Chroniques de Steven·Historique·Romance

La Chronique des Bridgerton, tome 1 : Daphné et le duc de Julia Quinn

Note : ★★★★★ — « J’ai adoré ce premier volet. La plume pétillante de Julia Quinn et son style totalement addictif font de ce roman un véritable page-turner. J’ai pris énormément de plaisir à découvrir et à suivre la romance naissante entre Daphné et Simon. Néanmoins, j’aurais apprécié que certains aspects et thèmes soient un peu plus développés de la part de celle-ci. »


Source d’inspiration de la série originale Netflix.

Résumé :
À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait juste qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du jeune duc…

Chronique :
Je pense que ce livre n’est plus à présenter vu la visibilité que lui offre l’adaptation télévisée actuellement. Appréciant découvrir en premier lieu l’œuvre originale, j’ai décidé de tenter l’aventure avec cette réédition et j’ai tout simplement été conquis par ce premier tome.

En effet, j’ai adoré l’histoire contée par Julia Quinn. En quelques instants elle a su me transporter dans son univers et me faire voyager dans le temps. J’ai apprécie redécouvrir à travers sa plume les mondanités de la haute société victorienne. Il faut dire que le ton est d’une légèreté bienfaisante et que ce roman est un vrai délice à lire. Les pages défilent à grande vitesse et les péripéties s’enchaînent avec plaisir et malice. J’ai vraiment apprécié cette sensation constante de désinvolture qui permet d’offrir un récit se lisant sans prise de tête. De plus, Julia Quinn et son style addictif sont parvenus maintenir mon intérêt et ma curiosité du début à la fin.
Néanmoins malgré cet entrain, je dois bien admettre avoir ressenti que la trame de ce récit s’emballait par moments et que le rythme se dévoilait, par conséquent, un poil trop rapide. J’aurais apprécié que certains aspects soient un peu plus développés et traités avec plus de profondeur. Il en est de même avec les thèmes abordés par l’auteure. Même si nous ne sommes pas dans ce genre de roman, ces derniers détenaient un réel potentiel. Malheureusement, ils ont très vite été relayés au second plan, face à une romance omniprésente.
En ce qui la concerne, je l’ai adorée. Nos deux tourtereaux m’ont régalé. Bien qu’encore une fois très légère, Julia Quinn m’a surpris par sa sensibilité et sa délicatesse. Étonnement et sans m’en rendre compte, je me suis laissé prendre au piège et j’ai été ému à certains moments de ma lecture.

Cette émotion je la dois avant tout à l’attachement que j’ai ressenti pour notre duo pétillant et débordant de fraîcheur. Leur alchimie est totalement palpable. Ainsi, leurs interactions apportent une réelle dynamique à l’œuvre et bien que j’aurais, là aussi, apprécié un développement plus profond de chacun, j’ai adoré apprendre à les connaître.
Il faut bien admettre qu’aucun ne manque de caractère. Qu’il s’agisse de Daphné ou de Simon, ils font preuve de force de persuasion et leur entêtement m’a plus d’une fois fait rire. J’ai été aussi charmé par l’innocence et la naïveté de notre héroïne. Protégée et choyée par sa fratrie, elle ne connaît que très peu de choses du monde qui l’entoure et c’est Simon qui l’initiera à ce dernier et surtout au bonheur conjugal. Par ailleurs, celui-ci m’a plu pour son côté torturé. Appréciant les personnages au passé douloureux qui peine à se construire, je me suis très vite attaché à lui.
Fort heureusement et comme je l’évoquais, les Brigerton sont une très grande famille et j’admets être impatient d’en connaître chaque membre. D’autant plus que quelques frères de Daphné sont déjà présentés et mis en avant dans ce premier volet, ce qui offre un aperçu me donnant très envie de me plonger dans la suite de cette saga familiale.

En bref, j’ai adoré ce premier volet. La plume pétillante de Julia Quinn et son style totalement addictif font de ce roman un véritable page-turner. J’ai pris énormément de plaisir à découvrir et à suivre la romance naissante entre Daphné et Simon. Néanmoins, j’aurais apprécié que certains aspects et thèmes soient un peu plus développés de la part de celle-ci.

12 commentaires sur “La Chronique des Bridgerton, tome 1 : Daphné et le duc de Julia Quinn

      1. oui j’ai regardé la série 🙂 et j’ai beaucoup aimé également ! mais c’est le genre de saga (littéraire et série) que j’adore !

        J'aime

      2. Perso, je n’ai pas encore osé me lancer dans la série de peur d’être déçu de l’adaptation car le ton général ne semble pas être le même que celui de la saga littéraire.

        Aimé par 1 personne

  1. Chez moi, on a marathoné la série toute la journée de Noël et elle a fait l’unanimité mais bizarrement ça ne m’a pas pour autant donné envie de lire les bouquins. Je ne pense pas pouvoir aimer plus que la série alors je préfère en rester à celle-ci !

    J'aime

    1. Ah oui ? Personnellement je ne peux pas m’empêcher de m’intéresser à toutes les dimensions d’une œuvre. C’est mon plus grand défaut mais cela me permet aussi d’avoir de très bonnes surprises comme la saga Sublimes Créatures que j’ai découvert grâce à son adaptation.
      J’espère en tous les cas que la série me plaira autant qu’elle a pu plaire chez toi 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Vu l’importance que prend la romance, j’ai un peu peur de me lancer dans cette lecture. Est-ce que ça prend vraiment le pas sur tout le reste? Ou bien est-ce qu’on a quand même l’occasion de voir le quotidien dans cette société victorienne?
    Bon weekend.
    L’écureuil.

    J'aime

    1. Effectivement si tu veux découvrir le quotidien de la société cette lecture ne sera pas faite pour toi. Néanmoins, la romance est très bien traitée et dosée. Pour le reste, tu apprécieras plus je pense La Saga des Cazalet.

      Bon week-end également.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s