Chroniques de Steven·Fantasy·Jeunesse

Keleana, tome 1 : L’assassineuse de Sarah J. Maas

Note : ★★★★★ — « L’Assassineuse est un véritable page-turner que j’ai dévoré ! Je n’ai pas pu lâcher cette pépite une fois plongé au cœur de l’intrigue proposée par Sarah J. Maas. Tout en douceur celle-ci introduit et développe un univers d’une richesse importante et incroyable où les dangers menacent. J’ai apprécié l’aspect médiéval de ce dernier et j’ai adoré découvrir les lieux ainsi que les personnages de ce premier tome. »

Trouvera-t-elle le coupable avant de finir victime à son tour ?

Résumé :
Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

Chronique :
Depuis que j’ai découvert Un palais d’Epines et de Roses de la même auteure cette saga me fait de l’œil. Alors, lorsque j’ai su que celle-ci allait être de nouveau éditée je n’ai pas hésité une seule seconde avant de me la procurer et dire que j’ai bien fait est un euphémisme tellement j’ai adoré et dévoré ce premier tome.

Il faut dire qu’il réunit tous les ingrédients nécessaires pour faire de ce roman un véritable page-turner. Dès les premières pages, Sarah J. Maas est parvenue à me captiver et à me transporter au sein de son riche univers.
Celui-ci se dévoile de chapitre en chapitre et, en douceur, cette dernière développe une intrigue aux complots variés palpitante à découvrir. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et bien que l’action ne prime pas, les mystères de la cour d’Adarlan sont assez croustillants pour pallier à ce manque. J’ai apprécié découvrir les mondanités et autres futilités de ce royaume aux allures et aux coutumes médiévales. Néanmoins et malgré leur rareté, les parties truffées d’actions se révèlent haletantes à lire. J’ai adoré ces passages dans lesquels la compétition était mise en avant grâce à la plume diaboliquement efficace de l’auteure. Cette dernière dépeint de véritables scènes de combats et autres duels que j’ai adoré m’imaginer. Il faut dire que sa plume est totalement visuelle et que, par conséquent, je n’ai eu aucune difficulté à me représenter son œuvre.
De plus, son univers regorge de secrets et l’auteure n’en laisse entrevoir qu’une infime partie. C’est dans les derniers chapitres que les révélations explosent et que l’aspect fantasy du roman est mis en avant. J’ai apprécié cette construction car elle m’a permis de maintenir ma curiosité en éveil du début à la fin et de me surprendre totalement. De plus, la conclusion de ce premier volet ravive tout mon intérêt pour la suite de cette saga.

Pour ce qui est des personnages, je les ai tout autant adorés. A commencer par Keleana. C’est une héroïne comme je les aime, totalement badass et torturée. Je me suis très vite attaché à cette dernière et j’étais curieux de découvrir son histoire et ses secrets. Je suis d’ailleurs certain qu’elle a encore beaucoup de choses à nous dévoiler dans les prochains tomes. En attendant, derrière son arrogance et son intrépidité se cache une bonté pure qui ne cessera de la guider lors de cette aventure. De plus, ses sentiments seront mis à l’épreuve et la mèneront tout droit dans les bras de Dorian, le prince d’Ardalan et bien que j’ai apprécié ce personnage pour sa simplicité, j’ai trouvé qu’il faisait pâle figure face à Chaol, son capitaine d’armée.
En effet, Dorian se dévoile être pour le moment bien trop lisse et assez plat alors que Chaol est, quant à lui, bourré d’humour et son caractère assez taciturne en fait un personnage attachant. Ainsi, ses nombreuses interactions avec notre héroïne ne manquent pas de mordant et j’ai aimé cette dynamique. Sans trop en dévoiler, le seul petit bémol de ce premier volet reste le triangle amoureux que nous laisse apercevoir Sarah J. Mass. Je ne suis pas certain de sa réelle nécessité, même si je suis certain qu’il plaira à beaucoup.
Les nombreux autres protagonistes accompagnant notre trio se sont démontrés forts travaillés et les découvrir m’a réellement plu. Si certains débordent de mystères, d’autres cachent leur jeu et mon totalement surpris et permettent à l’auteure de réaliser d’étonnants retournements de situation.

En clair, L’Assassineuse est un véritable page-turner que j’ai dévoré ! Je n’ai pas pu lâcher cette pépite une fois plongé au cœur de l’intrigue proposée par Sarah J. Maas. Tout en douceur celle-ci introduit et développe un univers d’une richesse importante et incroyable où les dangers menacent. J’ai apprécié l’aspect médiéval de ce dernier et j’ai adoré découvrir les lieux ainsi que les personnages de ce premier tome.

10 commentaires sur “Keleana, tome 1 : L’assassineuse de Sarah J. Maas

  1. J’avais moyennement accroché avec ce premier tome, je trouve que la saga se bonifie de tome en tome. J’avais du mal avec Keleana qui est dans ce tome selon moi, loin de l’image de l’assassineuse implacable et imperturbable que je pensais rencontrer.

