieux encore, l’auteure prend le pari de réunir les deux et réalise une palpitante toile dont bien des révélations et autres événements m’ont complément surpris et captivé. Je regrette juste une certaine précipitation dans sa prose ainsi que certaines parties assez peu développées – comme la relation d’Augusta et sa mère – et je n’aurais pas été contre quelques centaines de pages en plus.
Il faut dire que l’ambiance de cette œuvre est renversante et parfaitement immersive. Entre sorcellerie des campagnes, magie noire et un soupçon de New-age, les codes de l’ésotérisme et de cet Art ancestral sont retranscrits et actionnés avec réalisme et fidélité. C’est un univers sombre et enchanteur qui m’a été ouvert et dans lequel j’ai plongé corps et âme. Mieux encore et en s’inspirant des faits de Salem, Hester Fox dépoussière totalement le mythe et rétablie certaines vérités tout en offrant un brin de féminisme à cette tragique histoire. Ainsi, c’est avec fascination et palpitation que j’ai suivi les destinées de la marginale Margaret et celle de la commune Augusta dont les liens sont bien plus étroits que le sous entend le résumé. Pour en savoir plus, laissez-vous surprendre par ce charmant roman construit et rédigé par une véritable conteuse.

Mais en attendant votre découverte, je ne peux terminer sans évoquer plus en détails les deux héroïnes de cette œuvre, ces femmes fortes, libres et indépendantes qui ne rêvent que du grand amour et de liberté. Je me suis très vite attaché à chacune de ces dernières dont les points de vue se dévoilent chacun aussi pertinent et séduisant à parcourir. Néanmoins, je dois bien admettre avoir été encore plus sensible à l’histoire dédiée à Margaret pour son orientation historique et bien moins terre-à-terre que sa descendante. Cet attrait provient surtout de la période mise en évidence à travers ce protagoniste aussi révoltante soit-elle. C’est simple, Margaret se dévoile intéressante et fascinante grâce à ses facultés liées de près ou de loin à l’ésotérisme. Celle-ci se dévoile une guérisseuse hors pair et bien des femmes viendront demander son aide jusqu’à ce que l’irréparable soit commis. En ce sens, il me parait normal qu’à côté d’une telle fascination, Augusta souffre quelque peu d’une légère timidité sans pour autant en être moins charmante pour autant. À juste titre, j’ai tout simplement moins vibré en sa présence en début d’ouvrage. Fort heureusement, ce léger manque s’inverse en milieu d’ouvrage pour finir par s’inverser totalement. D’autant plus que peu importe mes ressentis envers ces pertinentes femmes, Hester Fox transmet de douces et délicieuses émotions et porte de forts messages. L’amour et son pouvoir reste d’ailleurs le sentiment omniprésent et se veut le fil conducteur de l’intrigue dessinée. Mieux encore et avec sensibilité et émotivité, l’auteur sublime et rappelle la beauté du monde qui nous entoure et permet un agréable moment de légèreté et de satisfaction.

Finalement et à l’aide d’une simple mais divertissante plume, doublée d’un fluide et addictif style, Hester Fox délivre une merveilleuse histoire de sorcières à lire au coin du feu. Qu’il s’agisse de l’intrigue dévoilée, de son univers ou bien encore de ses personnages, tout est parfaitement travaillé et percutant quand bien même je regrette une légère précipitation dans le rythme de cette œuvre que j’ai littéralement dévoré. Amateurs d’histoires de sorcières ou d’amour, cette œuvre est pour vous.

Publicité

25 commentaires sur “La Berceuse des Sorcières de Hester Fox

    1. Je te rejoins totalement concernant cette ME. C’est le second roman que je découvre et je suis conquis. Il faudrait que j’étudie davantage leur alléchant catalogue.

      J’aime

  1. Alors moi ce sont les maisons, et toi ce sont les sorcières 🙂 tu vas être incollable sur le sujet, tu as pensé à faire une liste babelio dessus ? Tes recommandations pourraient intéresser pas mal de gens je pense, vu toutes les lectures thématiques que tu as faites.

    J’aime

    1. C’est vrai que nous avons tous deux un certain de domaine de prédilection. Alors du tout, en ce qui concerne babelio je ne me sers que des fonctions principales mais j’avoue que tu questionnes fortement mon intérêt pour ce genre d’outils. Je vais tenter de me pencher sur la question. Merci à toi du conseil 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Malgré ce petit bémol sur le rythme précipité, tu sembles conquis par cette lecture. Ca me rend curieuse, je suis intriguée par Margaret, et d’autant plus par le renversement de situation en cours de lecture qui fait qu’on apprécie d’autant plus Augusta par la suite. Le mélange entre féminisme, sorcellerie et histoire à l’air prometteur et enchanteur. Merci pour ce beau retour Steven. 🙂

    J’aime

    1. C’est souvent le cas lorsque j’apprécie un univers. Je voudrais que l’œuvre perdure encore et encore. Pour le reste c’est un sans faute et l’auteure tire allègrement son épingle du jeu ! C’est une histoire de sorcières avec une tournure tout-à-fait alléchante et pertinente.

      Avec grand plaisir ! Merci à toi pour ta fidélité.

      Aimé par 1 personne

    1. C’est une lecture classique qui sait se démarquer par le talent de conteuse de l’auteure dont l’intrigue se dévoile plus que surprenante et palpitante. Content de ton intérêt 😉

      J’aime

    1. Récompensées et plus encore tant j’ai été surpris par cette merveilleuse lecture ! C’est ma seconde rencontre avec Faubourg-Marigny et je pense très vite réitérer l’exercice.
      Ravi de te tenter à ton tour 😉

      J’aime

  3. Oh, comme tu me donnes envie de lire cet ouvrage ! Merci pour ta très belle et passionnée chronique, je rajoute évidemment immédiatement ce titre en tête de ma liste d’envies.

    J’aime

  4. Je l’attendais ton avis !
    Bien que peut-être un peu classique pour le genre, le titre semble t’avoir totalement séduit notamment pour la prise de l’autrice, ce qui ne peut être qu’un argument solide en sa faveur pour moi.
    Du coup, hop wishlist ! 😁

    J’aime

    1. Certes classique mais à la fois surprenant également. Je ne m’attendais pas à une telle tournure quant à l’intrigue et j’ai été ravi de ma découverte à l’univers passionnant !
      Au pire et peu importe le format, j’espère que tu liras à ton tour ce roman 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.