    J'aime

  2. Il me semble avoir comme toi découvert Throne of Glass après ACOTAR. Est-ce que c’est ce qui a provoqué une déception cuisante pour ce premier tome que j’ai trouvé bon sans être forcément transcendée ? Je n’arrive pas encore à me faire d’opinion mais j’espère qu’une future relecture de cette nouvelle traduction, qui annonce la publication d’une suite qui je le sais à fait beaucoup de satisfait, me donnera envie de découvrir la suite. J’ai trouvé le tout sans doute trop classique, clairement pas à la hauteur de ce que l’auteur avait pu faire dans ACOTAR mais les éléments introduits ici annoncent clairement du bon pour la suite. Je t’avoue que l’aspect fantasy m’avait assez prise par surprise et clairement déroutée puisque je ne m’attendais pas du tout à le retrouver là. Ton avis me motive à découvrir à nouveau ce premier tome !

    J'aime

    1. Je pense que Un Palais d’Epines et de Roses a touché un plus large publique pourtant, je n’ai lu que le premier tome de chaque saga, je trouve le style et le ton beaucoup plus percutant avec Keleana. J’ai adoré les deux mais je me suis moins ennuyé avec cette lecture. Du coup pour être certain de mon ressenti et maintenant que j’ai terminé Red Queen, je vais continuer Keleana et poursuivre avec Un Palais.
      Il est vrai que connaissant l’auteure je m’attendais à de la fantasy mais balancer comme ça j’ai été totalement surpris et j’ai adoré ça !

      Aimé par 1 personne

      1. Ça c’est parce que tu n’as pas lu le second tome d’ACOTAR qui est à mille lieu du premier, littéralement ! J’avais beaucoup aimé le premier tome mais rien de forcément exceptionnel et pourtant le second tome m’a mis une de ces claques et pour cause c’est mon livre favoris – et pourtant j’en lu un rayon d’écrivains classique au talent incontestable pour les cours. J’ai d’ailleurs tellement aimé que j’ai jamais pu me résoudre à pondre une critique sur un seul des livre de la saga malgré beaucoup – vraiment beaucoup – de relectures. Franchement je ne peux que t’encourager de lire la suite dans laquelle Sarah J. Maas va beaucoup plus loin dans le traitement de ses personnages et de l’univers. J’espère d’ailleurs secrètement retrouver de cette passion que j’ai pu ressentir – même si je pense que pour l’instant rien ne peut encore rivaliser – dans ma découverte des prochains tomes de Keleana.

        J'aime

      2. Ah ce commentaire donne tellement envie du coup. Mais c’est certain, après Keleana je reprends cette saga.
        En tous les cas je comprends ton ressenti. Même si j’ai de très bonnes lectures chaque années et quelques coups de cœur, rien ne parvient à détrôner le sentiment grisant que j’ai eu avec HP, Divergente et Outlander. Ces sagas je compte même plus le nombre de fois ou j’ai eu le besoin de les relire.

        Aimé par 1 personne

      3. Pas encore lu Harry Potter mais j’ai le premier tome en VO que j’ai vraiment hâte de découvrir. J’avais lu Divergente à l’époque de sa sortie au cinéma il me semble, avant de voir le film comme je l’avais fait pour L’Épreuve mais j’ai jamais eu l’occasion de lire le dernier tome pour cause de spoil et finalement avec toutes les nouveautés qui sortent et qui mettent la barre toujours plus haut, j’ai jamais vraiment eu l’occasion de continuer. En tout cas j’avais beaucoup aimé le premier tome.

        J'aime

      4. HP c’est toute ma jeunesse, la nostalgie de faire la queue pour avoir mon exemplaire tellement c’était la sortie du siècle. Je suis vraiment attaché a cette saga.
        Concernant, Divergente c’est LA première dystopie qui a rejoint ma bibliothèque donc forcement c’est celle que je préfère et j’ai trouvé la fin tellement réussie et pourtant si déchirante. J’ai détesté et adoré l’auteure pour ça qui, je trouve, a réussi à se démarquer.

        Aimé par 1 personne

      5. Je n’ai effectivement pas pu faire de même mais disons que je peux comparer ton engouement pour les bouquins avec mon engouement pour les films qui sont à peu près aussi vieux que moi. J’ai toujours eu envie de découvrir cette série en VO mais j’ai vraiment besoin de rien lire quand c’est comme ça ce qui n’est clairement pas à mon avantage puisque j’ai énormément de livre à lire pour les cours. Je me dis que ces vacances divers seraient sans doute le cadre idéal pour entamer ma lecture.

        Je comprend totalement ! Moi-même j’ai lu des livres qui objectivement ne sont pas les meilleurs mais desquels je ne peux me décoller parce qu’ils font partie des premiers.

        J'aime

      6. Je peux comprendre, je lis rarement en VO mais quand je dois le faire pour connaître la finalité d’une saga il me faut autant de concentration que toi je pense. Mais quelle fierté arrivé au bout !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s